Archives du blog

Le parlement Européen demande l’indemnisation des victimes de la vaccination

S’appuyant sur les données de l’Agence européenne du Médicament qui répertorie déjà environ un million de cas  d’effets indésirables suite à l’injection de vaccins contre la COVID-19, le parlement Européen  en date du 23 Septembre 2021, émet une résolution afin que soit crée un fond d’indemnisation des victimes des vaccins contre la Covid 19.

Reconnaissant et constatant que la commission européenne avait pris la responsabilité de négocier les contrats d’achat de ces vaccins, en acceptant que les laboratoires pharmaceutiques qui les fabrique ne soient jamais inquiétés quant la responsabilité des effets indésirables induits par leurs médicaments, et considérant que les députés européens n’avaient malheureusement jamais eu accès aux contrats pendant les négociations, le Parlement Européen forme une résolution afin que les victimes des vaccins contre la COVID-19 soit dédommagées grâce à la création d’un fonds d’indemnisation.

Prenant acte que les effets indésirables pouvaient être très sévères, dont environ 75 000 personnes qui auraient souffert d’effets neurologiques sérieux notamment après le vaccin Pfizer, le parlement comptabilise :

  • 435 779 pour le vaccin Pfizer BioNTech
  • 373 285 pour le vaccin AstraZeneca
  • 117 243 pour le vaccin Moderna
  • 27 694 pour le vaccin Janssen

Il comptabilise également des issues fatales pour plus de 5000 personnes à la fin de l’été  :

  • 4 198 pour celui de Pfizer
  • 1 053 pour celui d’AstraZeneca
  • 392 pour le vaccin Moderna
  • 138 pour le vaccin Janssen

Le parlement européen demande donc à son Président de transmettre la présente résolution à la Commission Européenne ainsi qu’aux États membres.

La proposition de résolution est accessible sur le lien ci-dessous :

https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/B-9-2021-0475_FR.html

Est-ce que cette résolution marque un début de reconnaissance des effets indésirables des vaccins sur les populations qui y ont été soumises par obligation ? Est-ce la fin du déni des conséquences sanitaires parfois gravissimes sur la santé des Européens soumis à un chantage odieux et des mesures coercitives telles de leurs gouvernements que beaucoup d’entre eux ont subit cette vaccination contre leur gré et donc sans leur consentement ?

On se demande, à la lumière de ces tristes constats,  comment l’OMS peut encore affirmer que les vaccins sont parfaitement sûrs et d’une totale innocuité pour la santé !  Cela est de plus en plus contredit et infirmé  par les faits et la réalité. De plus, la multiplication des doses au titre des rappels fait apparaitre des différences dans la survenue des effets secondaires, certains vaccinés n’en ayant aucun, et d’autres immédiatement ou plus tard, ce qui  fait apparaitre et soupçonner que les doses ne comportent pas les mêmes substances selon les lots et les flacons.

Sinon, comment expliquer que certains vaccinés se portent à merveille et d’autres se  retrouvent accablés par des maladies graves qui se développent à grande vitesse,  par des handicaps à vie ou qui sont frappés directement par la mort alors qu’ils ne présentaient aucun problème de santé avant leur vaccination ?  

Et les populations doivent elles désormais prendre un abonnement à la vaccination Covid à vie pour ne pas perdre le Pass sanitaire qui leur octroie leurs droits fondamentaux et libertés individuelles inaliénables et incompressibles séquestrés par des dirigeants dans l’abus de pouvoir qui renient les lois et les traités internationaux protégeant chaque citoyen de l’oppression et de la persécution ?

Article  rédigé  le  6  novembre  2021  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :