Archives du blog

Augmentation des commandes de cercueils de petite taille à Toronto 

Un fabricant de cercueils de la région de Toronto, Mike Haddock a enregistré une hausse spectaculaire des commandes de cercueils de petite taille depuis le lancement des vaccins COVID-19. Des enfants meurent….

Dans une interview exclusive avec RAIR Foundation USA, Mick Haddock, fabricant de cercueils dans le nord de Toronto, affirme que les choses ont nettement changé dans l’industrie au cours des neuf derniers mois. « Les gens décèdent de plus en plus », dit-il. « C’est perceptible dans notre industrie. Pour la première fois depuis plus de 30 ans, nous recevons des commandes en gros pour des cercueils de plus petite taille. »

«   En général, l’industrie des cercueils reste assez stable, et une commande de cercueils inhabituellement importante indique généralement un événement traumatisant, mais les ventes récentes indiquent que cela a changé.  Non seulement toutes les ventes sont en hausse, mais dans le passé, pour cinq cercueils de taille normale que nous vendions, nous vendions une taille jeune. Maintenant, pour cinq, c’est deux tailles jeunes. »

 « Ce n’est pas avant la fin de 2020 et le début de 2021 que nous avons vu les ventes augmenter. Nous n’avons pas vu d’augmentation des ventes avant que les vaccins ne soient introduits, et que les gens recommencent à voyager », dit Haddock.  « Ce n’est qu’une fois que les vaccins ont été poussés vers des groupes démographiques de plus en plus jeunes que nous avons commencé à voir la hausse », dit-il. « Au début, il ne s’agissait que des personnes âgées et des personnes très fragiles. Deux mois après l’approbation du vaccin pour les 11-15 ans, nous avons constaté une augmentation de la demande pour les petites unités. »

Les ventes globales ont augmenté de 30 et 40 % par rapport à 2019. « C’est stupéfiant de voir à quel point il y en a plus », dit Haddock. « Cela a commencé à grimper à la mi-2021 ; en 2022, la croissance était mesurable. »

L’expérience d’Haddock reflète celle du directeur funéraire britannique John O’Looney  de Milton Keynes Family Funeral Services, qui est devenu public en septembre 2021 pour expliquer un schéma similaire de décès. M. O’Looney a fait remarquer qu’il n’y a pas eu de recrudescence des décès pendant la vague initiale de covid, mais plutôt une diminution du nombre de décès. Mais après l’introduction du vaccin en janvier 2021, O’Looney a déclaré que les appels sont montés en flèche, augmentant de 300 pour cent. « Je n’ai jamais vu un tel taux de mortalité en 15 ans », a-t-il déclaré.

 « Au départ, le rythme n’était pas aussi élevé qu’aujourd’hui, mais c’est lorsque nous avons commencé à recevoir des rappels que nous avons commencé à recevoir plusieurs appels par semaine des mêmes distributeurs (de cercueils). Toutes les ventes de cercueils ont augmenté de façon spectaculaire », dit-il. C’est juste que les ventes de cercueils pour jeunes ont  augmenté plus que toute autre catégorie.

Bien que M. Haddock et ses collègues aient constaté la plus forte augmentation des ventes dans la catégorie des produits de taille moyenne, « tout le monde est à risque avec ces vaccins », dit-il. « Il est difficile de le nier. À quoi peut-on le reprocher ? Qu’est-ce qui a changé ? Pourquoi le taux de mortalité dépasse-t-il celui d’avant la vaccination ? »

«  Les enfants âgés de six à douze ans sont des êtres humains robustes.  Maintenant, ce sont les tailles que nous vendons », dit Haddock. « Les enfants ne meurent pas comme ça. Cela ne se produit pas. Jamais dans l’histoire. »

Ce qui se passe à Toronto ou en Angleterre ne se déroule-t-il pas ailleurs ?

Interview  Collectée  le  24  juillet  2022  par  Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :