Publicités

Communiqué C.A.PA.DE. Sud sur la réunion du 28 février à propos du plan de déplacement Aulnay sud

Reunion_Plan_Deplacement_Sud_AulnayToujours déçus- Jamais surpris

L’organisation de la salle du Conseil Municipal et la distribution de la parole pour soi-disant débattre de la circulation du Sud d’Aulnay relève d’un grand savoir-faire pour réduire au silence toute forme de contestation.

Par un personnel en nombre conséquent, les habitants étaient séparés systématiquement des voisins avec lesquels ils étaient venus, une place leur étant attribuée par tirage au sort. Les élus, quant à nous étions réunis à une table afin de bien maitriser le fait que nous étions là en « potiches » paraît-il consentantes.

Mon engagement me faisant  être conseiller municipal (indépendant) et surtout président de C.A.PA.DE. Sud, association à l’origine de ce dossier,  rendait incompatible, du point de vue des 2 maires-adjoints présents qui ont monopolisé la parole, de pouvoir  faire la moindre déclaration .

J’avais prévu de rappeler ce que voulait être la démarche à l’origine :

1 identifier la circulation actuelle  ainsi que le  trafic de transit aux heures de pointe et sur 24 heures

2 établir un cahier des charges traitant des problèmes relevés en tenant compte des projets structurants (600 logements dans la zone et un collège de 700 élèves)

3 définir les moyens à mettre en œuvre

La nuisance du trafic étant plus particulièrement celle au moment de la forte affluence, nous ne cessons de réclamer ces comptages dont on sait avec certitude qu’ils sont dans le dossier. Ces informations nous sont refusées car elles pourraient faire apparaître un pourcentage de transit nettement supérieur à celui qui nous a été transmis sur une journée.

Ce refus fausse le débat au point que les solutions sur lesquelles on voudrait nous faire travailler  tournent le dos à ce qui nous a fait demander ces études. Sans les éléments demandés nous pourrions ne pas participer aux ateliers proposés, nous ferons nous-mêmes ces comptages et nous tirerons les conclusions de ces attitudes qui n’ont rien à voir avec la démocratie participative telle que nous la concevons.

Par le fait d’être conseiller municipal indépendant et en même temps président de Capade Sud, il m’a été refusé la parole. Que Miguel Hernandez ne se réjouisse pas trop vite je ne suivrai pas son « conseil » en démissionnant de mon mandat d’élu afin d’éviter de mélanger les genres qui engendreraient de la confusion selon lui.

 Je suis avant tout un militant, aulnaysien depuis toujours, mais aussi contribuable et électeur.

Je ne choisis pas de me mettre dans une case

Alain Boulanger Président de Capade Sud

 

Publicités

Publié le 9 mars 2013, dans Associations, circulation, Démocratie Locale. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :