Les RER de moins en moins à l’heure !

rer_retardsLe Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif) vient de publier le bilan 2013 de la ponctualité. La situation s’améliore dans le métro, mais continue de se dégrader sur le réseau RER et Transilien.

Les millions d’usagers des transports en commun l’auront probablement constaté eux-mêmes : en 2013, la ponctualité des trains de banlieue et des RER s’est dégradée sur neuf lignes sur treize (voir l’infographie). La situation est particulièrement difficile pour les utilisateurs des RER A, B, D et des lignes J et L, qui desservent les Yvelines et le Val-d’Oise depuis la gare Saint-Lazare. Sur ces cinq lignes, le taux de ponctualité est en retrait de près de dix points par rapport aux objectifs fixés par contrat par le Syndicat des transports d’Ile-de-France (Stif). Quant à la ligne K (Paris – Crépy-en-Valois), si elle fait partie des rares à voir sa régularité s’améliorer, elle reste la moins ponctuelle de tout le réseau, avec à peine 80,6 % de régularité l’an passé.

Pour Bénédicte Tilloy, directrice générale de Transilien, « ces chiffres reflètent une réalité difficile à vivre pour nos voyageurs, que nous ne nions pas. Mais nous exploitons un réseau de plus en plus dense, fréquenté par un nombre de voyageurs qui a augmenté d’un million en dix ans et devons composer avec des infrastructures vieillissantes. » Ce problème est loin d’être anodin, puisque, sur le réseau Transilien, on estime qu’il est la cause de près d’un tiers (27,4 % selon RFF) des retards.

Mais Bénédicte Tilloy rappelle qu’avec le Stif, RFF et SNCF Infra, il a été convenu que, sur les lignes en plus mauvais état, des « travaux commando » allaient être lancés dans l’année et ce, quitte à couper des portions de ligne pour avancer plus vite. Elle compte aussi sur l’arrivée de nouvelles rames, comme le Francilien, pour changer la donne.

Cela ne convainc pas François Durovray (UMP), administrateur du Stif, selon qui ces résultats « prouvent l’échec de la politique de la région, qui a tout misé sur la rénovation des rames et rien, ou presque, sur les infrastructures. Le problème central, c’est l’augmentation, très forte, de la fréquentation ces dernières années, face à laquelle on n’a pas mis les moyens nécessaires. Du coup, aujourd’hui, on voyage dans des trains bondés et, au moindre problème, c’est la catastrophe. »

Le bilan n’est effectivement pas fameux, mais il s’en dégage quand même quelques éléments positifs. Ainsi, la ligne H (Paris-Creil), l’une des seules à avoir été entièrement rénovée, et où ne circulent que des trains Francilien, récents et fiables, dépasse les objectifs de ponctualité (94,4 %) fixés par le Stif.

Le bilan est également plutôt bon sur le métro. A l’exception des lignes 4 et 14, tous les voyants sont au vert.

Source et image : Le Parisien du 19/02/2014

Publié le 19 février 2014, dans Transports, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :