Séjour temporaire : quel niveau de rémunération pour obtenir la « carte bleue européenne » ?

sncf_emploisUn arrêté publié au Journal officiel du vendredi 28 février 2014 fixe à 35 167 euros le montant du salaire brut moyen annuel de référence à prendre en compte pour obtenir la carte de séjour temporaire autorisant l’exercice d’une activité professionnelle avec la mention « carte bleue européenne ». La rémunération annuelle brute de l’étranger demandeur doit être au moins égale à une fois et demie ce salaire annuel de référence.

L’obtention de cette « carte bleue européenne », destinée aux travailleurs hautement qualifiés, nécessite de remplir également d’autres obligations :

  • diplôme sanctionnant au moins 3 années d’études supérieures (ou expérience professionnelle d’au moins 5 ans d’un niveau comparable),
  • contrat de travail en France d’une durée égale ou supérieure à un an.

D’une durée de validité maximale de trois ans, cette carte de séjour est renouvelable.

Elle a été instituée par la loi du 16 juin 2011 relative à l’immigration, à l’intégration et à la nationalité.

Publié le 11 mars 2014, dans Emploi, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :