Le bon sens : le secret d’une mise en accessibilité réussie

accessibiliteAu-delà des travaux, des aspects techniques et financiers, l’accessibilité passe en grande partie par l’humain et la posture de chacun vis-à-vis du handicap. En effet, les difficultés résiduelles pourront toujours être compensées par un personnel qui l’est et qui est attentif aux besoins de ses clients et usagers. Ainsi, le simple désir d’accueillir/de faire un accueil de qualité permet souvent de se poser les bonnes questions et d’apporter des réponses et des solutions judicieuses, pertinentes et, surtout, peu coûteuses. Pour vous aider dans cette approche, va bientôt être mis à disposition un fascicule inclus dans le registre d’accessibilité dont tous les ERP vont devoir se doter. 
Les attentes des personnes handicapées sont simples et légitimes : être reconnues comme des personnes à part entière et pouvoir accéder à n’importe quel lieu, bien ou service. Nous sommes tous habitués à prêter une attention plus particulière à nos aînés parce que nous les savons plus fatigables et plus fragiles, nous sommes nombreux à nous adapter naturellement à ces clients ou usagers et cela nous semble normal. Nous allons donc spontanément parler un peu plus fort, l’aider à se repérer ou à compter sa monnaie, lui proposer un siège pour soulager l’attente… Il en va de même pour les personnes handicapées. De petites attentions peuvent parfois suffire à rendre un service accessible et de qualité.

  • Se montrer à l’écoute et considérer la personne en situation de handicap comme un client ou un usager ordinaire.
  • Avoir en tête les principales difficultés pour chaque type de handicap et y proposer des aides humaines :
    • le handicap visuel entraînant des difficultés de déplacement et de perception de l’environnement, proposez d’accompagner la personne si elle est amenée à se déplacer, compensez par des descriptions orales la déficience visuelle. En d’autres termes, soyez ses yeux !
    • le handicap auditif entravant plus ou moins fortement la communication orale, adaptez-vous et proposez d’autres vecteurs de communication comme l’écrit, l’image ou les gestes.
    • le handicap moteur impactant principalement les déplacements et la station debout, assurez-vous que les espaces de cheminement permettent un déplacement sécurisé et proposez de quoi s’asseoir.
    • les handicaps cognitif et psychique ayant une incidence sur le rapport à l’autre et la communication, montrez-vous patient et bienveillant, installez un climat rassurant et de confiance.

Article proposé par Didier Bessaguet

Publié le 18 février 2015, dans Handicap, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Déjà signalées maintes fois, des incivilités fréquentes sont constatées avenue Pierre Gastaud devant le 43 où des riverains se garent impunément sur la place à usage handicapée près de l’école maternelle Emile Zola et du parc du même nom (devant le 43) sans apposition de carte
    Une carte dont les chiffres se terminent par « 55 » tourne même
    Ces faits ont été signalés à la PM, à la PN et à la municipalité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :