Advertisements

Vidéo : une réunion de représentants de parents d’éléves à Aulnay-sous-Bois dégénère

altercation_aulnay

Vidéo

Une élue d’opposition PS (que vous reconnaîtrez ) à vivement invectivé un collaborateur du maire lors d’une réunion de représentants des parents d’élèves. La vidéo date du 17 janvier 2017.

Vous voir l’altercation en vidéo, cliquer sur l’image ci-contre.

Advertisements

Publié le 30 janvier 2017, dans Politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. On comprend rien sur cet article de daube de ce blog naze encore baclé On ne sait pas si c’est l’autre efféminé ou bien l’élu ancien socialiste spécialiste des vidages de poubelles ?

    Là visiblement on comprend mieux
    Ceci dit le collabo à la « démarche bien souple » en question n’est pas agent de la ville mais c’est le mot directeur qui fait tache mdr. Effectivement il est wallou (rien, nada)
    Aulnay : le clash entre l’élue d’opposition et les représentants du maire
    http://leparisien.fr/aulnay-sous-bois-93600/aulnay-le-clash-entre-l-elue-d-opposition-et-les-representants-du-maire-fait-polemique-30-01-2017-6640146.php

  2. Le Parisien rapporte que :

     » De son côté, Bruno Beschizza a rédigé un courrier à l’adresse de Guy Challier, patron des élus PS au conseil municipal, pour lui signaler « formellement ces propos extrêmement graves ». Et de rappeler « qu’à l’heure où les personnalités politiques sont brocardées et déconsidérées, les propos tenus par Madame Bezzaouya ne peuvent que renforcer la défiance de la population envers les politiques ».
    leparisien.fr

    Madame Bezzaouya n’a fait qu’exprimer l’exaspération des administrés sur la ville et des citoyens au plan national, face à des élus qui ne les écoutent pas, ne les représentent plus, desservent leurs intérêts et [NDLR : partie modérée] !

    L’actuel et le précédent mandat ont tué tout espérance de mieux vivre à Aulnay, parce que les élus, soudainement frappés d’amnésie concernant les promesses de campagne, d’autisme et de cécité une fois élus face aux sollicitations des citoyens, se comportent de façon [NDLR : partie modérée] qui ne font pas consensus au sein de la population et qui deviennent immanquablement objet de contestation citoyenne et source de ressentiment légitime !

    La judiciarisation abusive et excessive dont Bruno Beschizza fait un usage systématique, avec l’argent de nos impôts qui pourrait franchement être nettement mieux employé, met en lumière la volonté manifeste d’assigner au silence tous les contradicteurs, les opposants à la politique menée et les lanceurs d’alerte qui déplorent l’absence récurrente de transparence [NDLR : partie modérée] dans la gestion de nos services publics !

    La défiance de la population envers les politiques n’est absolument pas alimentée par les propos de Madame Bezzaouya qui a eu au moins le courage de dire tout haut ce que beaucoup pensent tout bas, et qui ne font que refléter le malaise général vécu par les administrés, et l’indignation ressentie par les citoyens du peuple qui se voient lésés, trahis, [NDLR : partie modérée], desservis, sacrifiés et manipulés, mais repose essentiellement sur les actions déplorables et [NDLR : partie modérée] que les élus se permettent d’avoir vis à vis de leurs administrés !

    Le maire et l’équipe municipale en place n’auront pas le pouvoir de réduire au silence les citoyens qui exigent d’être reconnus comme des interlocuteurs respectables, valables et souverains dans leur citoyenneté et leurs droits imprescriptibles et inaliénables !

    Les procédures judiciaires systématiquement intentées avec les deniers du contribuable pour de très contestables allégations de diffamation et d’injures sont disproportionnées, [NDLR : partie modérée. Faites attention, le moindre mot litigieux conduira certainement à une nouvelle plainte] et futiles, lorsque l’on comprend qu’elles ne sont rien d’autre que des [NDLR : partie modérée], une censure déguisée au droit de dénoncer, des atteintes insupportables à celui de se rebeller face à toute forme [NDLR : partie modérée] ( article 35 de la déclaration universelle des droits de l’homme ) et des démentis factuels à la démocratie et au débat d’idées !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :