Publicités

Collectif CPTG : Ligne 17, stop aux mensonges !

A deux reprises vous avez invité vos équipes municipales à prendre les cars mis gracieusement à leur disposition pour vous accompagner devant Matignon et accréditer l’idée que la ligne 17 Nord et particulièrement la gare en plein champ du Triangle de Gonesse représentent un espoir pour les habitants de Gonesse et de l’Est du Val d’Oise en général. A cette occasion, paré-e-s de vos écharpes tricolores, vous avez répété devant les micros et les caméras les mensonges auxquels vous nous avez habitués.

Dans le même temps vous avez abondamment relayé l’énorme campagne de publicité orchestrée dans Le Monde, Libération, Le Parisien, Les Échos, Le Figaro, etc. par un financeur non identifié en appelant à votre tour à signer une pétition en faveur de la même ligne 17-Nord dont chacun sait qu’elle conditionne la réalisation du grand projet inutile, EuropaCity, imaginé par Auchan.

NON, la gare du Triangle de Gonesse dans une zone dont la proximité des aéroports interdit toute construction d’habitations ne répondrait pas à la fonction principale des gares du futur Grand Paris, à savoir aider les Franciliens à se loger correctement en Ile-de-France par le développement de zones denses de logements à proximité des gares du métro du futur Grand PARIS.

NON, aucune campagne de publicité dans les journaux ne fera oublier que sur la ligne 17 Nord, 5 gares sur 7 ont zéro habitant dans un rayon de 800 m.

OUI, il est nécessaire de permettre aux Gonessiens d’aller à Roissy en moins d’1 h ½. Mais aucune campagne de publicité ne fera oublier qu’il existe déjà 4 possibilités de s’y rendre en transports en commun en 30 ou 40 mn et l’on peut douter que la jeune beauvillésoise dont vous utilisez le visage ait déjà emprunté le bus ou le RER pour se rendre à Roissy ! Le Parisien du 17 octobre nous apprend que cette jeune femme de 20 ans, étudiante en licence économique et gestion et animatrice à Villiers-le-Bel, défend la ligne 17 parce que « pour aller à Roissy, on doit repasser par Paris alors que nous sommes à 30 minutes en voiture mais tout le monde n’a pas de véhicule. » Il s’agit là d’une publicité totalement mensongère, puisque le bus 22 ainsi que le transport à la demande Filéo fonctionnant 24 h/24 et 7 jours /7 permettent d’atteindre Roissy en une demi-heure environ, sans parler de la ligne 20 mise en service depuis un an entre la gare du RER D Villiers-le-Bel-Arnouville et la gare du RER B Parc des Expositions –Villepinte permettant aussi de rejoindre Roissy via le RER B en 30 à 45 minutes avec une fréquence rare (6′ entre 2 bus) et une rapidité exceptionnelle propre aux bus à haut niveau de service (BHNS) circulant sur des voies dédiées et donc non soumis aux aléas de la circulation routière.

NON, avec 18 000 emplois supprimés en 5 ans, il n’est plus vrai que la zone aéroportuaire de Roissy soit un secteur en fort développement. Seuls 6,5 % des 220 000 actifs du Territoire du Grand Roissy travaillent à Roissy. La priorité est donc bien de s’occuper des 93,5 % restants.

OUI, il est judicieux d’ouvrir les lignes 16 et 17 sur la portion jamais remise en cause Saint-Denis-Pleyel – Le Bourget par La Courneuve pour relier l’Est du Val d’Oise et le Nord de la Seine-Saint-Denis au réseau du Grand Paris.  

NON, les habitants de Gonesse, Villiers-le-Bel, Aulnay-sous-Bois, Sevran, etc. ne peuvent pas attendre 2024. C’est dès maintenant qu’ils ont besoin d’une amélioration des RER B et D bien sûr, mais aussi des lignes de bus et de tramways :

  • prolongation vers Villiers-le-Bel du T5 qui relie Saint-Denis à la gare RER D de Garges-Sarcelles,
  • prolongation du T11 qui relie Épinay sur Seine (gare du RER C) et Le Bourget (gare du RER B) : la portion ouverte en juillet 2017 peut être prolongée vers Sartrouville en passant par Argenteuil à l’Ouest et vers Noisy-le-Sec à l’Est : en utilisant les voies existantes de la grande ceinture cette tangentielle-nord une fois achevée faciliterait potentiellement la vie de plus de 3 millions d’habitants.

OUI, ces améliorations des transports du quotidien peuvent être réalisées très rapidement et pour beaucoup moins cher que ces lignes nouvelles de métro imaginées par les grands groupes du BTP et de l’immobilier.

OUI, le moment est venu pour vous d’entendre enfin les habitants de votre territoire et d’écouter l’Association des Usagers des Transports / FNAUT Ile-de-France qui dans son communiqué de presse du 26 octobre dernier a eu le courage de recommander l’abandon de la ligne 17 et l’affectation complète des économies réalisées à la modernisation du réseau existant.

Source : communiqué du Collectif Pour le Triangle de Gonesse

Publicités

Publié le 4 novembre 2017, dans Associations, Grand Paris, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :