Publicités

Siga Dembele, au service des plus fragiles à Aulnay-sous-Bois

Elle a mis sa vie au service des personnes dépendantes. Au travail, à la maison, ou dans son engagement associatif, Siga Dembele prend soin d’enfants handicapés qui peinent à s’intégrer. Son association “Enfance sans barrières” recherche aujourd’hui des bénévoles.

Dans le hall de l’école maternelle, Siga aide Anass, 3 ans, à accrocher son manteau. Le petit crie, se roule par terre, jette violemment le vêtement. A chaque fois, elle le ramasse calmement, le remet dans la main de l’enfant et le pousse en douceur vers la patère.

Siga est malienne. Grande, les yeux en amandes, ses cheveux frisés coupés au carré, elle a 42 ans et est auxiliaire d’intégration à temps partiel à la mairie d’Aulnay-sous-Bois. Depuis 17 ans, elle s’occupe d’enfants handicapés en crèche ou en maternelle. « Une véritable vocation » d’après ses collègues.

Du lundi au vendredi, Siga se rend à l’école Ambourget à 8h30, pour aider le petit Anass. Son handicap n’a pas encore été diagnostiqué. Mais Siga « a sa petite idée » : l’enfant a des traits autistiques marqués. D’une voix douce, elle le guide pendant l’atelier peinture. Elle le change si nécessaire ou le surveille lorsqu’il s’élance sur son tricycle.

L’après-midi, de 14h45 à 17h, elle veille sur Whali, 2 ans à la crèche. Le bambin peut difficilement s’asseoir en raison d’une déficience musculaire. Il est malvoyant et quasiment sourd. Elle stimule ses sens par des massages. Elle fait tinter des grelots à son oreille, lui montre des objets colorés.

Aidante “depuis toujours”

Siga croit en Dieu mais ce n’est pas sa religion – dont elle n’aime pas parler – qui l’a poussée vers les plus fragiles. Elle s’intéresse aux personnes dépendantes « depuis toujours ».  Enfant, elle aidait déjà sa mère malentendante à marchander sur les marchés de Bamako. « J’étais obligée d’être là pour qu’elle ne se fasse pas arnaquer » explique-t-elle. A 13 ans, ses parents l’envoient en France pour qu’elle veille sur les enfants de sa sœur, âgés respectivement de 3 et 5 ans. Elle s’occupe d’eux jusqu’à leur adolescence, tout en suivant des cours au collège privé L’espérance, à Aulnay-sous-Bois.

Siga quitte l’école à l’âge de 16 ans. Sa sœur travaille dans une maison d’accueil spécialisée (MAS), un établissement d’aide aux adultes handicapés. Elle la pousse à faire des gardes de nuit avec elle. « Ma première veille a été horrible. Un jeune trisomique a senti que je n’étais pas à l’aise. Il m’a coursé dans tout le bâtiment », s’amuse-t-elle.

Après quelques années en MAS, elle se focalise sur l’aide aux enfants dépendants. Elle intègre d’abord un institut médico-éducatif (IME) qui accueille des jeunes incapables de suivre une scolarité normale. Elle suit ensuite une formation de deux ans, et entre au service d’aide à l’enfance d’Aulnay. Aujourd’hui, elle gagne 2800 euros par mois et fait un travail dont elle est fière. « Notre section a gagné 2 récompenses pour la prise en charge dont bénéficient les enfants handicapés de la ville » répète-t-elle à qui veut l’entendre. Les prix APAJH et ORCIP – des récompenses pour l’intégration des personnes dépendantes –  gagnés par la mairie d’Aulnay sont des distinctions dont elle s’attribue en partie le mérite.

Son métier lui donne aujourd’hui l’impression d’être « utile ». Elle évoque un petit garçon autiste dont elle s’est occupée au tout début de sa carrière. L’enfant avait des accès d’angoisse, durant lesquels il se mutilait le visage. Petit à petit, elle a su le mettre en confiance et prévenir les crises. « Quand je n’étais pas là, il faisait la misère aux éducateurs » déclare-t-elle, une pointe de fierté dans la voix.

Source et article complet : Maze.fr

Publicités

Publié le 18 février 2018, dans Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :