Publicités

Interdiction des cirques d’animaux sauvages à Aulnay-sous-Bois

À l’attention : maire d’Aulnay-sous-Bois, Bruno BESCHIZZA

Bonjour à tous, 

Je suis Aulnaysienne et lycéenne à Aulnay sous Bois et j’aimerais vous faire passer un message : 

Ces derniers jours, un cirque est passé dans notre ville, le Cirque de Venise. Ce cirque garde en captivité plusieurs animaux sauvages comme des tigres, panthères, lions, watusi et même babouins et est de loin le seul cirque à être passé à Aulnay sous Bois avec des animaux sauvages.

Je pense que vous commencez à voir où je veux en venir, en effet, j’aimerais demander au maire d’interdire le passage des criques à animaux sauvages dans notre commune.

Selon  un sondage IFOP de 2018 (source : 30 Millions d’Amis), 67% des Français sont favorables à l’interdiction des animaux sauvages dans les cirques. L’opinion publique est de plus en plus sensible à la cause animale.

Plusieurs arguments m’ont convaincu de la cruauté de la captivité des animaux sauvages et vous convaincront peut-être également.

D’après l’article L214-1 « Tout animal étant un être sensible doit être placé par son propriétaire dans des conditions compatibles avec les impératifs biologiques de son espèce. » : par exemple, dans la nature le territoire du tigre peut aller jusqu’à 100 km^2, ces animaux ont tous besoin de beaucoup plus d’espaces qu’on ne pourra jamais leur offrir en captivité.

Les interactions sociales sont aussi très inadaptées : un éléphant a besoin de vivre dans un large groupe. Un tigre vit en solitaire. Imposer la solitude ou le contact d’espèces différentes à des animaux les placent dans des hautes conditions de stress.

Les conditions climatiques sont aussi inadaptées : un ours vit dans un climat froid, un lion dans un climat chaud, Paris est la dernière ville dans laquelle devrait se trouver ces animaux ! 

De plus, sauter dans des cerceaux de feu, se tenir debout ou encore jongler. Les animaux n’apprennent pas ces tours pour être gentils avec leur dompteur. Un animal sauvage se dresse par la force, la privation de nourriture ou la peur

Toutes ces tortures mènent à des maladies mentales chez les animaux comme le manque d’appétit, la dépression ou l’agressivité. 

Les zoos ont déjà beaucoup de mal à répondre aux besoins naturels des animaux, alors les cirques… 

Toutes ces raisons me forcent à agir ! Avec cette pétition, mon poids face au Maire sera beaucoup plus gros et je pourrais m’entretenir avec lui pour sensibiliser notre administration à la cause animale. 

Plusieurs villes ont déjà agit :

  • Ajaccio (depuis avril 2016)
  • Bagnolet (depuis novembre 2008)
  • Bessancourt (depuis mai 2007
  • Chartes (depuis mai 2016)
  • Chassieu (depuis juillet 2010)
  • Creil (depuis juillet 2009)
  • Esbly (depuis janvier 2016)
  • Fontenay-sous-Bois (depuis septembre 2011)
  • Furiani (depuis septembre 2016)
  • Gainneville (depuis avril 2016)
  • Montreuil (depuis octobre 2008)

Serons-nous la prochaine ? 

Si vous avez des questions, si vous voulez des renseignements ou si vous voulez simplement en discuter, vous pouvez me contacter à : ferreira.emma.pro@gmail.com

Merci pour la force que vous m’apportez, ensemble on ira plus loin. 

Publicités

Publié le 28 mai 2018, dans A vous la parole, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. chapeau, excellente initiative ! jai confiance en elle pour obtenir gain de cause et j’en suis persuadé, elle y arrivera

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

%d blogueurs aiment cette page :