Publicités

Théo le jeune blessé à Aulnay-sous-Bois en 2017 et quatre membres de sa famille en garde à vue pour escroquerie

Théo Luhaka, ainsi que plusieurs membres de sa famille ont été interpellés chez eux à Aulnay-sous-bois (Seine-Saint-Denis) ce mardi matin. Les enquêteurs les soupçonnent d’escroquerie aux aides d’Etat.
 
Trois membres de la famille Luhaka, ainsi que Théo lui-même, et son frère Michaël, ont été interpellés ce mardi matin vers six heures et placés en garde à vue selon une information du Parisien. 

Dans le cadre de cette enquête, une information judiciaire contre X a été ouverte pour « escroquerie en bande organisée, abus de confiance et blanchiment ». 

L’enquête préliminaire dans cette affaire avait été ouverte en juin 2016, soit plusieurs mois avant lm’interpellation violente dont avait été victime Théo.

Michaël Luhaka, le frère de Théo semble être au cœur de l’affaire. La police s’intéresse au fonctionnement trouble de trois associations qui auraient utilisées des fonds publics à hauteur de plusieurs centaines de milliers d’euros par le bais d’emplois aidés.

En tout l’association Aulnay Events a perçu 678 000 euros de subventions, dont 170 000 directement versés sur les comptes de huit membres de la famille Luhaka. Théo, a lui seul, aperçu 52 000 euros.

Source : Le Dauphiné Libéré

 

Publicités

Publié le 5 juin 2018, dans Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 16 Commentaires.

  1. Les amis d’un écolo! Dis moi qui tu fréquentes je dirais qui tu es. Prochains les autres amis de la mouvance écologisme radicale ?

  2. Ca a dû piquer, à 06h00…

    On entendra ici les bonnes âmes, càd celles qui ont dès le départ de ce fait divers, soutenu que, oui oui, il s’était fait violer par la police etc, arguer qu’il convient de dissocier ces 2 affaires (prétendu viol, et présumé détournement de centaines de milliers d’euros).
    Effectivement.

    Mais on peut se demander si cette prétendue affaire de viol n’a pas été montée en épingle, avec la complicité passive de son comité de soutien (bobosphère, médias comme Libé & co, politiciens, assoc etc), afin de détourner l’attention de cette affaire de détournement de subventions publiques…

    On peut, aussi, poser la question du versement d’aides publiques à des assoc ; ces aides sont-elles versées après sérieuse enquête (moralité des responsables, par exemple; ou, dans le cas d’assoc « culturelles », vérifier s’il n’y a pas d’entorse à la laïcité) ou ces aides sont-elles versées par clientélisme ?

  3. RV, Champion de l’amalgame.
    Trouver un rapport entre ces deux affaires, il n’y a qu’un RV pour le faire!
    Que la Justice soit aussi intègre et rapide dans ces deux affaires distinctes.
    Qu’elle montre son indépendance.

  4. @RV, moi perso je ne vois pas le rapport entre l’affaire du viol et la supposée grosse bêtise qu’aurait fait son frère et qui a mit sa famille dans de sale draps

    Ensuite un nombre incalculable de (modéré, sujet sensible).

    A ton avis, tu penses que depuis 2016, la Mairie n’était pas au courant de l’enquête sur leur famille ? Le Maire a des pouvoirs qui lui permettent de savoir

  5. @ troll Stéphanie : Arrêtez vos calomnies à l’encontre d’une personne que vous diffamez sans vergogne ! Un peu de décence s’il vous plait car votre moralité laisse vraiment à désirer et votre identité cachée est nauséabonde.

    @ RV : Votre imagination semble vous entrainer sur les chemins rocambolesques de la divagation….pour élaborer des scénarios aussi invraisemblables !

    En revanche, comme vous, je m’interroge sur la légitimité des aides publiques versées à des associations sans vérification du bon emploi de cet argent et de l’utilité des objectifs affichés… Les plus responsables s’il est avéré qu’il y a eu escroquerie, sont ceux qui les ont accordé sans contrôle avant, pendant et après !

  6. Alors comme ça, lorsque les passe-droits, la corruption, les mensonges, les entorses à la loi, les conflits d’intérêts , les délits d’initiés sont perpétrés par nos pseudos représentants, nos élus et les politiques qui nous gouvernent, nous devons nous taire parce que le sujet est  » sensible « , mais quand il s’agit d’un citoyen lambda accusé d’escroquerie, la présomption d’innocence ne serait pas de mise et permettrait aux racistes de tous poils de se défouler sur les réseaux sociaux et les blogs locaux en montant de toutes pièces des plaidoyers factices uniquement à charge ???

    @ RV : Comme dans la fable du loup et de l’agneau de De la Fontaine, selon vous, Théo devrait subir le déni de son viol ( car il s’agit bien d’un viol malheureusement ) parce que son frère aurait commis une escroquerie ? Votre conception de la justice est effroyable car nul ne doit être tenu pour responsable des frasques d’un membre de sa famille… Votre propension récurrente aux amalgames est vraiment très inquiétante….

  7. @ Mme Medioni,

    Dans un récent commentaire, j’ai posté le lien d’un article indiquant que la juge en charge de l’« affaire Théo » s’étonnait de la lenteur avec laquelle sa blessure se cicatrisait.
    Le fameux Théo aurait dû subir une visite médicale, à laquelle il ne s’était pas rendu, prétextant un empêchement.
    La juge lui a mis la pression et, ô miracle, la poche médicale qu’il arborait pour attester de son infirmité a disparu, puisqu’il a fini par se rendre à la visite médicale le 28 mai dernier.

    Cette façon de procéder de la part de cet individu pose interrogation.
    Pourquoi n’a-t-il pas fait ôter cette poche bien plus tôt ? Jouer les victimes devant les médias ? Retarder une enquête ?

    A aucun moment, je ne remets sa blessure anale en cause, et j’ai déjà écrit qu’il avait subi des violences de la part des policiers.
    Ce qui reste à prouver, c’est le viol, càd le caractère intentionnel des policiers, ou si ces violences sont la conséquence d’un acte de rébellion, contre lequel les policiers ont dû appliquer des techniques d’immobilisation (leur ligne de défense).
    Les accuser de viol est aussi diffamatoire qu’accuser l’intéressé de détournement de fonds publics, à ce stade de la procédure judiciaire.

    #Justicepourtheo effectivement. Qu’il s’agisse de cette affaire de blessure anale… ainsi que de détournement de fonds publics.
    Mais, en ce qui concerne le viol, la justice ne s’oriente pas en ce sens.
    Ca ne risque pas de plaire à ses nombreux soutiens.

    PS : Sa garde à vue a été prolongée.
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/aulnay-sous-bois-garde-a-vue-prolongee-pour-theo-et-ses-freres-05-06-2018-7755093.php

    Il aurait bénéficié d’un emploi d’avenir dans une boîte dirigée par son frère. Emploi fictif s’interroge la justice ?

  8. @RV finalement, tu n’esperes qu’une chose pour lui, c’est que le viol ne soit pas reconnu et qu’il soit impliqué pour escroquerie et quil prenne 30 ans de taules. je me trompe ?

    Bein, moi tu vois c’est l’inverse …..

  9. Je doute qu’il prenne 30 ans de prison s’il est reconnu coupable de détournement de fonds publics en bande organisée. :p
    Suffit de voir les semblants de sanction pénale qu’écopent certains politiciens détournant, eux, des sommes qu’on ne pourra jamais économiser en toute une vie…

    Pour autant, si les policiers sont reconnus coupables, j’espère qu’ils le seront à la hauteur de leurs actes.
    Mais la justice ne s’oriente pas dans la direction du viol.

    Que se passera-t-il si Théodore Luhaka :
    – n’obtient pas gain de cause contre les policiers et ne parvient pas à les faire condamner pour viol
    – est condamné en revanche pour détournement de fonds publics en bande organisée (je ne connais pas l’intitulé de l’infraction exacte qui lui sera infligée si reconnu coupable)

    Ses soutiens accepteront-ils les verdicts ? J’en doute.

    PS : Théodore Luhaka est bien l’un des neveux d’un ministre congolais.
    http://www.liberation.fr/checknews/2018/06/06/est-ce-que-le-theo-de-l-affaire-theo-est-membre-de-la-famille-d-un-ministre-congolais_1656993

    Cela pourrait-il expliquer le déplacement ahurissant du chef d’Etat de l’époque, Hollande, au chevet d’un individu accusant les policiers de viol ?
    A moins que ce déplacement n’ait été une façon pour le pouvoir de faire croire qu’il s’intéressait aux quartiers « populaires » en général et aux jeunes issus de l’immigration en particulier. Ce n’aurait pas été la première fois que des politiciens opèrent cette récupération pitoyable (cf le clandestin ayant sauvé un môme de 4 ans dans le XVIIIe dernièrement; reçu en grande pompe à l’Elysée).

  10. Force doit être reconnue à la loi. Encore faut-il que celle-ci soit juste et impartiale, non entachée de pressions subies par les juges… où les conflits d’intérêt corporatistes l’emportent sur l’équité et la transparence….

    La blessure sur 10 centimètres de l’intimité de la victime est la preuve irréfutable, factuelle et incontestable qu’il y a eu viol ! L’incapacité à maitriser son arme et à en faire un usage approprié met en jeu la responsabilité du policier dans les conséquences de son geste.

    L’affaire du viol doit être traitée indépendamment des soupçons d’escroquerie qui pèsent sur Théo et sur sa famille, et le verdict judiciaire ne doit pas être entaché ni influencé en aucune manière par cette seconde affaire, sauf à rendre une justice partiale et inéquitable, contraire à l’énoncé des droits de l’homme et du citoyen…

  11. « La blessure sur 10 centimètres de l’intimité de la victime est la preuve irréfutable, factuelle et incontestable qu’il y a eu viol ! »

    Je ne suis pas médecin légiste et me garde bien d’asséner avec certitude qu’il y a bien eu viol.
    La justice ne semble pas s’orienter vers cette piste. Blessure anale il y a eu, c’est un fait incontestable. Mais il s’agira, pour les avocats du jeune homme, de prouver qu’il y a eu viol. S’agit-il d’un viol donc – volonté de pénétrer le fondement de l’individu avec une téléscopique – ou d’une violence certes volontaire, mais conséquence d’une technique d’immobilisation exercée alors que l’individu se débattait (violence dite légitime. Un individu qui se débattrait alors qu’une technique d’interpellation est exercée à son encontre et qui aurait un bras cassé à cause de sa résistance à la technique n’obtiendrait pas gain de cause contre les policiers).

    Les bons républicains que nous sommes ne peuvent que s’en remettre à la décision de la justice. Considérer les policiers comme coupables de viol alors que la justice n’a pas rendu son verdict, ce n’est pas être républicain, finalement… 😉

  12. Tout acte de pénétration sexuelle non consentie est un viol.
    Y a t’il eu intention sexuelle? Ce sera à la Justice de le dire.
    Rappelons quand même qu’une matraque sert à taper et non a enfoncer.
    Le geste fait par le policier semblerait accréditer le deuxième verbe…

  13. @ RV Il n’est pas nécessaire d’être médecin légiste pour considérer que toute intrusion de l’intimité d’un corps humain sans le consentement de son propriétaire est un viol, ce qui en l’occurrence est le cas, que cela vous plaise ou non, et c’est ainsi que la société civile à laquelle j’appartiens le considère !

    Par conséquent la justice va devoir se prononcer non pas sur le fait que ce ne soit pas un viol puisque c’en est un, mais sur le fait qu’il ait été commis intentionnellement ou pas, accidentellement ou pas, avec préméditation ou pas, avec volonté d’humilier ou pas, avec haine ciblée envers une population issue de l’immigration ou pas….

    Toutes ces problématiques sont ainsi placées sur le devant de la scène et il va falloir les analyser et les traiter, car elles se posent un peu trop de façon récurrente au sein de la société française pour qu’elles ne soient pas prises sérieusement en considération ! Les droits de l’homme et du citoyen proclamés en 1789 doivent s’appliquer également à tous les êtres humains issus de l’immigration qui vivent sur notre territoire, car ils sont nos frères et nos sœurs et nous ne devons pas les mettre à l’écart de leurs droits et de leurs devoirs. Il ne peut pas y avoir en notre république deux poids, deux mesures !

  14. @ JLK

    « Rappelons quand même qu’une matraque sert à taper et non a enfoncer »

    D’après ce qu’on pouvait lire ici et là, parmi les techniques d’immobilisation en vigueur au sein de la police nationale figure une pression exercée avec une téléscopique dans le bas du dos.
    Si cette procédure existe bien* et a été respectée, la blessure est la conséquence du comportement de l’individu en question, non du policier à qui il a été inculqué cette technique.
    Après, libre à l’intéressé de se retourner contre l’Etat qui autorise ce genre d’actes…

    @ Mme Medioni,

    « avec haine ciblée envers une population issue de l’immigration ou pas…. »

    Il va être difficile de prouver le caractère raciste de l’acte… Ou alors, lorsque confrontés à une bande d’individus d’origine immigrée, les policiers devraient s’abstenir d’intervenir au risque d’être accusés de racisme…

    * A propos des techniques d’interpellation/immobilisation.
    Dans les forces de l’ordre, plusieurs techniques peuvent être mises en oeuvre et sont fondées sur la coercition. Certains points sont donc exercés afin de contraindre par la force/violence dite légitime un individu à se soumettre à l’autorité publique. Exemples, les fameuses « clés » (bras, poignets) qui s’appuie sur la douleur engendrée par la technique pour le forcer à se soumettre (au menottage, par exemple).
    Si l’individu résiste, c’est la fracture…

  15. Jean-Louis KARKIDES

    RV,pression n’est pas enfoncement. Presser avec l’ ensemble de la matraque dur le bas du dos pour immobiliser est loin des faits. Oui, vous avez surement raison, on dira que c’est Théo le responsable de sa blessure….La déchirure, il se l’ai faite tout seul…

  16. @ RV pour faire suite au commentaire de Jean-Louis que je trouve pertinent, la distance entre le bas du dos et l’anus est suffisamment espacé pour que ce genre de drame n’arrive pas !!! Alors soit le policier ne connait rien de l’anatomie d’un être humain, ce qui est peu probable, soit il n’a aucune maitrise de ses gestes, ce qui pose sérieusement question…. Et effectivement une pression n’est ni un enfoncement, ni une pénétration !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :