La colère des parents d’Asmaa d’Aulnay-sous-Bois, 9 ans, morte noyée dans une base de loisirs en Seine-et-Marne

La fillette, habitante d’Aulnay-sous-Bois, est décédée en juillet 2018 en Seine-et-Marne lors d’une sortie avec le centre de loisirs. Le procès a lieu ce mercredi à Fontainebleau.

Elle était jolie « comme un cœur », Asmaa. Une fillette de 9 ans gaie, « la première de sa classe », connue dans tout le quartier des Étangs-Merisiers, à Aulnay-sous-Bois. « Un bonheur, un sourire magnifique », arraché à ses parents, ses deux frères et sa petite sœur, le jeudi 19 juillet 2018 : Asmaa s’est noyée à la base de loisirs de Buthiers (Seine-et-Marne), au cours d’une sortie avec le centre de loisirs, encadrée par l’Ifac, association chargée par la municipalité d’Aulnay-sous-Bois de gérer les activités périscolaires.

Abdoul-Wahab et Marietou, ses parents, ont déposé plainte contre X pour homicide involontaire. L’audience se tient ce mercredi, au tribunal correctionnel de Fontainebleau (Seine-et-Marne). A la barre, huit personnes : trois animateurs de l’Ifac, un maître nageur et un pompier de la base nautique gérée par la région, deux éducateurs et un médiateur.

Source, photo et article complet : Le Parisien

Publié le 18 décembre 2019, dans faits divers, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Beschizza a détruit la filière animation à Aulnay sous Bois en confiant une délégation de service public à L’Ifac, société privée dont les objectifs ne sont forcément pas les mêmes que ceux d’un service public qui privilégie la satisfaction des usagers et sert réellement l’intérêt de leurs concitoyens.

    C’est même une vocation qui pousse ceux qui s’y engagent et passent les très difficiles concours pour devenir fonctionnaire, de servir et donner le meilleur aux administrés. Je sais de quoi je parle car j’ai été fonctionnaire très engagée et très bien notée dans mes états de service.

    Les statuts de la fonction publique élaborés par Anicet le Pors ont été très bien pensés, pour éviter les injustices, les conflits d’intérêt et de loyauté, la corruption et les passe-droits qui lèsent tous les citoyens et pour garantir l’égalité de tous dans l’accès à un service public de qualité.

    Démanteler le service publique, c’est faire la part belle au libéralisme débridé qui ne privilégie que les intérêts mercantiles des multinationales et des riches qui veulent payer le moins d’impôts possible au bénéfice de l’intérêt général dont ils se contrefichent éperdument puisqu’il font parti de la strate de la population qui a les moyens de se passer des services publics.

    Beschizza et sa clique, son parti LR appartiennent à tous ces nantis qui ne veulent pas partager l’abondance dans laquelle ils nagent, et surtout veulent détourner la richesse collective abondée par le peuple tout entier au seul bénéfice de quelques privilégiés dont ils font bien évidemment parti.

    La noyade de cette petite Asmaa qui avait la vie devant elle et qui a plongé toute sa famille et ses proches dans la désespérance et le sentiment d’injustice est la résultante de politiques qui réduisent toujours davantage les moyens alloués, tant sur le plan financier, que sur le plan humain. C’est ainsi qu’on en arrive à des drames et que l’on sacrifie la vie des petites gens….

    En tant que maman, je m’associe et compatit entièrement à la souffrance de la famille d’Asmaa. Perdre un enfant à qui on a donné la vie est d’une cruauté innommable et ceux qui sont responsables de ce drame ne pourront jamais réparer car une vie perdue l’est définitivement.

    Néanmoins la société privée qui a obtenu la délégation de service public n’est pas seule responsable de la noyade d’Asmaa : La ville d’Aulnay sous Bois au travers de son maire, de sa gestion et de ses choix est gravement responsable !

    Le niveau de compétence et de professionnalisme des animateurs qui encadrent les enfants à l’IFAC, n’a strictement plus rien à voir avec l’excellence et l’expertise des animateurs qui avaient passé avec succès les concours de la filière animation… que Beschizza a supprimé ! Voilà le drame irréparable auquel sa politique libérale a mené à Aulnay !

    Pour moi la politique, c’est l’habitant, et c’est surtout l’humain d’abord ! Ce que ne fait absolument pas Beschizza ! Il est grand temps de le remercier, lui et ses béni-oui-oui, en mars prochain, exactement comme nous avons été capable de le faire pour Ségura qui avait trahi son électorat et qui s’était un peu trop pris le melon !

    Nous, citoyens de la société civile, exigeons de la considération, de l’écoute, de la transparence, du respect et pour reprendre une revendication d’Hadama Traoré que je trouve très juste et fraternelle, nous voulons de l’amour de nos élus !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :