Rezak Bezzaouya, élu MoDem, quitte la majorité municipale d’Aulnay-sous-Bois trop centralisée sur un homme

Déçu ou en colère? Rezak Bezzaouya, conseiller municipal (MoDem) d’Aulnay-sous-Bois chargé de la jeunesse, quitte la majorité de Bruno Beschizza (LR). Comme Benjamin Giami (LREM) et Mohammed Ayyadi (Agir!) avant lui. I l dénonce « un pouvoir centralisé » dans les mains du seul maire, de sa première adjointe et du cabinet.

« Quand j’ai rejoint Bruno Beschizza en 2014, j’ai pensé qu’au sein de cette majorité, il y avait possibilité de faire des choses concrètes… Je me trompais », résume l’élu. Selon lui, les décisions de la municipalité sont le fait de trop peu de personnes : le maire, donc, mais aussi Séverine Maroun, sa première adjointe, et le staff rapproché du maire – son cabinet, constitué, entre autres, de Pierre Chassat et Naguib Benlarbi.

«Pas possible d’instaurer des actions de qualité »

« Concrètement, quand Mohammed Ayyadi, qui était chargé de la jeunesse, a démissionné il y a trois ans, je me suis dit : Ça y est, on va faire des choses ! Mais il n’a pas été possible d’instaurer des actions de qualité dans les structures jeunesse, comme, par exemple, des bourses pour un projet de formation. La première adjointe a verrouillé la délégation et retoqué le projet. Résultat : on ne propose que de l’occupationnel aux ados! »

Mais pourquoi prendre cette décision à 15 jours du scrutin municipal ? « C’est la fin d’un cycle, et je ne veux pas faire partie du prochain », balaie Rezak Bezzaouya.
Source et article complet : Le Parisien

Publié le 2 mars 2020, dans Politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 7 Commentaires.

  1. Je l’ai rencontré, il y a de cela 1 an et il envisageait déjà de quitter cette Municipalité parce qu’il s’y passe des choses très graves me disait-il, des faits hautement condamnables par la Justice, qu’il ne pouvait plus cautionner moralement par sa présence.

  2. quand on mangé avec eux c’est pas bien de cracher dans la soupe, j’y crois pas du tout et je pense que Bruno Bechizza a vu qu’il servait à rien et aucun soutien a préférer le jetée comme un chien. INDEMNITEE ADJOINT X 72 MOIS à rien faire et à servir à rien je comprends pourquoi beschizza la mis dehors puis après sa cracher dedans le monde de la politique est inhumain

  3. maintenant va falloir aller au taf car le train de vie qu’il menait auparavant et plus d’indemnité sa va mal à la banque

  4. Mr Bezzaouiya le dit ouvertement et ne s’en cache pas, certains Élus ne sont pas là pour Aulnay,leurs rapports aux Promoteurs immobiliers est très ambiguës.
    En aparté, il confirme ceux que les Habitants savaient déjà,mais pour discrediter un Élu de la Ville qui fait des revelations fracassantes, les Ripoux-blicains l’accusent de ne pas être compétent et inutile, qu’il n’a pas assez de réseaux pour les elections.

    Mais pourquoi ont-ils attendus 6 ans pour s’en apercevoir ?

  5. vous ne mettez pas la réaction de la municipalité qui est dans l’article. Il semble que sa défection ait un rapport bien moins glorieux : celle de ne pas avoir été retenu sur la nouvelle liste du maire.

    Il est vrai que son absentéisme chronique avec des motifs aussi variés qu’implacable (tantôt une grippe, une gastro, une fièvre, un motif personnel…) en soit la source. Son bilan n’était pas très glorieux. Il y a ceux qui travaillent, et ceux qui ne travaillent pas. Malheureusement ce monsieur ne faisait pas partie de la premère catégorie.

    Par ailleurs, mi février il posait tout fier avec le badge de campagne de Beschizza…. Mais quelques jours après l’annonce qu’il ne serait pas reconduit, il se met dans l’opposition?

    La ficelle est grosse!!!! mais Aulnaycap n’en fait pas état. C’est une vendetta de mme buselin parce qu’elle a eu une coupure internet ? LOOOOOL

  6. Gilles, le nouvel article paru sur ce blog devrait vous plaire. Quoiqu’il en soit, sur les réseaux sociaux on loue sa présence aux conseils d’école où il était représentant de la municipalité…

  7. Il faut tout de même reconnaitre que le titre à lui seul décrit une situation que la plupart des Aulnaysiens déplorent : Un homme autocrate seul décisionnaire, imposant des décisions et une gestion qui sont loin de faire l’unanimité parmi les administrés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :