La mort de George Floyd à Minneapolis déborde sur les réseaux sociaux à Aulnay-sous-Bois

George Perry Floyd, homme de quarante-six ans et  père de deux filles, est mort le 25 mai suite à une interpellation policière à Minneapolis aux USA. Ancien rappeur et condamné en 2009 pour cambriolage à main armée, M. Floyd s’est ensuite reconverti en tant qu’agent de sécurité, où il tentait de faire vivre sa famille par ses modestes revenus.

Il y a quelques semaines, M. Floyd a perdu son emploi suite à l’épidémie de Covid, comme des millions d’Américains. Le lundi 25 mai, alors qu’il faisait ses courses dans une épicerie, le marchand détecte que M. Floyd utilise des faux billets de 20$ et appelle la police, qui intervient rapidement sur les lieux.

Ici, le drame surgit dans une incompréhension la plus totale :

  • George Floyd est interpellé sur la voie publique et n’oppose aucune résistance (contrairement à ce qu’affirmaient les agents de police, une vidéo de caméra surveillance montre que M. Floyd s’est laissé faire)
  • George Floyd est ensuite plaqué au sol avec le genou de l’agent Chauvin Derek sur son cou, qui l’empêche de respirer
  • M. Floyd appelle à l’aide et indique à l’agent qu’il n’arrive plus à respirer. L’agent ignore ces appels de détresse et maintient son genou sur le cou de George Floyd
  • Des passants qui filment la scène implorent la clémence aux agents (ils sont 4 sur les lieux) mais ceux-ci refusent
  • M. Floyd perd connaissance. Les secours arrivent sur les lieux, M. Floyd ne respire plus et est déclaré mort à l’hôpital

Suite à cette tragédie, de nombreuses émeutes éclatent aux USA. M. Chauvin Derek est licencié et sa femme demande la divorce. M. Derek était connu pour des actes de violence à répétition et a été impliqué dans des arrestations meurtrières avec usage de son arme de service.

Cette vidéo horrible a fait le tour du monde et le président Donald Trump, au lieu de calmer le jeu, met de l’huile sur le feu indiquant vouloir tirer sur tous ceux qui s’adonnent à des scènes de pillage.

A Aulnay-sous-Bois, certains Aulnaysiens ont pris position en mettant en avant le caractère « raciste » de cette tragédie. Sur le groupe communautaire Facebook #SLAPC, la police en prend pour son grade, qu’elle soit Américaine ou Française. Sur Twitter, certains appellent à la révolution. A noter que Twitter a modéré les propos de Donald Trump pour incitation à la haine, alors que Facebook laisse librement s’exprimer le président Américain.

Publié le 1 juin 2020, dans International, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Se pose fort probablement dans cette ville un problème au niveau des critères de recrutement dans la police et au niveau des conditions de formation ….
    Bonne journée Gérard

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :