Un ancien habitant d’Aulnay-sous-Bois plaque tout pour devenir berger dans le Cantal

À l’âge de six ans, Bernard Girard a eu comme un flash. Le petit parisien annonce à ses parents qu’il veut devenir berger. « Le métier m’est tombé sur la tête », s’en amuse-t-il aujourd’hui. Sept ans plus tard, il quitte Aulnay-sous-Bois pour le Cantal afin de concrétiser son fort désir de devenir berger de montagne. S’imaginer en train d’arpenter les reliefs au rythme des moutons l’émerveillait. Mais avant de pouvoir réaliser son rêve, il a dû exercer diverses activités agricoles.

Puis pendant onze ans, il sera berger de montagne dans le Cantal avant de devenir, en 2006, berger itinérant sur les bords de Loire. D’abord dans le Loiret avant d’intervenir, depuis 2013, au sein de la réserve naturelle du Val de Loire, des deux côtés du fleuve entre la Chapelle Montlinard et Pouilly-sur-Loire. « J’ai débuté ma carrière en 1983 en tant qu’agriculteur conventionnel avec des chèvres et des brebis », raconte le moniteur-dresseur de chiens de troupeau. « En 2006, lors d’une formation, on m’a dit que des bergers étaient recherchés afin d’entretenir les bords de Loire. J’ai dit banco. » Et c’est ainsi qu’il s’est retrouvé berger itinérant dans notre secteur.

Source et article complet : Le Journal du Centre

Publié le 8 août 2020, dans Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Quelle belle idée, il n’a surement pas perdu au change. Longue vie.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :