Fouad, cadre retraité de la RATP domicilié à Aulnay-sous-Bois, s’extase devant certaines photos

Entre ce vieillard au teint buriné, visage dévoré par une grande barbe blanche et sourcils broussailleux, et ce jeune métis au torse tatoué, cheveux tressés et oiseau noir posé sur l’épaule droite, le contraste est saisissant.

Immortalisés sous l’objectif de Birgit Puve, photographe estonienne née en 1978, ces deux hommes ont pourtant un point commun : ils sont Estoniens.

Exposés sur les grilles de la tour Saint-Jacques (IVe), côté rue de Rivoli, ces deux portraits intitulés « Estonian documents » ne laissent personne indifférent. Et surtout pas Fouad, cadre retraité de la RATP, domicilié à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qui confie : « Ce qui m’interpelle, c’est que ces figures d’inconnus sortent de l’ordinaire ».

La mission culturelle du Luxembourg, à l’initiative du projet

Soucieuse d’« explorer les faciès des Estoniens » qu’elle relie à l’essence et l’identité de ce petit pays balte que les derniers soldats russes ont quitté il y a 26 ans, Birgit Puve est l’une des 13 photographes sélectionnés pour participer à l’exposition « Visages d’Europe » présentée au cœur de Paris jusqu’à dimanche.

Source, photo et article complet : Le Parisien

Publié le 4 septembre 2020, dans Culture, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :