Les programmes immobiliers encouragent la démesure démographique

Dans son essai intitulé « Les mégalopoles, malades de la globalisation » aux Editions Infolio, L’urbaniste Alain Cluzet dresse un tableau sans complaisance des grandes concentrations urbaines !  Selon lui, les mégalopoles ne sont pas l’avenir de la planète et encouragent beaucoup trop une monoculture mondiale en totale rupture avec les identités locales et selon lui, les impacts environnementaux sont insoutenables !

A contrario de toutes les idées reçues qui assimilent la hausse démographique à la bonne santé et à la croissance de l’économie, Alain Cluzet affirme qu’il est temps de s’interroger sur la multiplication par cinq de la population humaine en un siècle. Aucune espèce animale ne pourrait encaisser un tel choc.  Cette explosion de la population se traduit par des embouteillages monstres, le surpeuplement des espaces publics, une moindre qualité de vie qui troque les espaces naturels pour du béton !     « Contrairement à ce que les pouvoirs publics défendent, dit-il la croissance ne se résume pas à la taille de la population. Les mégalopoles ne sont pas l’avenir de la planète.

 En France, la croissance démographique reste la doxa comme dans le Grand Paris où les documents officiels prétendent qu’il faut gagner deux millions d’habitants dans les 20 ans pour maintenir l’attractivité internationale. L’idée de tout accumuler dans les métropoles fait fi des problèmes d’environnement, de pollution, de congestion. Si les mégalopoles ont vocation à concentrer les grandes fonctions internationales, pourquoi ne délèguent-elles pas les activités productives à un réseau de villes moyennes ?

Visitant les grandes capitales du monde entier dès qu’il le peut, pour en observer leurs avantages et leurs inconvénients, Alain Cluzet plaide en faveur d’une ambition de développement sans la démesure démographique.

Aulnay sous Bois, sous la férule de son maire, semble totalement s’écarter de ce conseil pourtant très sage,  et tous les jours désormais, les Aulnaysiens se tapent les embouteillages monstres, les difficultés de circulation et de stationnement auprès de toutes les infrastructures où ils ont besoin de se rendre,  font face à des établissements scolaires surchargés et insuffisants à répondre aux besoins des administrés, et perdent irréversiblement le charme, la beauté et la qualité de vie d’une ville qui était appréciée pour ses pavillons et ses jardins.

Au lieu de travailler à préserver la qualité de vie qui existait avant son arrivée et à laquelle les Aulnaysiens sont très attachés, Bruno Beschizza s’emploie à la détruire activement en accordant des permis de construire pléthoriques qui sont un véritable appel à la « démesure démographique  » déplorée par Alain Cluzet !

Article rédigé le 9 Septembre 2020 par Catherine Medioni

Publié le 9 septembre 2020, dans Urbanisme, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 8 Commentaires.

  1. PASSY:

    NDLR: com supprimé!!!! cause: insultes, menaces, chantage!!!

    vous êtes viré!!!!

  2. Article intéressant qui demanderait plus qu’un simple commentaire pour une réflexion plus approfondie.
    Comment les politiques ne se sont pas encore attachés à une telle réflexion? pourquoi? Une évidence même que la qualité de vie des villes moyennes est incomparable avec celle des grandes concentrations de population qui cumulent toutes les nuisances dénoncées ici et contraire à toute vie épanouie? La nature humaine en devient même dénaturée en rencontrant toutes ces nuisances. 2/3 des Franciliens et 56 % des Parisiens souhaiteraient vivre en province si les conditions étaient réunies et en particulier le travail, pourquoi ne pas décentraliser davantage d’ entreprises vers des lieux plus humains. Beaucoup d’entre elles d’ailleurs se portent bien (des fermetures d’usines ne sont pas le fait du lieu d’implantation). Demandez à un habitant de La Rochelle, de Valence, de Besançon….des villes moyennes s’il veut s’implanter dans la banlieue parisienne ou dans une grande ville, ou quitter sa province , bien sûr que non mais l’inverse bien sûr que oui. Le covid vient d’ailleurs de le prouver avec une recherche de bon nombre de Franciliens cherchant s’implanter dans ces ville moyennes , plus proches aussi de la nature, un besoin nécessaire à l’ être humain,et davantage encore avec des enfants, Chartres, Dreux, Evreux….entre autres
    Il est certain que vivre à Aulnay n’est désormais plus très réjouissant notamment avec le changement apporté de ces dernières années lorsque l’on a connu son passé. D’ailleurs bon nombre d’anciens aulnaysiens dans un certain groupe facebook valorise la ville mais celle de leur passé en nostalgie de leur jeunesse bien entendu . Le plus souvent ils en sont partis, pourquoi si c’était si agréable? et ne connaissent plus , ne vivent plus dans cette ville de 2020, plus rien à voir. Ceux qui s’y épanouissent devraient juste aller voir ailleurs…mais revenir, attention aux critiques des heureux Aulnaysiens.
    Je pense que l’on pourrait épiloguer des heures sur ce sujet mais perso, je suis convaincu du bienfait de la province pour y résider régulièrement mais bien difficile après une vie passée dans une ville de s’expatrier totalement, à suivre.

  3. @ Jean

    Merci pour votre témoignage très intéressant et apportant des réflexions pertinentes dont nos élus imbus d’eux-mêmes et de leur  » science  » feraient bien de s’inspirer ! Vous remarquerez que nos politiques, quelques soit leur chapelle, ont toujours plusieurs trains de retard par rapport aux prises de conscience de la société civile….

    En effet le mouvement qui s’est amorcé à la faveur du covid et du confinement est un désir des citoyens de ne plus vivre parqués dans des cages à poules pour des loyers exorbitants à cause de leur travail, et leur aspiration à vivre en contact étroit avec la nature et de manière plus humaine ne devrait pas s’infléchir, au contraire !

    Nos élus qui ont l’outrecuidance d’imposer une urbanisation brutale et à marche forcée détruisant tout ce qui faisait le charme et la qualité de vie de notre ville, en dépit des vœux pourtant maintes fois manifestés de la population, ( aussi bien sous Ségura que sous Beszchizza ) ne peuvent plus apparaitre que comme des traitres à leurs administrés !

    Mais derrière cette haute trahison faite envers les petites gens que sont les administrés Aulnaysiens, se trouvent des intérêts financiers énormes qui ne ruissellent et ne profitent directement qu’à tous ceux qui, élus comme promoteurs, prônent de manière insensée et totalement irresponsable, l’artificialisation des sols et la densification !

  4. De plus on peut être assez consterné que les élus ne s’expriment sur un tel fait de société ( mais ceux de la majorité ont des directives car des faire valoir), donc surtout ceux de l’opposition, les écolos que l’on n’entend pas à ce sujet
    Même silence d’une association pourtant concernée tant ce devrait être sa philosophie, où est Aulnay environnement ?

  5. Jean, allez faire un tour ici:
    https://aulnayenvironnement.fr/category/actions/nouvelles-constructions/
    Et surtout venez les rejoindre…

  6. @ Jean

    Pensez-vous sérieusement qu’à Aulnay sous Bois nous soyons en démocratie ? Notre ville est devenue une enclave de l’autocratie qui avec ce maire fonctionne en vase clos et pour les seuls intérêts d’une minorité haineuse envers les plus vulnérables et les plus pauvres d’entre nous ( les 8384 électeurs qui se sont déplacés aux urnes dans un contexte d’abstention énorme ) !

    Croyez vous que la gentrification par l’édification d’immeubles accessibles à des bons salaires règlera le problème de la pauvreté, de la précarité et de l’injustice sociale ? Elle ne fera que déplacer le problème sur d’autres villes plus abordables et plus accueillantes, plus solidaires et plus fraternelles également !

    Tout le monde a compris que le maire, derrière son visage sympathique et ses sourires avenants, ses poignées de mains généreusement distribuées sur les marchés et dans les manifestations de la ville, mène une politique clivante et extrême droitiste qui exclue bien des administrés de l’accès à leurs droits fondamentaux !

    Le CMES par exemple, centre médical offrant jadis toutes les disciplines médicales indispensables aux Aulnaysiens, cristallise à lui seul, l’indignation et l’ire des administrés qui ne peuvent s’offrir des consultations en secteur 2, c’est à dire avec des dépassements d’honoraires conséquents !

    Il est certain que nos élus, maire en tête, avec les copieuses indemnités qu’ils s’octroient en sus de celles qu’ils  » palpent  » avec le cumul des mandats, se contrefichent éperdument que désormais les administrés qui fréquentaient le CMES soit contraints d’aller se faire soigner dans d’autres centres médicaux conventionnés hors de la ville ! Nous avons donc une république à deux vitesses avec d’un côté des privilégiés égoïstes et avides au pouvoir, et des citoyens de la société civile qui subissent une gestion et une politique déshumanisée !

    En vérité, il faudrait que chacun se demande quelle quantité et quelle qualité de services publics ils reçoivent en contrepartie des impôts qu’ils versent ? Je considère que le compte n’y est pas du tout et que les Aulnaysiens sont floués !

  7. Ce qui est désolant c’est l’apathie totale d’une grande majorité d’électeurs qui ne s’intéresse qu’à leur petit pré carré.
    Peut être ou encore censuré… Les vérités ne sont pas bonnes à dire

  8. @ Jean

    Je suis d’accord avec vous concernant l’apathie d’une grande majorité d’électeurs, mais je dois rajouter que la lâcheté et le manque de courage de bien des membres du peuple font le lit des tyrans et des corrompus qui se gavent d’argent et de pouvoirs :

    « Le monde ne sera pas détruit par ceux qui font le mal, mais par ceux qui les regardent sans rien faire.»

    – Albert Einstein

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :