Carma propose un axe de développement territorial sur le Triangle de Gonesse

Carma est une association créée début 2019 dans l’optique de proposer aux pouvoirs publics un projet de développement territorial pour le Triangle de Gonesse axé sur l’agroécologie. Elle propose de faire des 680 Ha de ce territoire l’un des premiers maillons de la résilience alimentaire de l’Ile de France : diversification des cultures, recours à des méthodes culturales sans engrais chimiques et pesticides de synthèse reconstruction des paysages, formation des jeunes et d’actifs en reconversion, actions d’animation et d’éducation populaire, mise en place d’un cycle d’économie circulaire en y associant tous les acteurs concernés et, au premier chef, les habitants du territoire et les agriculteurs en place.

Elle est forte aujourd’hui de près de 200 adhérents et d’une cinquantaine de partenaires de toute nature : centres d’études et de recherche agronomiques, établissements scolaires et universitaires, agriculteurs et opérateurs d’exploitation, acteurs économiques, structures associatives, réseaux de la transition écologique et sociale, réseaux de l’économie sociale et solidaire. Au-delà du Triangle de Gonesse, son ambition est d’établir des formes de coopération nouvelles public/privé/population pour un nouveau modèle rural et urbain d’agriculture et d’alimentation durables, générateurs de nouveaux emplois de qualité directs et induits (entretien mécanique, transport, équipements de transformation, vente, logistique, écotourisme,) pour toute la métropole du Grand Paris, en commençant par les territoires le plus directement concernés.

Les présupposés et partis pris de Carma :

  • Une conviction : la transition écologique est devenue un impératif sociétal, porteur de solutions en termes économique, sanitaire, social, environnemental. Elle conduit à une réinvention des processus de production de richesse ; elle passe en outre par une relocalisation de l’économie autour de la matière organique et l’invention de nouveaux modèles de valeur entre producteurs/consommateurs
  • Une exigence : les filières de la transition agroécologique doivent générer des emplois durables non-délocalisables et attractifs pour les populations habitantes, notamment les plus fragiles et touchées par la crise
  • Une méthodologie : il s’agit de véritablement partir des personnes et de leurs paroles/propositions, tenir compte du contexte social et environnemental des populations locales, identifier les potentialités territoriales puis articuler les nouvelles coopérations à plusieurs échelles pour faire système
  • Une perspective : du fait des enjeux écologiques et de résilience métropolitains du Grand Paris, le projet Carma qui historiquement est né en 2017 de la contestation de l’artificialisation des sols du Triangle de Gonesse par le centre de commerces et de loisirs géant EuropaCity, est emblématique de ce que « le monde d’après » peut générer comme réponse globale aux différentes crises que traversent nos grandes métropoles mondialisées, à commencer par celle de la dépendance alimentaire, facteur de fragilisation extrême (PM : la région IDF est dépendante à 90% d’importations alors que 49 % de l’espace régional est constitué de terres agricoles).

Ce que propose Carma :

Le projet CARMA sur le Triangle implique que tout le territoire du Pays de France, durement touché par le chômage et la précarité, soit partie prenante. C’est pourquoi la démarche RISOME (Réseau d’Initiatives SOlidaires pour les Mutations agro-Écologiques) vient compléter celle de CARMA. Elle consiste à favoriser et à mettre en synergie les initiatives territoriales liées à la transition agroalimentaire, et plus largement à la transition écologique, autour de quatre outils :

  1. Le Forum du bien vivre sur la consommation alimentaire et la santé, à travers la participation citoyenne et l’éducation populaire
  2. Le Campus des métiers de la Transition écologique sur la formation et l’emploi, visant plus particulièrement la formation des jeunes
  3. Le réseau entrepreneurial sur la création et la conversion d’entreprises, en favorisant la coordination multi-acteurs à travers des formes innovantes comme les Pôles territoriaux de coopération économique -PTCE
  4. Le Centre Régional de Recherches pour L’innovation et le Transfert de Technologies sur les mutations du système alimentaire, comme laboratoire d’innovation et de R&D

Ce que recherche Carma aujourd’hui :
Carma et tous ses partenaires sont aujourd’hui dans les « startings blocks » afin de démarrer ses activités. Ce que l’association recherche c’est :

  • Un ou des territoires d’implantation mobilisés, partageant les convictions du projet
  • Des réserves foncières destinées à l’agriculture rurale et urbaine
  • Des appuis institutionnels permettant de « débloquer » la recherche de financements d’amorce de la dynamique du projet de transition agroécologique

Source : Communiqué Carma

Publié le 8 novembre 2020, dans Associations, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Tiens, mon commentaire, qui pourtant était sympa et humoristique a été censuré. Un problème avec la liberté d’expression?

  2. @ Hervé Suaudeau | 9 novembre 2020 à 12 h 37 min

    J’ignorais que tu avais publié un commentaire, mais s’il n’a pas été publié, c’est certainement parce que Aurore, souffrante et alitée, n’est pas en faculté pour l’instant de faire le piquet derrière son ordinateur.

    Quant aux atteintes à la liberté d’expression que tu soupçonnes et qui se manifestent de multiples manières, toutes déguisées sous des prétextes fallacieux et litigieux, et trop souvent à géométrie variable, il est étrange de les voir soulignées par un des deux blogueurs de MonAulnay qui sont loin d’en être exempts….

    Comme un dicton populaire l’affirme,  » c’est l’hôpital qui se moque de la charité  » ! Peut-être ferais-tu bien, Hervé, de balayer un peu devant ta porte….

  3. Catherine, la liberté d’expression ne peut être à sens unique. J’ai fait un article dont je revendique chaque mot. Il n’était pas là pour plaire à tout le monde comme certains de ceux que tu as produit. Il est dommage que le commentaire d’Hervé ne paraisse pas alors que d’autres édités le même jour paraissent.

  4. Bien dit Catherine. Ce type ne manque pas d’air, à l’image de son blog totalitaire
    Ils censurent à tout va… et..
    Bref aucune crédibilité comme le mouvement Aulnay en commun.

    Des barres de rires avec ces pieds nickelés de la politique Aulnaysienne.

  5. Suaudeau et Karkides les 2 comiques troupiers
    Gonflés les mecs !

    Rigolos !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :