Des policiers de la CSI 93 accusés de racisme et de bavures notamment au Blanc-Mesnil

Le 23 janvier 2020, les quatre policiers de la section 2 Bravo sont en patrouille dans la cité des quatre tours au Blanc-Mesnil. Vers 17h20, ils identifient un groupe d’individus qu’ils soupçonnent de trafic de stupéfiants. Le groupe prend la fuite à l’arrivée de la patrouille. A proximité de la scène, Mohammed S. attend un ami devant un hall d’immeuble pour partir en soirée. Les policiers décident de le contrôler alors qu’il est fortement alcoolisé.

Le contrôle tourne à la bavure. Romuald S., 33 ans, qualifié de « jeune loup » par son avocate, est accusé de lui avoir donné, sans raison, des coups au visage. Seul Rémy V., chef de groupe, est présent avec lui dans le hall lors de l’intervention. Loïc D., le conducteur est dans la voiture quand Julien E. sécurise le parvis de l’immeuble. L’équipage décide dans un premier temps de laisser Mohammed S. sur place. Mais quelques minutes plus tard, ils font demi-tour pour l’interpeller. 

Le procès-verbal relate une toute autre version. Romuald S. indique avoir été pris à parti et s’être débattu. Dans la débâcle, le visage de Mohammed S. aurait heurté les boîtes aux lettres du hall d’immeuble. Il lui aurait ensuite proposé d’appeler les pompiers avant de l’interpeller, après son refus. Le procès verbal, signé par l’ensemble des fonctionnaires, ne fait pas mention d’un départ puis d’un demi-tour de l’équipe. A la suite de sa garde à vue, Mohammed S. se verra prescrire un jour d’ITT.

Source et article complet : Actu.fr

Publié le 4 juin 2021, dans faits divers, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. C’est pot de fer contre peau de terre. Vous savez la parole d’un dealer… La CSI ayant une telle réputation qu’on peut (je dis bien qu’on peut) tenter telle ou telle défense.

    On a rarement vu un voyou dire au tribunal »Oui c’est moi m’sieur le juge cet enc*** de flic j’ai emplatré »

    Bon mis à part ça petite question aux électeurs
    Le duo Beschizza Maroun. 80 policiers municipaux, bientôt 100. Pourquoi [NDLR : partie modérée]

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :