Mu, nom issu de l’alphabet grec pour désigner le variant né en Colombie

Bill Gates est-il réellement le bienfaiteur de l’humanité en finançant l’OMS et en encourageant les campagnes de vaccination ?

Un nouveau variant du coronavirus, baptisé « Mu» et découvert en Colombie en janvier dernier, a été classé comme « variant à suivre » par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a-t-elle indiqué dans la nuit de mardi à mercredi.

L’OMS a décidé de nommer les variants à suivre ou préoccupants à l’aide de lettres de l’alphabet grec, afin d’éviter toute stigmatisation d’un pays en particulier et de permettre au grand public de prononcer les noms plus facilement.

L’apparition, fin 2020, de variants qui présentaient un risque accru pour la santé publique mondiale a conduit l’OMS à caractériser des variants à suivre et des variants préoccupants, afin de hiérarchiser les activités de surveillance et de recherche au niveau mondial.

Cependant, certaines mutations peuvent affecter les propriétés du virus et influer, par exemple, sur la facilité avec laquelle il se propage, la gravité de la maladie qu’il entraîne ou l’efficacité des vaccins, des médicaments, des outils de diagnostic ou des autres mesures sociales et de santé publique. Le variant Mu a été détecté pour la première fois en Colombie en janvier. Depuis, il a été signalé dans d’autres pays d’Amérique du Sud et en Europe.

Tous les virus, y compris le SARS-CoV-2 responsable du Covid-19, mutent avec le temps. La plupart des mutations n’ont que peu ou pas d’incidence sur les propriétés du virus.

Actuellement, l’OMS considère que quatre variants sont préoccupants, dont les variants Alpha, présent dans 193 pays, et Delta, présent dans 170 pays, tandis que cinq autres variants sont à suivre (y compris Mu).

Il semblerait qu’il faille désormais apprendre à vivre ou se préparer à devoir vivre et composer avec ces mutations et les variants du virus. Il semblerait également que la vaccination de masse qui est loin de faire l’unanimité au sein des populations soit impuissante à enrayer ces mutations et même à empêcher les décès !

La stratégie sanitaire qui consiste à miser uniquement sur la vaccination est en train de montrer ses limites et une efficacité vraiment toute relative, sans parler des nombreux et terribles effets secondaires indésirables qui sont délibérément niés et qui frappent malheureusement de très nombreux malchanceux.

Article rédigé le 2 Septembre 2021 par Catherine Medioni

Publié le 2 septembre 2021, dans Actualité, Santé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Si elle n’empêche pas à elle-seule tous les décès, la vaccination de masse les réduit fortement.
    Quant à dire qu’elle n’empêche pas l’apparition de nouveaux variants, cette assertion reste très spéculative, surtout à propos d’un pays comme la Colombie qui n’est pas à la pointe de la vaccination à ma connaissance;

    • @ Chris93 | 3 septembre 2021 à 22 h 35 min

      Ce n’est pas ce qui est dit par des chercheurs qui se sont penchés sur toutes les données de toutes les pharmacovigilances de France et d’Europe et qui concluent que finalement la létalité vaccinale est de très loin supérieure à la létalité covidienne, sans compter les graves effets indésirables qui en résultent pour ceux qui ne sont pas encore décédés.

      https://www.facebook.com/watch/live/?extid=NS-UNK-UNK-UNK-AN_GK0T-GK1C&v=561518651699210&ref=watch_permalink

      Deux discours et diagnostiques s’opposent : ceux du gouvernement et des pro-vaccins qui le soutiennent et ceux des réfractaires non ps aux vaccins en général mais à cette vaccination en particulier.

      Les retours d’expériences des vaccinés eux-même contredisent la propagande gouvernementale et même planétaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :