Pourquoi les demandes de  RSA explosent en Seine Saint Denis ?

Depuis plusieurs années les élus de Seine Saint Denis se battaient pour obtenir la renationalisation du RSA qui avait été transféré aux départements en 2004 sous le mandat de  Jacques Chirac, avec la promesse d’obtenir une compensation de l’état qui n’a jamais vraiment été suivie d’effet, du moins jamais à hauteur des dépenses réelles.

Surtout ces compensations ne prenaient absolument pas en compte l’inflation des dépenses d’indemnisation ni l’augmentation exponentielle du nombre d’allocataires, ce qui fait que le département le plus pauvre de France faisait face à un reste à charge qui avait bondi de 120 % de 2012 à 2020, passant de 100 millions et 220 millions d’euros selon Stéphane Troussel qui gère la Seine saint Denis.

le 21 septembre au matin donc, le premier ministre Jean Castex en déplacement dans le département a confirmé la renationalisation partielle du financement du RSA à partir de 2022. Le dispositif  qui vise à soulager les finances du département sera expérimenté pour une durée de 5 ans, ce qui permettra d’améliorer l’accompagnement des bénéficiaires.

L’accord sur la recentralisation du RSA, élaboré à la suite d’une concertation avec les acteurs de l’insertion, a donc été signé. Cependant Charles Prats, ancien magistrat de la Délégation nationale à la lutte contre la fraude (DNLF)  au ministère du Budget, et secrétaire national de l’UDI délégué à la lutte contre les fraudes fiscales et sociales avait écrit un ouvrage intitulé  » cartel des Fraudes  » en 2020 aux éditions Ring et s’apprête à publier la suite sous le même titre, mais tome 2. 

Que nous apprend ce magistrat  aujourd’hui vice-président au tribunal de Paris après avoir été inspecteur des douanes et  juge d’instruction ?  Que 5 millions de fantômes bénéficiant indûment des prestations sociales françaises représentent des dizaines de milliards d’euros volés chaque année… aux contribuables français !

Que nous avons plusieurs centaines de titulaires de cartes Vitale actives âgés de plus de cent-vingt ans  !  Que les retraités fantômes à l’étranger nous volent des fortunes  !  Que un tiers des 21 millions de personnes nées à l’étranger et immatriculées à la Sécu l’auraient été sur la base de faux documents  !  Enfin, qu’un des fondateurs belges de Daech en Syrie, est venu s’inscrire frauduleusement à la Sécu en France !

Et pour couronner ce sinistre tableau de la fraude aux prestations sociales, l’État reconnaîtra finalement du bout des lèvres à l’été 2020 qu’il ne connaît pas l’identité de près de 2,5 millions de bénéficiaires de prestations sociales dans notre pays…..

A une période où tous les travailleurs et contribuables français croulent sous les impôts et les  taxes diverses et variées pour relever le pays croulant sous les dettes qui ne se sont pas arrangées avec la pandémie, il serait peut-être temps de  » reprendre l’argent public de la poche des fraudeurs avant de chercher à en prendre davantage dans celle des contribuables français  » ainsi que le conseille Charles Prats !

Article  rédigé  le  21  septembre  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 22 septembre 2021, dans Actualité, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :