La rédactrice en chef du journal  Autrichien wochenblick dresse un tableau effrayant de la pandémie, de la vaccination obligatoire et du sort criminel qui sera réservé aux non vaccinés  

Le 6 mars dernier, un scientifique belge nommé Geert Vanden Bossche, qui se présente comme un virologue indépendant, un expert vaccinal et un ancien employé de l’Alliance vaccinale GAVI, associée à la Fondation Bill & Melinda Gates, a publié une lettre ouverte adressée à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), exhortant celle-ci à cesser immédiatement la vaccination contre la Covid-19 au motif qu’un programme de vaccination ne devrait jamais être implanté massivement aussi tôt, alors que l’agent infectieux n’est pas encore « stable », parce que cela favoriserait l’émergence de variants plus dangereux, un phénomène qui se nomme  » évasion immunitaire « . Le virologue auquel Elsa  Mittmannsgruber fait référence dans sa vidéo  évoque   » les conséquences catastrophiques  »  pour l’humanité.

La vidéo de la rédactrice en chef de l’hebdomadaire régional autrichien Wochenblick édité à 35 000 exemplaires  et suivi par 800 000 Lecteurs que j’ai pris le temps et la peine de retranscrire par écrit est visionnable sur ce lien :

https://crowdbunker.com/v/40DY3cSdei

Heureusement, comme beaucoup de contenus en ligne sont actuellement systématiquement censurés par ceux qui disposent des pouvoirs, elle a été récupérée et dupliquée par Crowdbunker qui défend le droit d’expression et qui lutte contre la censure. Voici le contenu de cette vidéo : Vous êtes seuls juge de son contenu, mais au moins vous avez accès à tout ce que nos dirigeants cherchent a effacer de la toile et à vous cacher. Après, les décisions qui pourraient en découler relèvent de votre seule responsabilité. La liberté ne peut véritablement s’exercer que dans le droit à l’information, à toutes les informations, et pas uniquement celle que l’on vous impose à longueur de journée sans aucun respect du contradictoire….

Elsa  Mittmannsgruber :   »    Cela va aller de pire en pire. La soi-disant pandémie est entretenue de façon artificielle et frappera de plein fouet cet automne-hiver, précisément à cause de la vaccination. L’efficacité de toutes les mesures coercitives, notamment les masques, les tests, les confinements, même les vaccinations contre le Corona supposées endiguer le virus, eh bien , l’efficacité d’aucune de ces mesures n’a jamais été prouvée scientifiquement. Le gouvernement agit  de manière arbitraire, ne suit aucune logique.  Les avertissements d’innombrables scientifiques ne sont ni écoutés ni pris en compte. Les protestations de la population non plus ! parce que les gouvernants n’ont aucun intérêt à mettre fin à l’état d’urgence. Vous vous demandez pourquoi ? Parce qu’ils veulent gagner du temps, et cela pour plusieurs raisons. Tout d’abord, tant que notre quotidien est dominé par des questions comme :  quand est-ce que je peux sortir ? Combien de personnes est-ce que j’ai le droit de voir ? Quel masque  dois-je porter ? Ou est-ce qu’il faut que je passe un test pour pouvoir rentrer ? Eh bien cela a un effet sur nous !  Cela nous rend tout petit. La confusion des règles, des cas, des incidences, des chiffres embrouillent et accablent.  Les mesures toujours plus strictes, le doigt menaçant levé alors que l’on avait été si sages, que l’on avait obéit sur tout, tout cela conduit à la résignation et au sentiment d’impuissance. la distanciation sociale, l’absence de visage de nos semblables, à cause des masques, le manque de perspectives d’avenir, nous privent de tout repère et de toute orientation. Tous ces éléments réunis affaiblissent et accablent massivement la population. Et c’est exactement ce qui est voulu parce que les gouvernants ont besoin d’une population affaiblie et désorientée pour reconstruire la société avec un minimum de résistance, d’opposition. L’isolement social, la dévalorisation, le sentiment d’impuissance, brisent les gens et les rendent facilement corvéables. « 

 » la deuxième raison pour laquelle l’état d’urgence doit durer le plus longtemps possible pour eux, c’est que l’homme étant une créature attachée à ses habitudes, un effet d’accoutumance s’installe également à cet égard. On s’habitue à un régime contrôlant et tyrannique sur lequel ils pourront, eux, bâtir l’avenir selon leur bon vouloir. De plus, les tests, les masques et enfin les vaccinations à répétition vont créer des dépendances qui rendent impossible une vie libre et auto-déterminée. Ceux qui ne participent pas vont être mis au ban de la société. Ce qui nous amène par là même au dernier point :

Les récalcitrants qui ne se conforment toujours pas doivent être éliminés ! Ceux sont eux qui pourraient devenir dangereux, selon l’avenir prévu, après leur grande révolution.  Il est important de comprendre que c’est un combat contre le temps pour toutes les parties du jeu.  Rien ne se résoudra tout seul si personne ne fait opposition maintenant. Au contraire la situation est de plus en plus embrouillée. Et pendant ce temps là les mesures dictatoriales sont de plus en plus draconiennes. Nous perdons de plus en plus de libertés, une liberté que nous ne pourrons pas reconquérir facilement.  La résistance devient de plus en plus difficile, ce qui est bien visible dans les mesures contre les manifestants ainsi qu’une censure toujours plus restrictive.  Et le pire de tout, c’est que les vaccins sont de plus en plus nombreux.  Mais en quoi est-ce une mauvaise chose ?  Eh bien il est de plus en plus évident que la véritable pandémie est imminente et qu’elle viendra de la vaccination.  Il y aura une augmentation massive des décès car le Covid 19 ne peut devenir un réel danger que grâce à la vaccination.  Un danger tant pour les personnes vaccinées que pour les non vaccinés.  Nous avons déjà rapporté les propos de l’immunologiste et biologiste moléculaire Irlandaise, le professeur Dolorès Cahill : elle met en garde contre le fait que le système immunitaire va attaquer l’organisme qu’il devrait défendre lorsque le vacciné va entrer en contact avec du virus Corona de forme naturelle, et cela va avoir des conséquences fatales.  Et ce à quoi les non vaccinés seront confrontés est décrit par le Dr Geert Vanden Bossche, fabriquant de vaccins, virologue et ancien collaborateur de Bill Gates.  Il prédit que la vaccination de masse transformera le virus Corona, en soi inoffensif, en un monstre incontrôlable. Il deviendra plus infectieux, plus agressif et rendra également les jeunes générations malades.  Les chiffres d’Israël, le pays où la couverture vaccinale est la plus élevée, sont susceptibles de confirmer ces deux théories. Le nombre de décès est considérable et il semble que le virus ait changé de nature quelques semaines seulement après les vaccinations de masse.  Soudain il n’affecte plus seulement les personnes âgées avec comorbidités pré-existantes, mais entre temps,  une augmentation massive des cas critiques de Covid 19  a également été observée chez les jeunes, y compris les nouveaux nés. Plus nous vaccinons, plus nous verrons le même phénomène se développer en Allemagne, en Autriche et ailleurs.  Le prochain virus fera l’objet d’un peu plus d’attention selon Bill Gates : C’est ce qu’il disait l’an dernier le sourire aux lèvres.  On peut supposer qu’il  parlait de ces évolutions dues à la vaccination,  et qu’il tient ainsi une autre de ses promesses, à savoir que tout le monde va devoir se faire vacciner.  Parce que lorsque la véritable pandémie mortelle arrivera, toute opposition à celle-ci aura fait silence selon toute vraisemblance.  Par conséquent les personnes qui aujourd’hui se font vacciner sans nécessité, mais uniquement sous la pression de leur entourage, par complaisance ou par soif de liberté, ne sont pas des héros, mais des victimes de la propagande.  Ils ne contribuent pas à mettre fin à la pandémie, bien au contraire. Même l’OMS et le forum économique mondial admettent que la vaccination ne permettra pas de stopper la propagation du virus.  la vaccination ne peut pas non plus empêcher l’infection.  Elle permettrait au mieux un déroulement moins sévère des mutations virales actuellement en circulation. Nous ne protégeons donc pas les groupes à risques en nous faisant tous vacciner.  Alors pourquoi les jeunes pour lesquels le Covid 19 ne présente aucun risque devraient-ils se faire vacciner ? Et même probablement plusieurs fois par an, puisque le virus mute et que les vaccinations ne peuvent jamais créer une immunité collective naturelle.  Sans la vaccination, nous aurions eu la possibilité de développer une immunité collective naturelle contre un virus relativement inoffensif.  mais avec elle ( la vaccination ) nous entrons dans une spirale sans fin  de subordination avec des conséquences dévastatrices pour notre liberté et pour notre santé.  Une majorité d’Autrichiens restent sceptiques quant aux vaccins anti-Covid.  Mais tout est mis en oeuvre pour changer cela avec une propagande et une pression psychologique invraisemblable.  Et maintenant le Passeport Covid arrive, le fameux ticket pour la liberté !  Je me demande combien de personnes seront amenées à se faire vacciner grâce à cela….  Pour ma part, je le dis en tous cas haut et fort, je ne me ferai certainement pas vacciner. « 

Les grandes souffrances imposées aux peuples par les mesures privatives de libertés et de droits et leurs conséquences psychiques et psychologiques sont très bien analysées et décrites dans cette vidéo qui a été initialement publiée sur Youtube et aussitôt effacée en mars 2021.

Dossier et article rédigé  les 3 et 4 Octobre 2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 4 octobre 2021, dans Actualité, Santé, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Peu importe ce qu’on dit de Kadhafi
    Peu importe ce qu’on pense de lui

    Dans chaque homme on peut y tirer vérité
    Regardez, la traduction est bonne c’était à l’ONU en 2009

    J’en profite pour saluer les charlatans de Mon Aulnay

  2. Je précise simplement aux lecteurs que le Wochenblick est un journal lié au parti d’extrême droite FPÖ (fondé par d’anciens SS). Le journal a été réprimandé à plusieurs reprises par le Conseil de la presse autrichien pour ses reportages qui est arrivé à la conclusion que les articles n’avaient « rien en commun avec un journalisme professionnel et responsable ».

    • Catherine Medioni

      @ Hervé Suaudeau | 6 octobre 2021 à 8 h 00 min

      Merci pour ces informations que j’ignorais.

      Cela ne change rien pour moi au fait que ce que décrit cette rédactrice en chef est exactement l’analyse que je fais de la situation que nous vivons en France et malheureusement partout dans le monde. Comme l’a démontré Aziz dans le commentaire précédent, même ceux que l’on a présenté comme des dictateurs sanguinaires peuvent tenir des paroles de bon sens !

      C’est le cas d’Elsa Mittmannsgruber et de quantité d’autres que Macron avec la complicité des GAFAM corrompus cherchent à éliminer de la toile et à faire taire ! Mais moi, je veux entendre ce qu’ils ont à dire et je refuse catégoriquement que Macron filtre ou stoppe les informations qui devraient nous être délivrées et qu’il pense à ma place car il n’en a ni le droit, ni le pouvoir. Je suis SOUVERAINE et LIBRE et il ne m’impressionne pas avec ses agitations de psychopathe pervers.

      Enfin, garde toi s’il te plait de faire des raccourcis sémantiques dont tu sembles si friand en lieu et place de toute argumentation sur le fond qui tienne la route et qui soit de bon sens. Quand bien même le journal Wochenblick serait lié à un parti d’extrême droite, cela ne fait pas de moi une aficionados de cette idéologie !

      Et vois-tu, j’ai tout de même l’humilité de penser que des vérités peuvent être dites même par des personnes avec lesquelles je n’ai pas d’affinités ou dont je ne partage pas les points de vue de manière générale. Je reste par conséquent ouverte à tous les courants de pensées. Seuls ceux qui défendent les droits, les libertés et les intérêts du peuple et des  » sans pouvoirs  » m’intéressent ! Tout le reste n’est que mensonges, manipulations et corruptions.

      Tous ceux qui au nom d’idéologies rétrogrades et douteuses défendent le contraire n’obtiendront jamais ni mon aval, ni mon consentement !

  3. Une information complémentaire sur le Geert Vanden Bossche.
    Il aurait fondé en 2014un laboratoire UNIVAC produisant des vaccins.
    Il semble que ceux-ci n’est pas eus beaucoup de succès ?
    Il y a peut être une potentiel « conflit d’intérêt » ? (information via le site Science presse).
    A Vérifier.

    La journaliste annonce que cet Automne/Hiver nous devrions connaitre une poussée très forte de la pandémie.
    Nous y sommes. Nous n’aurons donc pas longtemps à attendre pour vérifier cette prédiction.
    A suivre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :