Le triste constat d’un pépiniériste à Aulnay-sous-Bois

Depuis des décennies, notre ville évolue dans le mal hêtre le plus profond. Si de nombreux jeunes n’ont pas de bouleau et que la pandémie frêne les perspectives de trouver un emploi, la destruction des arbres à Aulnay-sous-Bois est un fléau et il est temps de briser notre chêne du silence !

Si la ville garde un certain charme, des politiciens hors-saule continent de saccager le peu d’espace vert que nous avons, le parc Ballanger était même cyprès de se faire couper en deux. Noyer dans son chagrin, une partie de la population attend des associations plus de combattivité tout en arrêtant de s’envoyer des lauriers pour des communiqués sans effet. Si les écologistes nous abreuvent de petits thuyas pour sauver la planète, il serait temps de secouer le cocotier avant que les derniers parcs ne sentent le sapin !

Source : contribution externe

Publié le 6 janvier 2022, dans Humour, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Très beau texte !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :