Amina Khelil veut que les jeunes à Aulnay-sous-Bois aime les maths

©Aglaé Bory

« Quels sont tes modèles ? Quelles sont les grandes figures qui t’ont donné envie de faire des sciences ? » Safa, 15 ans, qui rêve d’être médecin, réfléchit un instant et répond : « Marie Curie et… Amina Khelil ! » Autour d’elle, ses copines de cours, Lylia, Fatima, Maryem et Maya, approuvent. Debout, près du tableau, Amina Khelil rougit de plaisir. Nous sommes dans le centre de soutien scolaire que cette jeune femme de 30 ans a créé à Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis : D-PhiAlpha (dphialpha.fr). Un lieu d’un genre particulier – elle préfère parler de « centre de réussite scientifique » –, axé essentiellement sur l’enseignement des maths. Particularités : aujourd’hui, tous les profs sont des femmes (« Cela donne un modèle positif »), sont accessibles (15 euros l’heure) et, sur la centaine d’élèves, on trouve autant de filles que de garçons. 

Source et article complet : Elle

Publié le 23 février 2022, dans Education, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :