Dépolluer la Seine et la Marne avant les JO 2024 : qui va payer la «facture colossale» ?

Voir l’épreuve olympique de nage libre se dérouler à Paris est l’un des défis majeurs que veulent relever les organisateurs, les collectivités et l’État. Les territoires qui rejettent encore leurs eaux usées dans la Marne, principal affluent de la Seine, doivent se mettre aux normes, notamment les villes de Seine-Saint-Denis, avec en vue des hausses de taxe pour les particuliers.

C’est en Seine-Saint-Denis qu’une partie de l’aura des Jeux olympiques de Paris 2024 est en train de se jouer. Plus précisément sur le territoire Grand Paris Grand Est (GPGE), qui réunit 14 communes*, compte 400 000 habitants et… dispose d’un réseau d’assainissement à la qualité défaillante. Les conséquences en sont les rejets d’eaux usées dans la Marne, le principal affluent de la Seine.

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 15 mars 2022, dans Actualité, Environnement, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :