Une séquence brevetée par Moderna en 2017 a été retrouvée dans l’ARN du SARS-CoV-2 !

Une étude internationale inédite est parue le 21 Février dernier dans Frontiers in Virology.

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fviro.2022.834808/full#B15

Cette étude publiée par plusieurs scientifiques met en évidence la présence de la séquence PRRA  dans l’ARN du SARS-CoV-2, ce qui les a  conduit à s’interroger sur le pourquoi de cette insertion…

Les scientifiques de l’étude ont pratiqué ce qu’on appelle un blast.

Selon wikipédia, un BLAST (acronyme de basic local alignment search tool) est une méthode de recherche heuristique utilisée en bioinformatique. Il permet de trouver les régions similaires entre deux ou plusieurs séquences de nucléotides ou d’acides aminés, et de réaliser un alignement de ces régions homologues.

En d’autres termes, les scientifiques ont cherché l’homologie avec quantité de séquences qui existent et mis en évidence la ressemblance avec d’autres séquences accessibles à tous dans des bases de données publiques. La méthode du blast est en effet utilisée pour trouver des relations fonctionnelles ou évolutives entre les séquences et peut aider à identifier les membres d’une même famille de gènes.

Ils ont alors découvert que la séquence PRRA correspondait à la séquence ID11652 brevetée en 2017 par Moderna, sous la référence US 958 7003.  https://patents.google.com/patent/US9587003B2/en  Parmi les 13 inventeurs, Stéphane Bancel, PDG de Moderna, laboratoire pharmaceutique qui, rappelons-le, fournit à l’international des vaccins contre la Covid-19…

Le 24 février 2022, répondant à une journaliste de Fox news qui lui demandait pourquoi une séquence brevetée par son laboratoire pharmaceutique avait été retrouvée dans l’ARN du SARS-CoV-2, Stéphane Bancel a émis l’hypothèse de la fuite de laboratoire par accident et du virus qui se serait échappé de celui de Wuhan en Chine pendant des recherches sur les gains de fonction.

Est-il utile de rappeler que tous ceux qui ont émis la suspicion d’une fuite de laboratoire à l’origine de la pandémie ont tous été censurés et traités de conspirationnistes ? On peut se demander également pour quelles raisons cette découverte et cette information ne sont pas divulguées sur les principaux médias d’information ? Comme l’évoquait à l’envi une humoriste bien connue : «  on ne nous dit pas tout » !

Article  rédigé  le  18  Mars  2022  par  Catherine  Medioni

Publié le 18 mars 2022, dans Non classé, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Coucou, un rapide factchecking vous aurait permis de voir que c’était encore de la désinformation:
    https://healthfeedback.org/claimreview/short-identical-gene-sequence-sars-cov-2-and-gene-sequence-patented-moderna-found-in-other-organisms-not-evidence-virus-engineered-daily-mail/ :  »

    La séquence identique détectée dans le SRAS-CoV-2 et le gène MSH3 modifié sont présents dans la nature et peuvent être trouvés chez d’autres animaux »

    En bref, la séquence de 19 nucléotides n’est pas unique au gène MSH3 modifié breveté par Moderna et n’est pas uniquement d’origine humaine, car elle peut se produire dans la nature.

    En utilisant l’outil BLAST du NCBI, nous pouvons également trouver des gènes d’autres organismes très similaires au gène MSH3 modifié breveté par Moderna, comme le chinchilla.

    Il est vraiment important de respecter votre tentative de charte et d’inclure la vérification des informations.
    Merci
    Les Aulnaysiens méritent la vérité et non la désinformation.

    ( NDLR : Aulnaycap ne désinforme pas, mais présente tous les points de vue, tous les aspects d’une même réalité. Nous laissons ensuite au lectorat le soin de décider en son âme et conscience quelles informations ils accréditent ou pas. Cela relève de leur seule et unique responsabilité, car ce n’est pas à un gouvernement ni a des Ayatollas de la pensée restrictive et fasciste de décider ce qui doit être dit ou pas, pensé ou pas, cru ou pas ! Les citoyens sont des grandes personnes capables d’user de sens critique et de discernement. mais justement de nos jours, on veut supprimer toute contradiction, tout discernement et tout sens critique ! La désinformation et le bourrage de crâne vient de nos principaux médias qui répètent en boucle ce que le gouvernement veut qu’il nous soit dit ! La seule liberté qu’il nous reste actuellement est celle de penser et à moins de squatter nos cerveaux par les technologies numériques, cette liberté doit rester inaliénable et souveraine. )

  2. Regardez, avec un peu de recherches, vous auriez trouvé cela aussi:
    https://threadreaderapp.com/thread/1496144431656882178.html

    Vous y apprendriez que cette séquence est fréquente dans la nature.

    Il n’existe pas de coronavirus connu suffisamment similaire génétiquement au SRAS-CoV-2 pour être un candidat plausible pour la modification génétique. Le plus proche parent connu du SARS-CoV-2, un coronavirus de chauve-souris nommé RaTG13, est identique à 96 % au SARS-CoV-2 . Mais en termes évolutifs, même ce niveau de similitude exigerait toujours que RaTG13 subisse des décennies d’évolution afin de produire le SRAS-CoV-2. En outre, il existe également de nombreux obstacles techniques qui devraient être impliqués dans une tentative de modification génétique.

    N’oubliez pas la désinformation tue!

    Vérifier ses sources et les croiser, c’est la base de l’information quand on veut faire de l’information de qualité!

    ( NDLR : N’y a-t-il pas dans vos attaques répétées une volonté de nuire à Aulnaycap ? Des gens normalement constitués et sains d’esprits ne perdraient pas leur temps à dénigrer un blog qu’ils n’apprécient pas ! Il y a longtemps qu’ils s’informeraient sur d’autres supports plus en correspondance avec leurs croyances et leurs convictions. Votre persistance à démolir notre travail est une preuve factuelle que vous cherchez à nous nuire et que vous êtes dans le cyberharcèlement. )

  3. la séquence A M O U R se retrouve dans des centaines de romans, sans que personne ne crie au plagiat.
    De même la séquence PRRA se retrouve dans des dizaines de virus.
    Mais surtout, le brevet US9587003B2 ne décrit pas la séquence du virus, mais une méthode de production d’ARN-m :
    « The invention relates to compositions and methods for the preparation, manufacture and therapeutic use of oncology-related polynucleotides, oncology-related primary transcripts and oncology-related mRNA molecules. »
    Vous devriez vraiment prendre le temps de lire les documents en référence, et ne pas vous arrêter au titre du post.

  4. la séquence de 19 nucléotides se retrouve dans des dizaines de virus.
    N’y voyez pas la trace d’une manipulation humaine.

  5. L’ennui avec les trolls à la solde de big pharma, c’est qu’ils opèrent toujours de la même faç on :
    1. Contre-dire sur la base de fake news ou affirmations non sourcée
    2. Dénigrer et/ou ridiculiser pour discréditer le doute ou de la démonstration ou de son auteur
    Dans le cas présent, cf. l’article TRES DETAILLE ci-après attestant que la probabilité pour que la séquence en question se retrouve dans l’augmentation de fonction (contamination humaine d’un coronavirus) brevetée par Moderna est de 1 sur 72 millions ! Pan dans ta gueule le troll et coucouche panier.
    https://www.actuintel.com/2022/03/14/pendant-que-vous-etiez-distraits-par-la-bataille-pour-lukraine-des-documents-ont-ete-publies-confirmant-que-moderna-a-cree-le-virus-covid-19/

Répondre à out Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :