Compte-rendu du Conseil de Territoire du 12 décembre 2022 par Oussouf SIBY

1- Projet d’une station éco-bus :

La nouvelle gare d’Aulnay de la ligne 16 du métro du Grand Paris Express comprend un bâtiment gare surmonté d’un projet immobilier de 401 logements, un parvis et une éco-station bus qui a nécessité pour sa réalisation, la signature d’une convention entre Paris Terres d’Envol et la Société du Grand Paris.

On ne sait pas comment ce nouveau bus sera relié au réseau de transports actuels. Bruno BESCHIZZA répond qu’on en est au stade des études.

Mon souhait : que les habitants soient informés de l’avancée de ce projet et impliqués. 2- Développement de l’emploi :

Une Convention a été signée pour favoriser l’emploi entre le Territoire et la Société du Grand Paris et l’EPT en 2017 jusqu’en 31 décembre 2022. Elle a permis à 280 habitants de l’EPT de réaliser 313158 heures d’insertion et de formation sur les chantiers du Grand Paris Express entre 2018 et 2022. Dix-sept nouveaux chantiers dont treize gérés exclusivement par le Territoire vont générer de nouvelles opportunités d’emploi et de qualification.

La Société du Grand Paris a donc décidé d’apporter un appui financier de 36000 €/an, pour 2 ans.

  • Dispositif « Terres d’Envol Rénov » :

Paris Terres d’Envol a mis en place depuis 2016 un dispositif d’accompagnement des ménages et d’aides aux travaux de rénovation thermique à destination du bâti pavillonnaire, via deux Programmes d’Intérêt Général (PIG) successifs (2016-2018 et 2019-2021).

Bilan : accompagnement de 926 projets, montant total de travaux 21,7 millions d’euros, participation financière de Paris Terres d’Envol :1 705 376 €

Montant moyen TTC des travaux réalisés par les ménages, environ 22 900 €. Le dispositif PIG 2019-2021 ajouté aux aides directes de l’ANAH et autres ont permis de subventionner en moyenne 60% des travaux. Le reste à charge moyen pour les ménages est d’environ 9300 €, en hausse de 6% en 2021. Le bâti concerné est majoritairement ancien. Il s’agissait surtout d’isolation, ce qui a amené un gain énergétique moyen de 40%.

Pour bénéficier du dispositif Terres d’Envol Rénov’ il faut présenter un projet de rénovation thermique apportant un gain thermique de 35% au minimum.

Les bénéficiaires doivent obligatoirement avoir l’accompagnement technique et administratif de l’ALEPTE, Agence Locale de l’Énergie du Territoire (gratuit pour les habitants du Territoire).

Ce dispositif est ouvert aux ménages selon leurs conditions de ressources, ménages des catégories « très modestes », « modestes » et « intermédiaires ». Près de 1000 personnes du Territoire ont pu bénéficier du dispositif, c’est trop peu. J’ai demandé une communication plus large aux habitants. Les villes la feront dans leurs magazines et leurs services municipaux.

  • Accompagnement des copropriétés fragiles :

Paris Terres d’Envol compte plus de 3500 copropriétés dont 927 considérées comme fragiles. Le Territoire est engagé dans l’accompagnement des copropriétés fragiles et en difficulté : 14 copropriétés (4 593 logements, soit 11% des logements en copropriétés du territoire) qui bénéficient ou vont bénéficier d’un dispositif public d’amélioration de l’habitat ou de Plans de Sauvegarde. J’ai redemandé un bilan détaillé des aides perçues par le Territoire concernant la Morée et Savigny Pair.

  • Création d’une société d’économie mixte (SEM) entre l’OPH de Drancy, l’EPT Paris Terres d’Envol et des partenaires privés dont Arkea Crédit Mutuel.

Pourquoi ne pas avoir créé une société avec Paris Terres d’Envol Habitat et les OPH d’Aulnay-sous-Bois, de Drancy et de Tremblay ?

Réponse : chaque ville a voulu garder la main sur son OPH. Les opérateurs financiers privés risquent de considérer le logement social comme un produit financier qui doit être rentable d’où la crainte pour les locataires de subir une augmentation des loyers et des investissements insuffisants.

  • Rénovation urbaine :

Alors que Bruno BESCHIZZA est Président de Paris Terres d’Envol et Maire d’Aulnay, le projet de rénovation urbaine (Gros Saule, Mitry, Cité de l’Europe) piétine depuis 8 ans.

Pour rappel la Cité de l’Europe, il n’y a eu aucuns travaux réalisés dans le cadre de l’ANRU 1, les travaux de réhabilitation engagés par le bailleur ont été mal faits et le projet de rénovation proposé par la municipalité a été jugé insuffisant et peu ambitieux par l’État. Au Gros Saule, les habitants disent vivre dans un quartier délaissé et sinistré. Le temps n’est plus aux belles paroles mais à l’action pour changer concrètement la vie des gens.

  • Aménagement secteur Centre-Gare :

Le Centre Gare d’Aulnay-sous-Bois est l’une des principales centralités du Territoire Paris Terres d’Envol. Une fois n’est pas coutume, la ville d’Aulnay-sous-Bois y avait lancé une concertation en 2017 pour dresser un diagnostic urbain partagé : 169 participants, 476 contributions portant sur

l’accessibilité et déplacements – les espaces publics – les services publics et privés- la préservation des pavillons et la lutte contre les divisions – l’harmonisation des nouvelles constructions à l’existant.

La concertation a eu lieu mais rien n’a été pris en compte ou si peu car les habitants ont unanimement signalé lors des conseils de quartier tels que :

  • une circulation difficile voire dangereuse en vélo, pour les personnes à mobilité réduite ou avec des poussettes à cause des trottoirs encombrés ou dégradés.
  • des services publics privatisés (crèches) ou qui vont disparaître (Averino)
  • de nombreux immeubles de standing à la place de pavillons, aucune mixité sociale, aucune concertation avec les riverains. Disparition d’arbres centenaires et de jardins.
  • les divisions pavillonnaires se multiplient
  • le plan de circulation inachevé, sans cohérence, provoque de longs détours, en mécontente beaucoup par le report de centaines de véhicules dans des rues auparavant calmes.

  • Projet Val Francilia- Ancien site de PSA

VICTOIRE : Le projet de logements insensé de constructions sur l’ancien site de PSA, sous le cône de bruit provoqué par les passages des avions à basse altitude est annulé !

Le secteur Val Francilia représente 300 hectares d’aménagement, actuellement couverts par deux Orientations d’Aménagement et de Programmation inscrites au PLU d’Aulnay-sous-Bois

  • créer un quartier mixte autour d’un campus de formation innovant (projet de l’ancien maire)
  • engager un développement urbain qui tire parti de la future gare du Grand Paris Express
  • gérer des espaces publics inscrits dans le système des parcs
  • organiser le quartier autour d’une trame paysagée pour dissocier les flux en mode doux, les véhicules légers et les poids lourds.

Source : Oussouf Siby

Publié le 20 décembre 2022, dans Politique, et tagué . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Depuis plusieurs mois je suis les interventions et les publications de cet élu, je dois avouer qu’il m’impressionne. J’ai rarement vu un élu d’opposition désintéressé qui maîtrise ses dossiers, présent sur le terrain et aussi proche des gens.
    M.Siby redonne espoir à la politique. S’il continue sur cette voix il sera sans aucun doute le prochain Maire d’Aulnay-sous-Bois . En tout cas c’est ce que je lui souhaite et pour notre ville.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :