Archives du blog

Victoria Abril vide son sac sur la gestion du Coronacircus en France

Nous la connaissions comme actrice, cette fois elle s’exprime en tant que citoyenne sur la gestion incohérente et liberticide des gouvernements qui passent leur temps à rendre esclaves les peuples sous leur autorité !

Transcription ci-dessous d’une vidéo où elle ne mâche pas ses mots pour parler des morts de Coronavirus, puis elle se reprend et dit :

 »  Non, désolée, les morts pour Covid n’arrivent même pas à atteindre le 10 % des décès totaux dans une année. En France par exemple, les morts de cancer sont 300 000 par années. Les morts pour maladies cardio-vasculaires, diabète etc…. Encore 300 000 ! la grippe provoque entre 20 000 et 30 000 décès à l’année. C’est à dire que le Covid aura tué cette année bien moins du 5% des morts totaux par année, des morts par maladies diverses chaque année.  « 

Là dessus une voix dont on ne voit pas le visage puisque la caméra reste centrée sur celui de Victoria Abril  l’interrompt et s’élève pour dire  :

 »  Victoria, nous sommes en conférence de presse ! « 

Imperturbable, Victoria poursuit son raisonnement et reprend :

 »  Mais il ne faut pas dire que le Covid est un virus très neuf et très dangereux. pardon, mais nous avons eu son petit frère ( le SARS cov ) en 2002 et le monde ne s’était pourtant pas arrêté, ni les gens ne s’étaient arrêtés de vivre. Nous n’étions pas non plus devenu esclaves ni cobayes. Nous le sommes devenus maintenant ! On nous injecte des vaccins qui ne le sont pas. Ce sont des expériences bizarres, qui n’ont pas été testé, mais on nous les administre directement et à toute hâte. De plus ces vaccins ne protègent pas et ils sont à l’origine de plus de cas positifs, plus de malades et plus de morts ! Alors il serait bien de prendre du recul. S’il vous plait, je vous demande d’être prudents. Prudence ! En parlant de prudence, que disait-il cet homme nommé Hippocrate ?  » primum non nocere « . le premier devoir est de ne pas nuire. Si tu ne peux pas guérir, au moins tu ne dois pas nuire. Pour l’instant, il est évident que l’on ignore tout des effets indésirables, à court terme, à moyen terme et à long terme. « 

De nouveau la voix off coupe la parole à Victoria pour lui dire :

 »  Bon…. nous t’avons reçu ici avec illusion pour parler du cinéma…. « 

Victoria rétorque :

 »  En bien d’accord, laisse moi alors parler, et si je dois passer pour une complotiste, tant pis. Mais ne m’oblige pas à être d’accord avec ce qui n’a aucun sens. Cela fait déjà un an que ça dure.

Voix off  :   » mais je ne t’oblige pas à ça…. ! « 

Victoria :   »  J’en ai marre du  » oh ! C’est un virus inconnu  » Faux ! On connaissait déjà le virus SARS-cov en 2002 et le MERS en 2007. A présent tous les 3 mois, on découvre un virus différent ! C’est quoi ça ?

 »  « Arrêtez de nous faire peur et de nous raconter de tels mensonges…Dans le passé, avec d’autres maladies où il y avait autant de décès, nous n’avons jamais confiné autant et nous ne sommes pas devenus des esclaves comme aujourd’hui!!! »

Si vous souhaitez visionner la vidéo qui dure 2 minutes, c’est ici  :

https://www.businessbourse.com/2021/09/18/victoria-abril-arretez-de-nous-faire-peur-et-de-nous-raconter-de-tels-mensonges-dans-le-passe-avec-dautres-maladies-ou-il-y-avait-autant-de-deces-nous-navons-jamais-confine-autant-et-nous/

Tous ces propos rapportés par  le journal espagnol La Vanguardia ont été tenus lors de la conférence de presse de remise du prix Feroz à Madrid le 25 février dernier.

Actrice connue des fidèles de la série Clem où elle incarnait la mère, elle critique violemment  la mise en place par Emmanuel Macron de l’état d’urgence sanitaire et du couvre-feu. « C’est une atteinte aux libertés fondamentales, décrit celle qui a donc décidé de rester en Espagne et compte même s’installer à Malaga où les restrictions sont moins fortes que dans le pays du président de la République. On ne va pas au restaurant, à une exposition, on ne va pas danser… On ne peut pas se rencontrer depuis un an. »

Et de conclure  :   »  « J’en ai assez de cette farce »,  ( … )  « On ne peut pas vivre dans la peur. Il y a quelque chose de pire que de perdre la vie, c’est de perdre la raison de vivre. Alors ça suffit, non ? »

Très relayés sur les réseaux sociaux depuis février, les propos de l’actrice expriment haut et fort ce que beaucoup de Français pensent, bien qu’ils ne jouissent pas de la notoriété de Victoria Abril pour faire entendre leurs mécontentements et colères dans la restriction de leurs libertés et de leurs droits fondamentaux. Puissent les prochaines présidentielles donner congé à ce gouvernement !

Article  rédigé  le  19  Septembre  2021  par Catherine  Medioni

%d blogueurs aiment cette page :