Archives du blog

Guerre 14-18 : Échos, versos et graphies de batailles

expo_14_18Le goût de l’archive – pour reprendre, en le détournant, le titre du célèbre livre d’Arlette Farge – est le point de départ de ce projet. Il se fonde sur le constat qu’archivistes, chercheurs et artistes éprouvent une multitude de sensations, d’émotions et de sentiments lorsqu’ils cherchent, découvrent, manipulent et utilisent des archives. Il pose l’hypothèse que l’archive objet, l’archive image, l’archive texte peut être utile à autre chose qu’à écrire l’histoire, qu’à produire un discours scientifique. Il tente de démontrer qu’il n’est pas illégitime d’exprimer ces sensations, ces émotions, ces sentiments, mais que la qualité de cette expression, de ce regard, dépend du recul pris par rapport au sujet archive et par rapport aux représentations stéréotypées du passé qu’il peut véhiculer. Et la meilleure façon d’échapper à ces représentations n’est-elle pas d’en produire d’autres ? D’autres représentations, d’autres images, non pas d’histoire mais de fiction, sans fidélité contrainte à la source, sans recours aux outils de la critique positiviste.
C’est le sens de la carte blanche donnée à Catherine Poncin pour commémorer le centenaire de la Première Guerre mondiale en Seine-Saint-Denis.

14-18. Échos, versos et graphies de batailles

 Quand : Du 9 octobre au 10 juin
  : Archive départementales de la Seine-Saint-Denis – Bobigny
 Tél. : 01 43 93 97 00
 http://archives.seine-saint-denis.fr

Fédération Nationale de la Libre Pensée : La Sainte-Alliance Réactionnaire des généraux et de l’Elysée !

guerre_mondialeOn se croirait revenu en 1914, discours patriotiques, air martial, drapeaux au vent, les torses bombés, clairon à tue-tête, Vive l’Union nationale ! Le pouvoir politique est revenu à la botte des généraux qui ont fait tuer tant d’hommes, mais qui n’ont jamais gagné une guerre.

L’incompétence élevée au rang de vertu nationale

Et des millions de morts à la clef, et 650 Fusillés pour l’exemple à qui la justice leur est refusée depuis un siècle

Dis-moi qui tu écoutes, je te dirai à qui tu obéis

Il est désormais clair, qu’en l’état actuel des choses, le Président de la République a préféré entendre la voix de la caste des généraux d’aujourd’hui qui voulait préserver, de leurs crimes de masse, les généraux d’hier. C’est la même démission politique qu’en 1914, 1915, 1916. Ces généraux incompétents, Joffre, Nivelle, Pétain, etc.., ont tous finis leurs jours dans leur lit, jamais tracassés par le remord d’avoir fait tuer tant de soldats.

Mais la vérité se fera jour. La Fédération nationale de la Libre Pensée, en 2014,  fera le procès des généraux assassins. Nous établirons la vérité sur leurs crimes. Ils devront en répondre devant le Tribunal de l’Histoire et de la conscience humaine.

L’Union nationale, surtout si elle est « sacrée »,
est toujours un crime contre la démocratie et la justice

Dans son discours pathétique du 7 novembre 2013, le Président de la République a appelé au patriotisme et à l’union nationale. Il a ainsi trouvé le réconfort d’être applaudi par ses adversaires politiques, Jean-François Copé en tête qui lui a fait le baiser qui tue.

Il est évident que lorsqu’on en appelle à une nouvelle Union sacrée, il y  a obligatoirement des victimes. L’Union nationale, c’est toujours se battre jusqu’à la dernière goutte du sang des autres. On fait l’Union nationale « économique »  avec les patrons et ce sont les ouvriers qui trinquent. Il y avait donc une contradiction insoluble pour le Président de la République : comment dès lors rendre justice et honorer les 650 Fusillés pour l’exemple, ceux qui ont dit NON à l’Union sacrée, en refusant de se battre pour une cause qui n’était pas celle des peuples et en appeler à l’Union nationale qualifiée par les généraux, pour la circonstance, de cohésion nationale ?

Il a choisi. Choisi de capituler devant les militaires et de refuser la justice pour les victimes des pelotons d’exécution. Chacun est responsable de ces actes, hier comme aujourd’hui.

Justice sera rendue !
Les Fusillés pour l’exemple seront réhabilités !

Source : communiqué de la Fédération Nationale de la Libre pensée

%d blogueurs aiment cette page :