Archives du blog

Dahbia B., la meurtrière de la petite Lola à Paris, aurait dû être expulsée

On commence a obtenir plus de détails sur cette histoire macabre qui a eu lieu à Paris, dans le 19e arrondissement. La petite Lola, 12 ans, a été retrouvée morte dans une malle, à moitié égorgée, avec de nombreuses traces de lacération.

La principale suspecte, Dahbia B., 24 ans, serait une marginale de nationalité Algérienne qui avait reçu une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF), mais qui est restée en France malgré tout.

Alors que certains pensaient à une sordide affaire de trafic d’organes, il semblerait que l’affaire soit toute autre, selon les premiers aveux – aujourd’hui rétractés – de la suspecte. En effet, Dahbia B. aurait torturé Lola, l’aurait violée, avant de l’étouffer avec un baillon puis de lui planter plusieurs coups de couteau.

Dahbia aurait pu compter sur sa soeur et deux complices (dont un a été relâché) pour tenter de dissimuler le corps dans une malle et la déposer à une destination inconnue.

Selon d’autres éléments, Dahbia B. aurait pu agir par impulsion, par vengeance contre la mère de Lola avec qui elle se serait disputée. L’enquête suit son cours.

Si ce meurtre avait eu lieu dans les années 70, la peine de mort contre Dahbia B. aurait pu être requise. Reste à savoir ce que la justice Française décidera aujourd’hui.

Lola, égorgée et retrouvée dans une malle à Paris, victime d’un trafic d’organes

Un enfant de 12 ans a été sauvagement assassiné à Paris. Egorgée et placée dans une malle, son corps a été retrouvé par hasard. Selon les parents, leur fille aurait été vu en compagnie d’une dame d’une trentaine d’année. 8 suspects ont également été interpellés.

Un trafic d’organe serait à l’origine de cet assassinat.

%d blogueurs aiment cette page :