Remous politiques à Saint-Denis : vers une liste Front de Gauche à Aulnay-sous-Bois ?

PCF_Aulnay_Securite_1L’annonce de la candidature à Saint-Denis de Mathieu Hanotin (PS) pour les élections municipales 2014 pourrait provoquer quelques remous dans d’autres villes du départements. Le pacte de non agression entre le PS et le Front de Gauche est en effet mis à mal par cette candidature : Didier Paillard, Maire Front de Gauche sortant, appelait au rassemblement des forces de la Gauche.

Ce n’est pas la première fois que des tensions surviennent entre les deux partis politiques : les querelles au Conseil Général ont donné du fil à retordre à la coalition (construction et rénovation de collège avec un partenariat public/privé, vote du budget 2013…). Le Parti Socialiste bénéficie toujours d’une position de force face à ses alliés, qui perdent pied petit à petit en Seine-Saint-Denis (perte du Conseil Général et affaiblissement dans plusieurs villes en 2008).

On peut se demander si ce nouvel épisode ne viendra pas ternir les relations quasi-idylliques entre les composantes du Front de Gauche d’Aulnay-sous-Bois et le PS de Gérard Ségura, Maire d’Aulnay-sous-Bois. Plusieurs militants du Front de Gauche souhaiteraient en effet constituer une liste aux prochaines élections municipales, alors que plusieurs de ses dirigeants locaux préfèreraient rester dans une coalition confortable avec le Parti Socialiste. Il serait en effet risqué pour le Front de Gauche, et surtout le PCF, de partir dans une aventure qui pourrait les évincer de la majorité.

Reste à savoir si les dirigeants Aulnaysiens seront sur la même longueur d’onde que les responsables départementaux. Réponse certainement dans les prochaines semaines…

Publié le 28 août 2013, dans Politique, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Désolé chers amis droitiers, il y a un contexte particulier d’affrontement entre les socialistes et les communistes et ex-communistes de Saint-Denis (P. Braouezec ayant quitté le PCF il y a quelques années). Nos différences d’appréciation sur la gestion de la ville rendent difficile une conciliation avant les municipales. Mais tel n’est pas le cas à Aulnay où la majorité municipale a un projet local partagé. Après un bon débat interne au Front de Gauche local et au PS, il fait peu de doute que l’union conclue en 2008 reconduite dès le 1er tour en 2014. On ne peut pas en dire autant à droite (encore que je ne serais point surpris qu’UMP et FN discutent).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :