Publicités

6 ans nécessaire pour la justice pour juger un viol collectif au Bourget

violenceC’est après un jugement à huis clos que nous apprenons que 6 jeunes (mineurs au moment des faits) ont été condamnés de 4 à 5 ans de prison, dont 12 à 18 mois avec sursis, pour un viol collectif au Blanc-Mesnil en 2010.

Une jeune femme s’était faite agressée puis, sous la menace d’un couteau, faite violée à plusieurs reprises. 3 jeunes ont été reconnus pour viols et 3 autres pour non dénonciation de crime.

Il aura donc fallu 6 longues années pour obtenir un verdict…

Publicités

Publié le 25 septembre 2016, dans faits divers, Justice, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Le système judiciaire français, financé par les impôts des contribuables, est incapable de secourir les petites gens de la société civile pour protéger leurs droits bafoués et leur octroyer les dédommagements compensant les préjudices subis par la malfaisance d’individus qui ne méritent pas d’appartenir au genre humain, ni même au règne animal bien moins tordu et pervers.

    Si le justiciable lésé n’appartient pas à une famille ultra fortunée ou à la caste immonde des  » grands  » de ce monde infernal qui doivent leurs positions sociales et leurs émoluments à leurs talents de prédateurs sans éthique ni scrupules, il n’a strictement aucune chance d’être restauré dans ses droits humains et citoyens piétinés et méprisés parce que seule la loi du plus fort règne en maitre et ce ne sont pas les juges qui vont renverser cet état de fait !

    L’état de droit constamment revendiqué par une oligarchie déconnectée de la souffrance du peuple, n’est qu’un hologramme singeant la démocratie et recouvrant des activités douteuses qui n’en relèvent pas et qui mériteraient un soulèvement magistral des citoyens…

  2. Une vie complètement saccagée d’un côté.
    A peine quatre à cinq ans de prison ferme, assortis de sursis partiel de l’autre, dans une prison où ces ordures pourront jouer à la console, fumer du shit, se prendre en selfie. Et ressortiront, libres…

    Ah oui, c’est vrai, les pauvres, ils étaient mineurs au moment des faits.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :