Publicités

Communiqué d’Aulnay Environnement sur l’avenir de la place Abrioux et réunion publique le 6 décembre

tract-ou-est-la-veriteDésinformation ou incompétence ? Eu égard aux bonnes relations humaines que nous entretenons avec notre Maire, nous pencherons pour la 2e hypothèse. Non, le n° 5 de la « Lettre du Maire » ne cherche pas sciemment à cacher la vérité aux Aulnaysiens en leur présentant en page 4 une jolie vue d’artiste de la future place Abrioux, avec un charmant immeuble de  4 étages, alors que le permis approuvé par le Maire va permettre une énorme construction de 5 étages qui va cacher le soleil en hiver et dénaturer la place. (voir le tract) C’est évidemment en contradiction avec l’affirmation d’ « avoir mis fin au bétonnage aveugle » (p1) qui nous laisse perplexe. Nous souhaitons que les Aulnaysiens soient correctement informés de ce qui les attend, et que  le service documentation soit sévèrement réprimandé pour avoir étourdiment proposé un document qui instille le doute sur la bonne foi de la municipalité.

Cependant une phrase de cette lettre  mérite aussi d’être fortement nuancée, selon laquelle est promu « un habitat à taille humaine et des quartiers dans lesquels il fait bon vivre ». Peut-être pour ceux qui n’auront pas connu le charme d’un quartier véritablement « à taille humaine » ! Les immeubles prévus autour de l’ex-place Camélinat ne seront pas « à taille humaine », car ils ne respectent pas la volumétrie des immeubles de la place. Ils reprennent la hauteur du seul immeuble de 5 étages, très étroit et qui ne masque pas le soleil. C’est sur cette exception que s’est aligné le règlement du PLU, pas sur une compréhension du paysage urbain.  On peut remarquer en passant qu’en permettant ailleurs des constructions « au ras du trottoir », comme pour l’immeuble en construction rue du 14 juillet, on va à l’encontre du désir des Aulnaysiens d’aujourd’hui, qui désirent à une majorité écrasante que les immeubles soient construits en retrait chaque fois que c’est possible, pour préserver l’agrément et l’ensoleillement des rues. La municipalité privilégie au contraire « les cœurs d’ilôts », c’est-à-dire que les rares espaces verts subsistants qui remplaceront les jardins pavillonnaires seront invisibles aux usagers de la rue.

Tout en vérité est pensé au profit des promoteurs qui pourront maximiser leur investissement et séduire les futurs aulnaysiens aisés que la municipalité veut attirer.  Nous ne sommes pas contre la construction, mais il faudrait qu’elle soit bien raisonnée, et nous pensons que c’est le devoir d’une municipalité de chercher à concilier les intérêts tant de ses actuels que de ses futurs administrés.

Nous invitons les Aulnaysiens à débattre de cette question de fond

mardi 6 décembre à 20h salle Dumont

Source : communiqué Aulnay Environnement

Publicités

Publié le 30 novembre 2016, dans Associations, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :