Publicités

L’ONU exige une enquête impartiale dans les affaires Théo Luhaka à Aulnay-sous-Bois

Le Haut commissariat des Nations unies aux droits de l’homme a interpellé le gouvernement français, le 17 février dernier, pour que la France s’explique sur trois cas graves de violences policières présumées : celles des affaires Adama Traoré, Théo Luhaka et François Bayiga.

La question  de l’impunité est mise sur le devant.

Publicités

Publié le 17 juillet 2017, dans Justice, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Le maire écolo de Sevran, Stéphane Gatignon, réclamait il y a quelques années le déploiement de Casques Bleus de l’ONU afin d’enrayer la guerre des gangs que se livr(ai)ent les trafiquants de drogues, premiers fournisseurs des bobos et des toxicos.

    http://tempsreel.nouvelobs.com/rue89/rue89-nos-vies-connectees/20110602.RUE2636/sevran-des-casques-bleus-pour-enrayer-la-guerre-des-gangs.html

    La présence de l’ONU ferait d’une pierre deux coups !

    Plus sérieusement, l’ONU n’a plus urgent ??

  2. Scandaleux…et pour le jeune homme, Marin, qui s’est fait tabassé car il a voulu défendre (courageux le type) un couple qui s’embrassait ( oui, on a le droit de s’embrasser, nous sommes dans un pays libre, n’en déplaise à ces jeunes complexés et jaloux auxquels aucune fille ne s’intéresse) et qui a été agressé par un groupe de jeunes individus , l’ONU ouvre une enquête aussi? Notre ancien président s’est il déplacé? Le pire, c’est que la famille du jeune homme violenté est obligée de lancer une pétition pour qu’il ait la Légion d’honneur, ça ne vient même pas à l’esprit de nos dirigeants…
    Il y en a vraiment que pour les [NDLR : modéré. Attention aux mots employés]…

  3. L’ONU souhaite une enquête relative à des violences dont se seraient rendues coupables des policiers, selon leurs détracteurs.
    Trois affaires sont cités en exemple et concernent, toutes, des hommes issus de la diversité, plus précisément du continent africain.
    Il suffit de googliser les identités de ces personnes.

    Or, à Drancy, un jeune homme, prénommé Alexandre, accuse un policier de l’avoir violé avec une matraque téléscopique lors d’un contrôle. Des accusations similaires à celles proférées par le désormais célèbre Théo Luhaka à ‘encontre d’autres policiers.

    Or, sur des vidéos d’interviews diffusées par les médias, on peut observer que cet Alexandre en question est clair de peau.
    Exemple ici
    http://www.leparisien.fr/faits-divers/seine-saint-denis-un-policier-municipal-de-drancy-risque-des-poursuites-pour-viol-21-02-2017-6697482.php

    Difficile de ne pas soupçonner les individus et/ou organisations ayant porté ces affaires auprès de l’ONU de ne l’avoir fait que pour des gens issus de la diversité…
    Si c’était réellement les violences policières qui intéressaient ces individus/organisations, pourquoi ne pas avoir inclus l’affaire – viol – dénoncée par cet Alexandre ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :