Publicités

Le médiateur Walid à Aulnay-sous-Bois porte plainte contre la police suite à une blessure par un tir de flashball

Le 10 mai dernier, des échauffourées ont eu lieu dans les quartiers Nord à Aulnay-sous-Bois. Le médiateur de la ville, Walid, se trouvait sur les lieux et indique avoir été délibérément pris pour cible par un policier. Il a été blessé par un tir de flashball. Il a décidé de porter plainte. Selon Le Parisien, il est aidé dans ses démarches par la ville auprès de l’IGPN.

 

Publicités

Publié le 10 septembre 2017, dans Justice, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Ça me rappelle un film avec Ph. Loiret « Flics contre flics » Je ne sais pas sûr du titre…. 😉
    [NDLR : partie modérée]

  2. Un pompier pyromane essaie de tirer les marrons du feu qu’il a lui-même allumé
    Essayez de répondre à cette énigme

  3. c est un comble!!!
    quel toupet!!!!!!!

  4. Les forces de l’ordre tentaient d’interpeller le conducteur d’un deux-roues mais cela avait dégénéré en échauffourée, puisque, dans ces zones, s’appliquent les lois des délinquants/trafiquants s’appliquent.

    Ce médiateur se trouvait-il sur les lieux dans le cadre de son travail (de médiateur *) ?
    Etait-il sur place de façon fortuite ?

    Point 1 : il n’est pas avisé de s’immiscer dans un contrôle de police, surtout lorsque plusieurs individus s’emploient de façon très manifeste à soustraire l’un des leurs d’un contrôle de police
    Point 2 : la version avancée par le médiateur est qu’il a été ciblé volontairement par le policier lui ayant tiré dessus au flashball. L’accusation devra déterminer le passif existant entre ces deux hommes mais surtout démontrer que ce policier avait effectivement l’intention de le blesser
    Point 3 : jusqu’au terme du procès, le policier doit bénéficier de la présomption d’innocence
    Point 4 : cela dit, même si ce policier était reconnu non coupable de violences volontaires par dépositaire de l’autorité publique sur personne d’une fonction publique (ou équivalent, je ne connais pas le statut de ces fameux médiateurs), il sera poursuivi pour violences involontaires, puisque blessures il y a eu

    * Je ne comprends pas bien le rôle de ces médiateurs, injectés dans les quartiers sensibles depuis des années.
    Cela n’a pas l’air de fonctionner, puisque des échauffourées éclatent encore et encore…
    Comment sont-ils recrutés ? Quelle est leur formation, leurs missions exactes ?
    [NDLR : partie modérée. Ces insinuations risquent de se retourner contre vous et nous. Le Maire n’hésitera pas à utiliser sa protection fonctionnelle même pour le moindre détail] ? Sont-ils neutres ?

    PS : on notera que l’IGPN soutient les démarches de ce médiateur. Ceux qui accusaient l’IGPN de complaisance envers les policiers accusés de viols sur le prénommé Théo Luhaka réviseront-ils leur position sur l’IGPN ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :