Publicités

Prince Aounallah, le champion méconnu de Balagny à Aulnay-sous-Bois

Vainqueur de multiples titres européens et nationaux en MMA, un art martial peu connu en France, l’homme de 27 ans est aussi animateur jeunesse à la ville.

« Ça va champion ? T’es en interview ? Bonjour à ta famille ! » Dans le quartier Balagny, à Aulnay-sous-Bois, tout le monde connaît Prince Aounallah. Quand sa large carrure traverse la cité, les habitants ont tous un mot respectueux pour « Sa Majesté », le surnom de cet habitant de 27 ans, double champion d’Europe de MMA. Un sport de combat qui se pratique sur un ring grillagé et mêle plusieurs disciplines, de la boxe anglaise au karaté en passant par la lutte. Mais malgré son palmarès impressionnant, la notoriété du champion ne dépasse pas les frontières d’Aulnay-sous-Bois.

« Le MMA est interdit en France sous sa forme pure. Il n’est pas encore aussi populaire que dans les pays de l’est ou asiatiques », explique Prince Aounallah. Qui a découvert ce sport de combat au début des années 2000, quand un ami lui prête une cassette vidéo de free-fight – l’ancêtre du MMA. « J’ai eu un déclic ! Le courage des combattants m’a fasciné et j’ai réussi à comprendre la philosophie de ce sport, au-delà de la violence », raconte Prince, qui se décrit, à l’époque, comme « un ado qui n’a pas peur de la bagarre ».

Source, photo et article complet à retrouver sur Le Parisien

Publicités

Publié le 2 octobre 2018, dans Sport, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :