Publicités

Aulnay-sous-Bois aurait presque été épargnée par la purge d’Halloween ?

Vidéo

Les cinéphiles connaissent certainement le film américain « La Purge » ou « American Nightmare », qui relate une société apaisée sauf la nuit de la purge, où chaque personne peut tuer son prochain sans se faire inquiéter ni par les forces de l’ordre, ni par la justice. On ne sait d’où vient cette idée, mais des jeunes ont décidé de reproduire cette « purge » la nuit d’Halloween, en s’attaquant aux transports en commun, aux bâtiments publics, aux magasins, aux passants…

Après les clowns tueurs, voici maintenant la nuit des purgeurs. Le secteur de Lyon mais aussi plusieurs villes dans l’Essonne ont été touchées par ce phénomène aussi étrange qu’ubuesque. Bien entendu, les réseaux sociaux ont accentué l’effet de mobilisation, avec des farces plus ou moins drôles que l’on peut trouver un peu partout sur la toile.

A Aulnay-sous-Bois, ce phénomène ne semble pas avoir eu le succès escompté. Seule une petite bande semble avoir pris plaisir à faire peur, mais sans grande méchanceté. On y voit des jeunes cagoulés près à en découdre, ainsi qu’un clown furieux s’en prendre à un gamin en pleurs.

Vous pouvez consulter les « exploits » de cette bande en cliquant ici ou sur l’image ci-contre.

Publicités

Publié le 1 novembre 2018, dans faits divers, Vidéos, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Encore un truc intelligent pour occuper les racailles

  2. Dans quel monde vivons nous ? Tous les symptômes d’une fin de civilisation…

  3. les neurones sont vraiment en option ! en même temps la racaille est occupée toute l’année

  4. Moi personnellement, à Aulnay, j’ai croisé plusieurs personnes masquées en soirée, certains couraient , ils faisaient sûrement des blagues mais où est la limite dans ce jeu effrayant ? surtout que le visage dissimulé n’est pas autorisé et qu’on ne doit pas être indifférent sous prétexte que c’est une fête.
    j’imagine, que les choses risquent de s’empirer avec ce concept basé sur la peur.

  5. Bizarre, là où j’étais en province, le plus souvent possible, pas de manifestation de ce genre, ils venaient chercher des bonbons car « les bonbons, c’est tellement bons »…là où j’étais, pratiquement pas d’incivilité automobiles, là où j’étais, la police se promène, elle veille »dormez braves gens », là où j’étais, pas d’incivilité tout court…Normal, serein, dur de revenir, ah « si je pouvais mais j’peux point » certes pas spécifique à Aulnay en particulier, un constat, c’est, c’est…. ici et ailleurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :