La municipalité d’Aulnay-sous-Bois en froid avec Aulnay Environnement concernant la place Abrioux

Après tant de courriers sans réponse, voici d’un coup deux lettres de notre maire.

L’une, peu amène ; nous reprochant de ne pas prendre des renseignements auprès de ses services et de faire de l’intox (qu’on  relise notre  communication sur la place Abrioux, nous n’avons fait que poser des questions) , l’autre encore moins amène, nous renvoyant à  la Cada (*) si nous voulons en savoir plus sur Val Francilia.

Comment s’étonner que le climat de confiance soit assez médiocre ?

Pour une fois, nous avons donc une réponse : ce n’est pas encore la nappe qui déborde parking Abrioux.

Nous voilà rassurés. 

Pouvons-nous à ce propos hasarder une suggestion à nos édiles?

Suivre une formation : « comment communiquer avec humour ? »

  (*) CADA : La Commission d’accès aux documents administratifs est une autorité administrative indépendante chargée de veiller à la liberté d’accès aux documents administratifs et aux archives publiques ainsi qu’à la réutilisation des informations publiques.

Elle peut être saisie par les personnes (physiques ou morales) qui se sont vues opposer une décision défavorable en matière d’accès aux documents administratifs ou de réutilisation des informations publiques. La commission peut aussi être saisie, à titre de conseil, par les administrations sollicitées en ces matières.

Source : communiqué Aulnay Environnement

Publié le 4 mai 2019, dans Associations, Politique, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Propos publiés sous la seule responsabilité de Catherine.

    Les comportements de cette municipalité sont vraiment inadmissibles et mettent en évidence leur très mauvaise volonté à accéder aux demandes légitimes d’information de leurs administrés qu’ils sont pourtant supposés servir et représenter ! Les indemnités que ces élus touchent deviennent illégitimes lorsque la gestion se fait de façon obscure, sans aucune concertation ni consultation des résidents, et surtout au détriment de leurs intérêts !

    Pourtant, L’exigence de transparence dans la gestion publique a été consacrée par l’article 15 de la Déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen du 26 août 1789, qui a valeur constitutionnelle : « La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration ». Mais c’est la loi du 17 juillet 1978 qui a consacré la liberté d’accès aux documents administratifs et créé la Commission d’accès aux documents administratifs (CADA), qui aide les administrés à obtenir un document administratif dont la communication leur a été refusée !

    On peut donc considérer que tout élu qui refuse de rendre compte de ses décisions, met de la mauvaise volonté à communiquer des documents, recourt continuellement à des mesures dilatoires pour justifier sa gestion ou encore maintient l’omerta sur des projets qui vont impacter grandement la vie des Aulnaysiens sans que ces derniers soient informés ni nécessairement d’accord, pratique l’excès de pouvoir et ne se place résolument plus dans l’espace démocratique de la représentation, mais dans celui d’une dictature sournoise qui ne dit pas son nom, et dont les citoyens éclairés de la société civile cependant ne sont plus dupes !

    Pensez-vous sérieusement qu’avec des pratiques autoritaires qui indignent les administrés, et un gaspillage de l’argent public dans des procès baillons et projets mégalomaniaques qui enrichissent les promoteurs immobiliers, ces fossoyeurs des libertés individuelles et publiques seront renouvelés pour un second mandat ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :