Publicités

Le sport n’a pas de zizi selon Philippe Dheu, professeur au collège-lycée d’Aulnay-sous-Bois

Le chemin est encore long. En Seine-Saint-Denis, bon nombre de profs d’EPS ne programment pas le foot pour s’éviter les embrouilles. Enseignant dans un collège-lycée d’Aulnay-sous-Bois, Philippe Dheu fait l’inverse : il mise sur le ballon pour encourager la mixité. Les filles font les coachs ; les garçons, les joueurs. Et vice versa. «Au tout début, elles râlent : « Oh non, pas le foot, Monsieur ! »», raconte-t-il. Mais plus elles maîtrisent le jeu, plus elles adorent ça.» Une déconvenue lui a donné le déclic : sa fille de 6 ans a voulu jouer au foot. «Elle s’est retrouvée à être la seule fille, son coach ne la laissait entrer sur le terrain qu’en cas de victoire assurée !» Quand l’un de ses élèves parle de «garçon manqué», Philippe Dheu arrête le cours. Déconstruit les clichés. Sort des phrases qui font mouche : «Le sport n’a pas de zizi», ou encore «Ce n’est pas un garçon manqué, c’est une fille réussie.» 

Source et article complet : Le Figaro

Publicités

Publié le 2 juin 2019, dans Sport, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :