La décapotable de la victoire de Jacques Chirac en 1995 s’expose à Aulnay-sous-Bois

Malgré quelques regards intrigués, son charme a failli passer inaperçu, ce lundi à Aulnay-sous-Bois, alors que le maire (LR) Bruno Beschizza rendait hommage au président Jacques Chirac, décédé jeudi, devant une centaine d’élus et de sympathisants.

La Citroën SM Maserati présidentielle décapotable, « la Concorde des années 1970 », empruntée en mai 1995 par Jacques Chirac après la passation de pouvoir avec François Mitterrand pour descendre au pas les Champs-Élysées, est exposée jusqu’à mercredi devant l’hôtel de ville.

« L’occasion d’avoir un bout d’histoire de cette journée mémorable », explique le maire (LR) Bruno Beschizza, qui se souvient surtout « de la course-poursuite avec les journalistes le soir de la soirée électorale du 7 mai. »

La voiture préférée de James Bond

Bien avant cette fameuse soirée, l’automobile, modèle de réserve dont la beauté et le raffinement ont laissé bouche bée ce lundi plusieurs élus de la majorité, fut aussi, tour à tour, carrosse pour transporter la reine d’Angleterre Elisabeth II puis le Pape Jean-Paul II et véhicule d’apparat durant plus de trente ans pour les présidents de la République. Et même « voiture préférée » de James Bond !

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 30 septembre 2019, dans Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :