Faute d’internes, l’hôpital Ballanger à Aulnay-sous-Bous risque de fermer ses urgences pédiatriques

« Je n’ai pas d’autre choix : cet hiver, si aucune solution n’a été trouvée, je ferme les urgences pédiatriques! » A l’hôpital Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), comme dans 24 autres établissements d’Ile-de-France, les chefs de service pédiatrie tirent la sonnette d’alarme.

Dès le 4 novembre, faute d’internes en nombre suffisant, ils pourraient être contraints de stopper une partie de leur activité, notamment les urgences pour enfants.

Une erreur « ahurissante » de l’ARS

Une situation due à une « erreur ahurissante de l’Agence régionale de santé (ARS) », clament en chœur les praticiens. Elle aurait, selon eux, largement surévalué le nombre de postes de stages pour les internes dans chaque hôpital d’Ile-de-France.

Permettant ainsi à ces médecins en formation d’avoir un tel choix quant à leur lieu de stage que les établissements parisiens ont été pris d’assaut, tandis que les hôpitaux de grande couronne, ou de territoires plus « compliqués », ont été délaissés.

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 17 octobre 2019, dans Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :