Yoan Tanga a grandi dans un quartier difficile à Aulnay-sous-Bois et en est fier

« Si j’étais resté dans le quartier, j’aurais mal tourné »

Les trois Racingmen entretiennent avec leur quartier d’origine une histoire qui s’écrit parfois en pointillé. « J’y retourne rarement, concède Tanga qui a grandi à Clichy-sous-Bois puis à Aulnay avec ses deux grands frères. Quand j’y vais, je croise les mecs avec qui j’ai grandi et honnêtement de voir leur vie, ça me fait mal au cœur. Pour la plupart des gars de notre âge, c’est souvent la prison, la drogue toute la journée ou l’alcool… » Le troisième ligne, arrivé au Racing cet été, reconnaît avoir fait quelques « bêtises » dans sa jeunesse sans vouloir s’étendre : « Pas des trucs de fou non plus, mais si j’étais resté dans le quartier, j’aurais mal tourné. »

Source et article complet : Le Parisien

Publié le 12 janvier 2020, dans Sport, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :