La densification est-elle la seule réponse à l’étalement urbain ?

La gazette des communes dans un article Publié le 12/06/2020 Par Delphine Gerbeau Sophie Le Renard affirme que le monde après le confinement pourrait entrainer la revanche des villes moyennes. Les données recueillies par l’Insee et fournies par les différents opérateurs téléphoniques pour retracer les mouvements des habitants, révèlent qu’environ 20 % de la population parisienne a choisi de quitter la capitale pour se mettre au vert et fuir la densité de population, l’exigüité des logements, le bitume omniprésent et le manque d’espaces verts.

De nombreux spécialistes de la ville tels que Architectes, urbanistes, paysagistes, sociologues, économistes mais également élus des métropoles quittées et des villes de province réinvesties, sont autant de témoins et d’observateurs de cette mutation dans les modalités de vie et de travail avec lesquels ils devront désormais composer, et sur lesquels ils devront travailler pour inventer et proposer un nouveau mieux vivre plus en adéquation avec les aspirations des citoyens et de la France qui travaille.

La densification urbaine induisant une concentration maximale de population a clairement montré ses limites et ses effets délétères durant la pandémie du covid 19. En effet, La densité des villes est fortement soupçonnée d’avoir participé à la propagation du virus. La crise questionne donc de façon aigüe nos modèles d’urbanisme, trop centrés sur la densification des métropoles quand bien évidemment la faible densité des campagnes y ralentit la propagation des virus et des maladies !

L’urbain, le péri-urbain, le rural, les villes moyennes, les régions et les campagnes vont devoir repenser le maillage territorial en fonction de ce que permettent désormais les nouvelles technologies ( télétravail ) et les modes de transports ( TGV ) pour que la nécessité de trouver un emploi ne soit plus concentré et uniquement possible sur paris et dans les grandes métropoles, ce qui laisse entrevoir l’opportunité pour nos régions jusqu’alors désertées d’être revitalisées par la réouverture des écoles, des services publiques et des commerces de proximité redonnant du travail à tous par une meilleure répartition des habitants sur la totalité du territoire !

Gabriel Dupuy Professeur émérite d’Aménagement à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne affirme que la concentration de très nombreuses personnes dans un espace restreint a d’ailleurs favorisé certains épicentres d’infection.
 » L’idée de dédensifier les villes a ainsi réémergé. ( … ) et la crise nous invite effectivement à questionner le mouvement de densification qui régit l’urbanisme depuis des décennies, et nous appelle à revenir à des densités plus raisonnables. « 

Même si le Grenelle de l’environnement a débouché sur une loi qui proscrit l’étalement urbain, et donc encourage la densification en hauteur, Les crises sanitaires comme celles que nous traversons incitent pourtant à la dédensification, et nous rappellent qu’un retour aux densités « à l’ancienne » n’est pas souhaitable !

Cette réflexion de bon sens invitera-elle les urbanistes et les élus en charge de la gestion des PLU locaux à revoir sérieusement leur copie ?

Article rédigé le 15 juin 2020 par Catherine Medioni

Publié le 15 juin 2020, dans A vous la parole, Urbanisme, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 5 Commentaires.

  1. Encore… cela s’appelle vampiriser un blog dans un but de propagande idéologique.

    Pourquoi ne pas ouvrir une page Facebook ou bien un blog à votre nom, Catherine?

    Ici c’est le blog d’Aulnay, pas de la Catherine qui tourne en boucle!

  2. En tant que simple citoyenne de la société civile qui subit des décisions politiques pas toujours heureuses quant à l’amélioration de nos conditions de vie, j’utilise ma plume pour alimenter une réflexion qui me semble bien utile face à la propagande très appuyée de la pensée dominante qui nous est autoritairement assénée sans que nous ayons jamais été véritablement consultés.

    Les politiques une fois élus, ont un peu trop tendance à considérer qu’ils ont d’office et de droit les coudées franches et qu’ils n’ont plus de comptes à rendre à leurs administrés, ni aux contribuables qui assurent leurs indemnités ! Cette vision de la politique est tout à fait contraire à la démocratie !

    Que mes articles et mes contributions bénévoles vous dérangent et vous piquent parce que vous êtes un des chantres de cette pensée dominante et fort réductrice, je puis le concevoir, mais vous n’avez pas à m’enjoindre de faire ceci ou cela, ni à m’interdire de contribuer au débat en apportant d’autres éléments qui éclairent d’un autre point de vue les politiques d’urbanisation jusqu’alors menées et qui, à la lumière de faits nouveaux doivent être repensés.

    Aulnaycap est bien un blog local où toutes les sensibilités citoyennes de la ville, telles que la vôtre et la mienne peuvent s’exprimer. Je ne suis en aucun cas responsable de l’absence de positionnement ou du silence observé par les utilisateurs de ce blog qui font le choix de se taire, de laisser faire ou de ne jamais manifester un positionnement.

    Vous aurez compris que je n’appartiens pas à la majorité silencieuse et que ce n’est pas parce que je ne suis qu’une simple administrée et citoyenne que je n’ai pas mon mot à dire dans les choix et décisions politiques qui sont prises et qui impactent positivement ou négativement ma vie et celle de mes concitoyens. La démocratie ne se réduit absolument pas à glisser un bulletin dans l’urne tous les 6 ans pour élire un maire ou tous les 5 ans pour élire un président, mais doit continuer à s’exercer tout au long des mandats !

  3. Madame Medioni

    Vous pouvez faire plus court ? Vous saoulez tout le monde avec vos tartines ! Vous êtes vraiment imbue de vous même, ça va les chevilles ?

    Ras le bol de vos leçons de morale à 2 balles, d’autant plus que vous n’êtes pas irréprochable. Regardez la poutre qui est dans votre oeil avant de regarder la paille qui est dans celui d’autrui.

    Vous nous fatiguez, basta. Non madame vous n’avez pas le monopole de la raison et du savoir.

    Mais pour qui vous vous prenez ? Enfarinez vous, vous même.
    Triste personne méprisable !

  4. Madame Medioni
    Vous pouvez faire plus court ? Vous saoulez tout le monde avec vos tartines ! Vous êtes vraiment imbue de vous même, ça va les chevilles ?
    Ras le bol de vos leçons de morale à 2 balles, d’autant plus que vous n’êtes pas irréprochable. Regardez la poutre qui est dans votre oeil avant de regarder la paille qui est dans celui d’autrui.
    Vous nous fatiguez, basta. Non madame vous n’avez pas le monopole de la raison et du savoir.
    Mais pour qui vous vous prenez ? Enfarinez vous, vous même.
    Triste personne méprisable !

  5. @ Troll Zingo p

    Vous n’avez rien à me demander ni à exiger de moi parce que vous n’êtes qu’un minable troll qui n’avez même pas le courage d’assumer votre identité, contrairement à moi qui le fait depuis des années ! Veuillez parler en votre nom propre et non au nom d’un collectif qui n’existe pas.

    Si mes articles ou mes commentaires vous dérangent, vous disposez de la liberté de ne point les lire. C’est aussi simple que cela ! Scroller ou zapper restent des facultés à la portée de tous, mais vous semblez ne pas être capable de les activer !

    Je n’ai que faire de vos jugements à l’emporte pièce qui montrent en vérité votre intolérance majeure au droit d’expression d’autrui, lorsqu’il s’oppose ou contredit la propagande dominante… Le lectorat aura compris que vous êtes un fervent défenseur des méthodes autoritaires et peu démocratiques du maire…. qui a déjà perdu, avec l’argent public, tous ses procès en diffamation et injures contre ses opposants et contradicteurs et qui ainsi démontre clairement qu’il pratique la dénonciation calomnieuse en instrumentalisant abusivement une justice coûteuse qui a tout de même mieux à faire que de se préoccuper de l’orgueil chatouilleux et de l’égo surdimensionné du 1er magistrat de notre ville !

    Comme l’évoquait un de mes concitoyens avisé dans un article publié sur MonAulnay et Aulnaycap, à Aulnay sous Bois on ne coupe plus les têtes, mais on cherche à couper les langues ! Nul ne parviendra jamais à me faire taire, et apprenez que je ne m’aplatis jamais devant ceux qui se croient  » puissants  » parce qu’ils abusent de leurs pouvoirs, mais qui en réalité sont bien petits d’un point de vue humain et moral !

    Je suis juste une citoyenne de la société civile qui use légitimement de son droit d’expression et de sa faculté à demander des comptes à ses élus de toute décision qui n’irait pas dans le sens de l’intérêt du plus grand nombre, conformément aux facultés proclamées dans la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen.

    Alors remballez votre hargne déplacée et ravalez vos commentaires insultants et injurieux cherchant vainement à nuire à l’honorabilité de ma personne. Vous n’êtes qu’un misérable corbeau de la plus sale espèce !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :