Une rue Jacques Chirac à Aulnay-sous-Bois

Jacques Chirac a été l’un des hommes politiques Français les plus charismatiques de la fin du 20ème siècle. Président de la République de 1995 à 2007, il a été également député de Corrèze et Maire de Paris.

Opposant acharné à François Mitterrand qu’il respectait, il est celui qui a mis fin au service militaire obligatoire et qui s’est opposé à l’intervention Américaine en Irak en 2003. C’est tout naturellement que la ville d’Aulnay-sous-Bois semble vouloir lui rendre hommage en baptisant un rue à son nom. 

C’est la rue Maxime Gorki, proche du Centre-Sud de la ville, qui sera donc débaptisée pour prendre le nom d’un président qui a incarné la droite Française et le Gaullisme. Maxime Gorki était un intellectuel proche du courant bolchevik, courant qui a causé une révolution en Russie, des millions de morts de famine et la construction de Goulags pour les opposants. 

Publié le 8 juillet 2020, dans Actualité, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 2 Commentaires.

  1. Présentation outrageusement simplifiée du grand écrivain qui était Gorki, qui n’a jamais tué personne. Il suffit de consulter Wikipedia pour voir qu’il a pris ses distances avec les inexcusables crimes dont s’est rendu coupable un courant politique qui au départ, portait un idéal de progrès social. Chacun a sa part d’ombre, et si Jacques Chirac a des côtés attachants, il y aussi des ombres dans sa carrière .Mais qui veut noyer son chien, etc. Surtout quand l’anticommunisme haineux est un véritable ciment, et la propagande,systématique. Aulnay-sous-bois, la ville où chaque avènement d’une certaine majorité est l’occasion de réécrire l’histoire : après Salvador Allende au milieu des années 80, Camélinat en 2014, voici Gorki destiné aux poubelles de l’histoire. Il y a quelques années, il y avait une commission des noms de rue. C’était sans doute une forme pernicieuse de la dictature bolchevique. Mais a-t-on demandé aux riverains ce qu’ils en pensaient ?

  2. De quel droit une équipe municipale fraichement réélue se permet de débaptiser nos rues sans consulter les Aulnaysiens et sans obtenir l’approbation de tous les résidents de la rue Maxime Gorki ??? Nous avons ici l’exemple parfait du politique faux démocrate qui, une fois élu, ne demande l’avis d’aucun de ses administrés et fait la pluie et le beau temps selon son unique bon vouloir avec l’appui de ses  » béni-oui-oui  » qui trahissent la ville entière !

    N’y a -t-il pas plus urgent à faire et à débattre au conseil municipal que de détricoter l’histoire pour imposer des personnalités modernes qui n’ont pas toujours été des modèles de vertus ni de probité dans leurs actions politiques, loin s’en faut ? Par exemple restaurer des services publics de santé actuellement à l’agonie faute des spécialités médicales indispensables à la population ? Il chasse beaucoup d’Aulnaysiens par la gentrification, lui qui ne s’est installé sur la ville que pour s’y faire élire ! Lui qui se croit en terrain conquis et qui brutalise les citoyens avec son autoritarisme d’un autre âge ! La symbolique du coucou lui sied à merveille :  » pousse toi que je m’y mette  » ! Qui peut apprécier un maire aussi clivant qui exclue et méprise la plus grande partie de la population ?

    Il se trouve que j’ai averti une amie du possible changement de sa rue ( ce qu’elle ignorait ) et consternée par une telle décision, elle redoute toutes les conséquences pratiques et administratives à long terme de ce changement imposé non démocratiquement ! Sans compter que le palmarès des deux hommes n’a vraiment rien de comparable … De même concernant la place Camélinat …

    Beaucoup d’Aulnaysiens en effet n’ont pas du tout apprécié le changement de dénomination de la place Camélinat, imposé par un maire-coucou parachuté, brutal, autoritaire et dont la gestion à la hussarde insupporte de plus en plus les administrés impliqués dans la vie de leur cité ! Mais pour qui se prend-il ???

    Qu’elle soit pratiquée par la gauche ou par la droite, la politique qui consiste à déshabiller Pierre pour habiller Paul est toujours mauvaise et ne peut que soulever la résistance, l’indignation, voire la rébellion ! Baptiser une rue pour honorer la mémoire d’un homme politique, pourquoi pas… Mais jamais en oubliant ou en déshonorant les humains du passé qui ont marqué l’histoire de l’humanité !

    Veuillez, s’il vous plait, trouver une autre rue ( par exemple Avenue de la Plaine qui ne fera de tort à aucun humain du passé ) pour honorer Jacques Chirac !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :