Un pervers faisait chanter les filles musulmanes de Seine-Saint-Denis sur Snapchat pour une relation sexuelle

Un homme de 22 ans a été condamné à 4 ans de prison (dont 1 an avec sursis) pour avoir délibérément fait chanter des filles musulmanes en Seine-Saint-Denis afin d’obtenir des relations sexuelles. Le modus operandi était simple et efficace : il utilisait Snapchat en ciblant les adolescentes musulmanes, principalement pratiquantes, et il incitait à la discussion tout en réclamant des photos.

Une fois les photos obtenues, il menaçait de tout révéler à la famille et exigeait de la victime une relation sexuelle, notamment une masturbation. Ce chantage a semble t-il fonctionné à Stains où une fille de 17 ans, terrorisée du simple fait que sa famille soit au courant, s’est tout bonnement exécutée.

Ce commercial en assurance originaire de Montpellier a été interpellé violemment à Saint-Denis et a été écroué.

Pour les filles qui utilisent Snapchat, faites très attention avec qui vous partagez vos photos !

Publié le 11 février 2021, dans faits divers, et tagué , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Et on trouve encore l’occasion de mettre du sursis, malgré le tapage médiatique sur les violences faites aux filles mineures et la demande de la population à plus de sécurité, ce qui prouve une fois de plus que les juges idéologisés sont totalement déconnectés de la réalité, du haut du trône doré de leur tour d’ivoire!

Répondre à Jean-Roger Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :