Le débat d’orientation budgétaire vu par les élus d’Aulnay En Commun

La préparation annuelle des activités et du budget de notre ville est une occasion majeure d’exprimer les ambitions et les priorités pour notre Aulnay et les Aulnaysiens !

Nous tenons à remercier le service des finances pour le travail de préparation.

 I – Le contexte :

Le DOB 2021 se déroule à nouveau dans un contexte difficile de crise sanitaire doublée d’une crise économique, sociale et environnementale. La crise a accentué les inégalités sociales dans notre ville comme ailleurs, pour les jeunes, les personnes âgées ou les familles en grande précarité. Autre élément de contexte, celui de la loi de finance 2021. En 2021, les villes ne percevront, pour la première fois, plus aucune recette de taxe d’habitation et recevront à la place l’intégralité de la taxe foncière sur les propriétés bâties (TFB) perçue jusqu’ici par les Départements. La taxe foncière constitue désormais la seule ressource fiscale des communes.

Le « quoi qu’il en coûte » risque de coûter aux communes puisque le gouvernement pourrait

« Reprendre la démarche contractuelle » afin de les associer à la relance.

On sent comme de la « rébellion » face à cette hypothèse, une attitude bien différente que lors de la signature de la contractualisation pour 3 ans entre la ville et M. Darmanin. C’était un engagement risqué alors que les incertitudes s’accumulaient. C’était un marché de dupe, signé avec zèle puisque vous vous étiez engagés à ne pas augmenter les dépenses de plus de 1,3 % au lieu de 1,5 demandé. C’était d’autant plus un marché de dupe que la crise sanitaire a tout bouleversé et que la commune a dû faire face à une situation imprévisible.

II- L’atterris s age d e l’ exercic e 2 020 :

Grande nouveauté cette année, il y a 2 responsables aux difficultés budgétaires de la commune : pour la 8 ème année consécutive, l’ancienne municipalité de G. Ségura et à présent, la covid – 19 !

Toujours les mêmes erreurs copiées collées : l’épargne brute de 12,9 M en 2008 au lieu de 22,4 M en 2007, c’est le résultat de G. Gaudron et non de G. Ségura puisque le budget avait été préparé par M.Gaudron , il n’avait pas pu être changé par la nouvelle équipe, suite au recours d’un an.

Mêmes constats pour l’épargne nette : vous rappelez les 18 M en 2007 mais pas la chute à 10 M en 2008, résultat de l’équipe G. Gaudron. Vous déplorez les emprunts pourtant indispensables pour réaliser le PRU, rattraper le retard de travaux et faire disparaître l’usine d’amiante.

Quant à l’impact de la crise de la covid, le DOB donne trop de données contradictoires pour connaître réellement l’impact financier de la crise mais à première vue, il semble limité.

Nous espérons avoir lors du vote du budget, le bilan économies, dépenses, aides extérieures.

Pour l’exercice budgétaire 2020, on note une augmentation des charges de près de 3 M par rapport à 2019 compensée par une hausse des recettes de près de 3 M .

Cette hausse est due essentiellement à l’augmentation des impôts et taxes, par l’actualisation des valeurs locatives pour la taxe foncière et taxe d’habitation. Près de 120 M contre 117 M en 2019. On voit clairement que le bétonnage de luxe largement pratiqué depuis 2014 rapporte !

Par ailleurs vous indiquez à qui veut l’entendre que vous n’augmentez pas les impôts, c’est le cas 

depuis 2003 et non 2014. Cependant vous gardez bien de dire que vous augmentez la Taxe Enlevement des Ordures Ménagéres.

Vous rendez la ville attractive par des taux sur le bâti et le non bâti extrêmement bas par rapport au département et en France. Pour autant, la stagnation de ces taux prive les aulnaysiens d’avantages tels que la baisse des tarifs des prestations ou des activités périscolaires. Une mesure qui serait nécessaire car Aulnay-sous-Bois a des tarifs plus élevés que dans les communes voisines.

Si l’épargne brute est de 11,5 M fin 2020, l’épargne nette redevient encore une fois négative suite au remboursement annuel de la dette qui ne cesse d’augmenter (162 M).

Les investissements sont exclusivement financés par les emprunts (23 M en 2020) à des taux très bas, heureusement pour vous, une moyenne de 1,73 % mais la dette atteint 162 M.

Ainsi, vous arrivez à équilibrer le budget 2020 de la même manière que les années précédentes, sans marge de manœuvre, sans dégager l’épargne nécessaire aux investissements. C’est un cercle infernal où les emprunts remboursent chaque année une partie de la dette, avant de financer les travaux.

Source : Elus Aulnay En Commun

Publié le 14 mars 2021, dans Budget, Politique, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 17 Commentaires.

  1. T’inquiète pas Bill, on va régler tout cela d’ici 2024, il a fallu faire fasse aux investissements de la piscine somptueuse et olympique déjà

    Pour le reste c’est pas mon pognon, rien à f… On ne peut pas faire que sous la précédente mandature socialos-bobos-écolos-cocos

  2. T’inquiète Marcel, c’est une gestion de bon père de famille, on gère Terre s’envol de la même façon… alors camembert , vous n’y connaissez rien, comme l’autre !

  3. @ Arnaud

    Tu modères des commentateurs qui disent des vérités qui fâchent sur la gestion municipale par crainte de procès, mais tu publies des commentaires de trolls reflétant la mentalité à peine camouflée de cette équipe municipale qui pratique illégalement et honteusement la chasse aux pauvre et aux vulnérables….

    Serais-tu si aveugle que tu ne repères même pas derrière ces commentaires scandaleux sous cet article et sous d’autres, le mépris affiché des règles démocratiques et la défiance aux lois interdisant toute forme de discrimination ?

    Je ne comprends pas que tu fasses le jeu de ceux qui se mettent hors la loi et que tu entraves la dénonciation et la critique d’une gestion politique contraire à toute humanité et à toute fraternité. Pourtant je suis certaine que tu ne l’approuves pas non plus….

  4. Catherine, tu oublies sur quelle liste était Arnaud en 2014… Son ancien mentor, Jacques Chauusat fait partie de la majorité municpale 😉

    • M. Karkides, étrange vos propos, je ne suis plus encarté depuis 2014 et la politique est loin derrière moi, contrairement à vous qui utilisez un organe à pures fins politiciennes. Mais cela ne trompe personne.

      D’ailleurs, vous modérez les propos de Catherine plus que de raison car vous voulez protéger Hervé. Grand bien vous fasse, mais cessez de donner des leçons à tout le monde.

    • @ jlkarkides, Hervé Suaudeau, Arnaud K. |

      Ce débat entre vous concernant la modération aussi bien sur MonAulnay que sur Aulnaycap résulte directement des comportements [NDLR : partie modérée] du maire-coucou parachuté en 2013 et élu en 2014. Jamais auparavant aucun de ses prédécesseurs ne s’étaient autorisé à instrumentaliser la justice sur des chefs d’accusation calomnieux pour juste faire taire par la terreur du procès, les citoyens et les opposants politiques qui usaient d’un droit légitime d’expression pour critiquer ses choix et sa gestion, ou encore dénoncer des décisions en contradiction avec ce qu’imposent les statuts, les lois, les circulaires et les décrets.

      Cela a été d’autant plus dur et choquant pour la blogosphère Aulnaysienne et les citoyens de la société civile comme moi qui ne disposent plus que de la faculté de s’exprimer une fois que les élections sont passées, que les menaces, les pressions, les mesures de rétorsions actives et les assignations implicites au silence sont venues de manière exogène par un individu qui n’avait jamais vécu à Aulnay et qui soudainement avait la prétention d’y imposer sa loi, au mépris des usages démocratiques les plus élémentaires.

      Depuis plus personne ne sait trop ce qu’il peut dire ou pas dire au point que la confusion règne et que le sentiment de ne plus pouvoir s’exprimer librement est très fort à Aulnay, ce qui est insupportable et intolérable dans le pays dit des droits de l’homme ! Tout cela à cause d’un élu parachuté [NDLR : partie modérée] ! La Stratégie perverse de Beschizza fonctionne puisque quantité de commentateurs habituels et réguliers de jadis ont carrément cessé de participer au débat…. devenu quasi inexistant ou sporadique aussi bien sur MonAulnay que sur Aulnaycap !

      Cela étant dit je ne pense pas que les motifs de modération d’Arnaud soit dictés par ses convictions politiques dont je rappelle qu’elles peuvent changer chez tout le monde en fonction des évolutions économiques, philosophiques, sociales et sociétales. D’ailleurs la migration des voix qui s’observe à chaque élection prouve bien que chaque électeur peut changer de point de vue et de parti. Non, je pense que les raisons qui conduisent Arnaud à modérer certaines parties de mes commentaires tiennent davantage à la menace des procédures judiciaires systématiquement infligées par Beschizza avec l’argent des contribuables qui ne diminue pas ses revenus, qu’au contenu idéologique de mes commentaires qui pointe les incohérences avec notre devise nationale et les contradictions avec la démocratie, la mixité sociale et notre état de droit !

      En fait la position d’Arnaud est très inconfortable car je sais qu’il a toujours été un fervent défenseur du droit d’expression d’où qu’il puisse venir, et en même temps je comprends tout à fait qu’il ne veuille pas s’exposer au harcèlement judiciaire de cet ex-policier qui a toujours refusé la contradiction et le débat démocratique. Le vrai problème en vérité, c’est Bruno Beschizza lui-même qui est resté à une conception très archaïque de la politique et qui précisément ne supporte pas la moindre contradiction, exactement comme chez certaines dictatures de la pensée unique.

      Je ne trouve en effet pas normal que des trolls pro-Beschizza camoufle leur identité pour se permettre de tenir des propos scandaleux et hors la loi qui ne sont pas modérés, quand pétris de préjugés, ils discriminent et jettent publiquement l’opprobre sur certaines catégories de citoyens ( les pauvres, les précaires, les musulmans, les chômeurs, les SDF, les écologistes, les communistes, les gauchistes, les  » bourgeois bohèmes « , tous les opposants politiques étant considérés comme  » ennemis  » etc…. )

      En fait ils disent tout haut et sans filtre ce que pense et pratique cette équipe municipale : [NDLR : partie modérée], l’autoritarisme, le refus du débat démocratique et de la concertation, l’excès [NDLR : partie modérée] de prérogatives fonctionnelles ! La perquisition surprise du 9 mars 2021 dans le pavillon loué par l’association  » un toit pour elles  » sans présentation du document d’un juge ou d’un officier de police judiciaire qui l’autorise illustre parfaitement les reproches cités précédemment à l’encontre de cette municipalité excessivement réactionnaire ! De plus la loi affirmant que le domicile est inviolable, nous sommes donc en présence d’un abus de droit fondé sur des plaintes calomnieuses dictées [NDLR : partie modérée] qui sont des actes de discrimination prohibées par nos lois !

      En même temps il est absolument essentiel que les Aulnaysiens et le lectorat prennent la mesure [NDLR : partie modérée] de la chasse de tous ceux que Beschizza et ses 8384 électeurs considèrent comme indésirables dans la ville ! Peut-on considérer comme légal et républicain une élimination progressive, déguisée, et sournoise de toutes les populations jugées  » persona non gratta  » à Aulnay sous Bois ? Ce maire a-t-il seulement le droit de contourner ou de s’opposer à la mixité sociale, en utilisant des moyens pervers [NDLR : partie modérée] pour les contraindre à quitter la ville ou à les décourager d’y rester ?

      Voilà pourquoi Arnaud publie les commentaires de ces trolls : pour que les administrés prennent conscience que derrière le masque du fallacieux  » bon père de famille  » se cache un redoutable politique qui pratique [NDLR : partie modérée] ! ! Cela ne signifie nullement que Arnaud approuve ces commentaires et ces trolls pro-Beschizza. La politique de ce maire coucou parachuté ne sert en réalité que la volonté et les intérêts des moins de 10 % de la population, méprisant ouvertement les 90% restants ! Voilà la démocratie façon Beschizza !

      Pour ma part je suis bien plus indignée et révoltée par la dictature morale et les procès-baillons inutiles qui nous coûtent un argent fou, ( lequel pourrait être plus utilement employé dans les services publics des Aulnaysiens ), que nous inflige ce maire-coucou parachuté qui reste un étranger à la ville, que par les maladresses de modération d’Arnaud qui résulte du harcèlement judiciaire de Bruno Beschizza !

      Le vrai coupable de ces modérations injustes et liberticides aussi bien sur MonAulnay que sur Aulnaycap, c’est lui !

  5. Arnaud, nous avons modéré certains propos de Catherine pour la protéger, par contre contrairement à toi nous n’avons pas supprimé des liens de ces articles allant vers des blogs n’étant pas le tien.Je ne suis non plus pas encarté depuis longtemps et je dois dire que la politique dans sa partie « politicienne » ne m’intéresse plus.Herné n’a pas besion de protecteur et accepte les critiques de Catherine du fnd de ta campagne alors qu’elle va au charbon, entre autre pour aider l’association « Un toit pour elles »

    • Jean-Louis, vous le savez très bien, vous ne protégez pas Catherine mais vous-même. Vous n’êtes pas encarté mais vous militez pour un parti et aux dernières municipales 2020, vous étiez sur une liste, de qui vous moquez vous ?

      De plus, vous ne protégez pas Catherine, vous la mettez en danger. Vous avez publié un article la mettant en charge, où elle aurait pu payer très cher votre volonté de buzz. Heureusement cela n’a pas abouti à un nouveau Samuel Paty mais ce que vous avez fait est ignoble. De plus, vous n’avez pas voulu retirer cet article même par rapport au danger de ce qu’il présentait. Ne vous faites pas passer pour celui que vous n’êtes pas !

  6. Arnaud, c’est quoi ce « vous »? Renis tu ton attachement à Jacques Chaussat? Quant à cet article et celui de Catherine, les lecteurs ont pu se faire pacifiquement leur opinion. Ce qui a conduit à l’assassinat de Samuel Paty n’a aucun rapport avec nos articles. Sache raison garder!

    • Jean-Louis, compte-tenu de vos attaques je préfère garder un ton solennel. Je n’ai plus aucune attache avec M. Chaussat (je parle de l’adjoint aux archives, pas de son frère avec qui j’ai de très bonnes relations amicales). Êtes vous aussi aveugle de ne pas l’avoir remarqué ?

      Quant à votre article sur Catherine je laisserai cette dernière s’exprimer. Vous n’avez pas idée à quel danger vous l’avez confrontée.

    • @ jlkarkides | 15 mars 2021 à 22 h 23 min :

       » Arnaud, nous avons modéré certains propos de Catherine pour la protéger  »

      @ jlkarkides | 16 mars 2021 à 8 h 32 min

       » Quant à cet article et celui de Catherine, les lecteurs ont pu se faire pacifiquement leur opinion. Ce qui a conduit à l’assassinat de Samuel Paty n’a aucun rapport avec nos articles.  »

      @ Arnaud K. | 16 mars 2021 à 7 h 25 min :

       » vous ne protégez pas Catherine, vous la mettez en danger. Vous avez publié un article la mettant en charge, où elle aurait pu payer très cher votre volonté de buzz. Heureusement cela n’a pas abouti à un nouveau Samuel Paty mais ce que vous avez fait est ignoble. De plus, vous n’avez pas voulu retirer cet article même par rapport au danger de ce qu’il présentait.  »

      @ jean-Louis

      Concernant l’article que tu as publié le 27 octobre 2020 sur ton blog avec un titre, un contenu et une image explicites m’accusant de racisme et d’islamophobie, je considère que l’analyse d’Arnaud concernant les conséquences possibles de ton interprétation calomnieuse, erronée et à charge est totalement réaliste et pertinente ! Sur ce coup là, Jean-Louis, non seulement tu ne m’as absolument pas protégée mais tu as fait le buzz en me faisant passer pour ce que je n’ai jamais été, et tu m’as inconsidérément exposée à tous ces cinglés du net, prêts à en découdre sur de simples allégations et à faire justice eux-mêmes, exactement comme dans le cas de Samuel Paty, décapité 11 jours auparavant par un islamiste radical qui a répondu à la fatwa lancée sur les réseaux sociaux !

      A cette période là, il n’y avait que très peu de commentaires laissés sur monAulnay, mais ton article a explosé leur nombre et a permis à quantité d’anonymes de se défouler et de tenir même des propos hors la loi dont certains ont été modérés ( Samuel L ) et d’autres ont échappé à ta modération, te trouvant sans doute grandi, conforté et vénéré par ricochet pour avoir fait passer une collègue blogueuse pour ce qu’elle n’était pas et qui était une atteinte grave à sa sécurité, mais également à son honneur et à sa dignité.

      Le commentaire d’un dénommé  » Samy  » que tu as pris la responsabilité de publier était un florilège d’accusations mensongères et calomnieuses ne reposant sur aucune preuve étayée ni démontrée, car bien évidemment je n’ai jamais  » appelé au meurtre des musulmans  » ! Si je suis responsable de ce que j’écris, je ne le suis absolument pas de l’interprétation erronée, filtrée ou à charge qui en est faite ! Cependant vu le nombre d’énergumènes sans discernement, pas très équilibrés ni sains d’esprit qui vivent dans notre société, ton article et tous ses commentaires prenaient l’allure d’une cabale-fatwa à mon encontre, très comparable à celle qui a été menée tambour battant par le père de l’adolescente qui avait menti et qui a conduit à l’assassinat de Samuel Paty !

      Que cela te plaise ou non Jean-Louis, que tu refuses d’en endosser la responsabilité, La lecture et l’analyse que fait Arnaud de ton article et de ses commentaires calomnieux publiés, pointe avec justesse une réelle mise en danger de la vie d’autrui ! C’est ainsi que je l’ai ressenti et vécu ! C’est ainsi que tous les membres de ma famille et mes amis l’ont interprété ! Mais comme tu peux le constater, même si je désapprouve ce que tu as fait, je continue à te parler et à lire tes articles.

  7. Hervé Suaudeau

    Arnaud, c’est rigolo ton vouvoiement. 🙂 Catherine t’expliquera ce qu’on fait pour ses textes, y compris quand ils passent sur AulnayCap. Par ailleurs notre blog a le droit de critiquer un confrère, tu le fais très souvent. Pour autant, chez nous pas d’esprit partisan caché et d’esprit de concurrence entre les blogs. Je suis convaincu que nos blogs sont complémentaires et sont plus solides à plusieurs que seuls.
    Nous resterons solidaires avec ton blog et avec Catherine, quelque soit les déclarations faites ici.

    • Hervé,

      Où vois tu l’esprit de concurrence ? Il ne me semble pas avoir critiqué récemment ta ligne éditoriale, ou alors mon subconscient me joue des tours

  8. Hervé Suaudeau

    Je pense que Jean-Louis a donné un exemple dans un récent article de Catherine où un de ses liens vers notre blog a disparu. Ta réaction en réponse n’était pas très sereine… Mais continuons de l’avant, nous faisons tous des erreurs. Bon courage à la rédaction d’AulnayCap que le blog MonAulnay.com continuera de citer car nombre de vos articles sont très intéressants.

  9. Encore une fois Hervé Suaudeau dit un truc en pensant le contraire
    Il n’y a pas que devant Karkides qu’il baisse son froc

  10. Catherine, tu n’es pas Samuel Paty. Aucune trace d’intimidation, de menaces sur les réseaux sociaux extrémistes. Tu n’as pas dévoilé le visage d’Allah. Tu as juste fait un article dont certains mots ont été supprimés après que j’ai fait le mien. Un article dont je ne retire pas une virgule. Arnaud tente de nous diviser. Nous avons échangé il y a peu et je pense que nous continuerons car nous avons beaucoup de choses en commun. 😉

Répondre à RF Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :