Deux hommes prostituent trois mineures dans un appartement aux Pavillons-sous-Bois !

Cette histoire glauque a eu lieu and un appartement de l’allée de Berlin aux Pavillons-sous-Bois. 3 jeunes filles, de 16 à 17 ans au moment des faits, ont été prostituées de force par deux individus peu scrupuleux. Ces trois jeunes filles avaient fugué et sont originaires de Bordeaux, sans aucune attache en région Parisienne.

Tout commence par une « dette » qu’une des jeunes filles doit s’acquitter pour avoir abîmé la voiture d’un des prévenus. Cette dette de 200 € passe rapidement à 1000 € sous l’effet des agios ! Pour héberger ces filles fugueuses et pour payer cette dette, les deux lascars leur proposent de se prostituer. Quelques annonces Internet suffisent à faire venir de nombreux individus qui font la queue en bas de l’immeuble. Les filles auront jusqu’à 7 clients par jour, apportant un maximum d’argent aux deux compères.

Finalement, la mère de l’une des jeunes filles découvre le pot aux roses et alerte la police, qui interpellera les deux individus. Ils seront condamnés de 2 à 3 ans de prison dont une partie avec sursis, les peines sont assorties d’un mandat d’arrêt.

Publié le 18 mars 2021, dans faits divers, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Nous avons dans ce fait divers l’exemple de la maltraitance ordinaire perpétrée envers les femmes, qui sont considérées comme des objets sexuels consommables et vendables dont bien évidemment les recettes vont à leurs tortionnaires et proxénètes qui n’écopent que de deux à trois ans de prison avec sursis ?????

    Mais si aujourd’hui le viol est un crime, comment ces pourritures peuvent-ils n’écoper que de deux à trois ans de prison pour avoir prostitué des corps qui n’étaient pas le leur ? Où est La justice ?

    Coïncidence sordide, nous apprenons ce jour qu’une femme qui demandait le divorce a été condamnée pour avoir refusé des relations sexuelles à son mari ! Depuis quand le corps des femmes est un bien appartenant à son époux ? Depuis quand doivent-elles accepter de se faire  » légalement  » violer si elles ne consentent pas à un rapport sexuel ?

    Nous avons encore là l’exemple de la maltraitance institutionnalisée dans le code civil de l’appropriation du corps des femmes, même à l’intérieur du mariage ! Qui étaient donc les juges pour rendre ce verdict insensé et offensant la souveraineté des femmes sur leur propre personne, qui nous replongent des siècles en arrière ?

    Stop au abus des hommes envers les femmes ! Stop aux rapports sexuels non désirés même au sein du mariage ! Le sexe n’est pas un dû, et tout rapport non consenti devient un viol et une profanation ! Il serait temps que notre justice et nos lois ne se fassent pas les complices de telles ignominies !

    Dans ces affaires qui remplissent les médias malheureusement nous ne voyons plus que le côté toxique, dangereux, agressif et prédateur des hommes….

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :