Mouton et Autruche contractés créent le mot hybride Moutruche…. Une nouvelle race serait-elle en voie d’éclosion  ?

Combinant les traits de personnalité du mouton réputé pour suivre le troupeau  sans se poser de question ni désobéir,  et ceux de l’autruche connue pour s’enfouir la tête dans le sable dès que la moindre peur est provoquée,  le terme   » moutruche « , résultant de l’association de la  1ère  syllabe du capriné  et des deux dernières du volatile,  désignerait ces humains qui obéissent sans contredire et  qui suivent scrupuleusement à la lettre toutes les injonctions qui leur sont imposées en se cachant  et en se voilant la face dès qu’ils ont peur !

Les citoyens français ne sont-ils plus que des autruches qui préfèrent ne pas voir ce qui est en train de se jouer et de se tramer  en enfouissant symboliquement leur tête dans le sable, ou sont-ils  des moutons  bien dociles qui ne veulent surtout pas  » bêler  » en dehors du troupeau ? Peut-être les deux à la fois ….?

Je veux bien que l’on fasse la promotion des vaccins contre le covid lorsque l’on est persuadé que c’est la seule prophylaxie disponible actuellement…. Mais dans ce cas,  quelle efficacité  revient à cette prophylaxie, quand on constate après des mois de vaccination de masse et une couverture vaccinale à plus de 90%, qu’elle n’empêche pas ceux qui se sont soumis à toutes les injections avec un schéma vaccinal complet d’attraper  et  de transmettre le virus, d’en  développer une forme grave et d’être hospitalisé et pour certain d’en mourir malgré tout ?

Face à de tels arguments, qu’ont a répondre les aficionados des injections répétées aux réfractaires à cette vaccination qui leur semble inefficace et plus dangereuse que bénéfique ?  Peut-on leur reprocher de refuser ces injections encore en phase expérimentale alors que les lois et les traités internationaux leur donne raison, et  qu’ils sont les seuls et les premiers garants de leur santé et de leur intégrité sanitaire et physique avant même le gouvernement  ?

Est-il juste de leur mener une vie d’enfer, de leur faire subir  un odieux  chantage à la perte d’emploi et au licenciement, au refus d’accès à l’hôpital pour leurs habituels suivis médicaux, des interdictions de mener une vie digne, heureuse  et désirable, afin de les obliger à subir ces injections pour lesquelles les laboratoires qui les fabriquent ne veulent même pas assumer la responsabilité  des effets indésirables dommageables à la vie et à la santé humaine  de leurs produits ?

Est-il équitable de créer un apartheid  économique,  sanitaire et social pour contraindre par des pressions, de la culpabilisation et des mesures autoritairement coercitives, les non vaccinés à consentir à un acte auquel ils répugnent et qui les effraie plus qu’ils ne les rassure ?

La discrimination pour des raisons de santé est interdite en France par le code pénal en son article  225-1, aussi bien que par la convention européenne des droits de l’homme en son article 14. Dans cette même convention européenne, se trouve en l’article 17, l’interdiction  de l’abus de droit et en son article 18, la limitation de l’usage des restrictions aux droits….

Le gouvernement français est par conséquent très loin de respecter ces droits……   Mais les  » moutruches  » également !

 

Article  rédigé  le  29  décembre  2021  par  Catherine  Medioni

Publié le 30 décembre 2021, dans A vous la parole, Humeur, et tagué , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Comme d’habitude, la bénévole n’a rien compris: il n’y a pas de discrimination pour état de santé. Nous luttons contre un ennemi invisible, il y a un risque pour les personnes non vaccinées de se rendre dans des lieux favorisant la contamination. Le pass est là pour les protéger contre ce virus. C’est le même principe que l’interdiction des casinos au moins de 18 ans, on les protège; comme l’interdiction de conduire alcoolisé, comme l’interdiction de fumer dans les lieux publics!
    L’ennemi, c’est le virus. Qui faut-il protéger, les non vaccinés? Qui subit cette contrainte de pass, de surveillance? les vaccinés car une bande d’irresponsables milite contre un acte simple et protecteur!

    • @ Lola | 30 décembre 2021 à 11 h 46 min

      Le troll Lola aux multiples adresses IP qui squatte les commentaires a le toupet d’affirmer que je n’ai rien compris ? Mais au contraire, j’ai très bien compris ce que l’on essaie vainement de nous faire avaler et je ne suis pas la seule !

      Bien sûr qu’il y a discrimination à raison de l’état de santé et en plus les non vaccinés ne sont pas malades !!! Ils sont ostracisés, accusés à tort et persécutés alors qu’ils n’ont pas le Covid !!!!! Voilà deux ans que ce coronacircus est mis en scène et que je ne l’ai encore jamais contracté ni transmis, même pas quand ma fille l’a eu, alors que j’étais en grande promiscuité affective avec elle !

      Les non vaccinés ne se rendent dans aucun lieu favorisant la contamination ! Seuls les vaccinés le font ! Donc arrêtez de les accuser de ce dont ils ne sont pas coupables ! Vous ne faites que reproduire et calquer les mensonges et les inepties du gouvernement !

      le Pass sanitaire ne sert à rien, juste à compliquer la vie des vaccinés, à les tracer par les technologies numériques ( ce que personnellement je refuse ) et surtout à pourrir la vie des non vaccinés pour les contraindre à plier et à se faire vacciner, ce qu’ils ne feront jamais parce qu’ils sont nés libres et souverains et ne tremblent pas devant ce virus crée en laboratoire, ni devant ce gouvernement de bras cassés malfaisants !

      L’inutilité ubuesque du Pass Sanitaire

      Non, les non vaccinés ne sont pas des irresponsables, mais des éclaireurs et des lanceurs d’alerte bien documentés car il y a péril sur l’humanité et grave danger pour la démocratie !

      La vaccination qui n’en est pas une n’est pas un acte simple et protecteur, mais un acte dangereux, irréversible et inefficace à protéger et à enrayer la contamination, que nous sommes en droit de catégoriquement refuser ! Toutes les lois et traités internationaux existants nous protègent des abus de droits et de pouvoir des  » puissants  » malfaisants et nous soutiennent dans cette démarche de refus d’acte médical non consenti !

      Ce ne sont pas des lois iniques et scélérates qui seront prochainement votées ou pas, qui invalideront ces lois et traités pré-existants, dussions nous en venir à invoquer et à mettre en oeuvre l’article 35 de la déclaration universelle des droits de l’homme et du citoyen !

      A bon entendeur salut ! Pour les bornés et les moutruches, tant pis !

  2. Mme Médioni,

    Vous posez la question suivante :
    « Je veux bien que l’on fasse la promotion des vaccins contre le covid lorsque l’on est persuadé que c’est la seule prophylaxie disponible actuellement…. Mais dans ce cas, quelle efficacité revient à cette prophylaxie, quand on constate après des mois de vaccination de masse et une couverture vaccinale à plus de 90%, qu’elle n’empêche pas ceux qui se sont soumis à toutes les injections avec un schéma vaccinal complet d’attraper et de transmettre le virus, d’en développer une forme grave et d’être hospitalisé et pour certain d’en mourir malgré tout ? »

    Des réponses vous ont déjà été données sur ce sujet. Je vous les redonne.
    La DREES actualise régulièrement ses données sur le lien entre contamination et vaccination. Les dernières données datent du 12 décembre.

    Pour 100 000 personnes :
    – 976 personnes non vaccinées,
    – 83 personnes vaccinées +6 mois et avec rappel,
    – 353 vaccinés – de 6 mois
    – 382 vaccinés + 6 mois sans rappel?
    Les personnes no vaccinés sont donc proportionnellement plus touchés par le virus. La protection du vaccin n’est certes pas parfaite, mais elle existe.

    Pour 1 million de personnes :
    – 176 personnes non vaccinées sont en « soin critiques »,
    – 7 personnes vaccinées + 6 mois avec rappel sont en « soin critiques »
    – 10 personnes vaccinées – 6 mois (sans rappel) sont en « soins critiques »
    – 30 personnes vaccinées + 6 mois (sans rappel) sont en « soins critiques ».
    La réponse est encore plus clair sur la protection que donne le vaccin pour éviter les conséquences graves liées au COVID.

    L’arrivée massive du nouveau variant Omicron, va semble t’il avoir une incidence considérable sur ces données.
    Attendons donc les prochaines données de la DREES et dans l’intervalle continuions à appliquer les gestes barrières, et à favoriser la vaccination.

Répondre à Lola Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :