Archives de Catégorie: Humeur

Les places handicapées à Aulnay-sous-Bois occupées…par des engins de chantier ?

Il y a parfois des photos qui valent bien mieux qu’un long article.

#SLAPC

Législatives 2022, nervosité au sein de la Droite à Aulnay-sous-Bois à l’approche du second tour

Alain Ramadier

Si Nadège Abomangoli (NUPES) est arrivée largement en tête au premier tour face au député sortant Alain Ramadier (LR), ce dernier y croit encore. Et pour tenter de convaincre les indécis et ceux qui se sont abstenus, Alain Ramadier, mais aussi d’autres élus de la majorité comme Franck Cannarozzo, ont choisi leur angle d’attaque : le lieu d’habitation de Madame Abomangoli.

Si Madame Abomangoli n’habite pas à Aulnay-sous-Bois, ni même dans la 10e circonscription, elle habite belle et bien dans le département de la Seine-Saint-Denis. Rien n’oblige un candidat à habiter dans la circonscription lors des élections législatives. Bruno Beschizza a ainsi été candidat en 2012 dans la circonscription de Noisy-le-Grand sans y habiter.

Est-il indispensable d’habiter la circonscription pour défendre l’intérêt des administrés ? A vrai dire, le rôle d’un député est de voter des lois, de discuter d’enjeux nationaux, d’éventuellement évoquer les difficultés de sa circonscription (transports, pollution, emploi…) tout en tentant d’élargir la discussion au niveau national. La question la plus intéressante serait plutôt : est-ce que Nadège Abomangoli, si elle est élue députée, ouvrira un local dans la circonscription pour accueillir et discuter avec les habitants ?

A quelques jours du second tour, les boules puantes commencent à pleuvoir. On n’est pas à l’abri d’un gros scandale le vendredi soir avec quelques affaires sorties de la poubelle en guise de peau de banane. Au lieu de discuter d’enjeux cruciaux (pouvoir d’achat, emploi, retraite, transports, éducation, sécurité, politique extérieure, pass vaccinal…), on aura des communiqués de type Voici ou Gala.

Il y a beaucoup d’enjeux pour certains dans cette élection. En cas de victoire de Nadège Abomangoli, certains « assistants » verront leurs revenus baisser…Rendez-vous dimanche soir pour les résultats officiels !

Sylvie Billard, rigolons un peu avec le bétisier des politiques sur le Covid-19 et la vaccination

Cher.e.s Aulnaysien.ne.s,

Il est de coutume de terminer l’année en cours par un bêtisier. Je vous propose celui de nos politiques, puis de nos « chaines d’information en continue », dont la bêtise suscite une avalanche d’humour sur les réseaux sociaux. Morceaux choisis.
Respect protocolaire oblige, commençons par notre gouvernement et ses mesures anti Covid, la principale étant l’obligation de boire assis dans les cafés et l’interdiction de boire et de manger dans les transports.

Le problème se pose quand tu es plus haut assis que debout ! Que faire ?

Les nouvelles formes d’héroïsme et de résistance :


Comment allez aux toilettes dans un café, compte-tenu des nouvelles dispositions gouvernementales ?

De nouveaux délits :

Une nouvelle échelle des peines

Comment faire du ski, compte-tenu des nouvelles dispositions gouvernementales ?


Les nouvelles dispositions prises par Darmalin dans les clubs échangistes, qui sont toujours ouverts…

A bientôt pout le bêtisier des médias !

Sylvie Billard
L’élue citoyenne de tou.te.s les Aulnaysien.ne.s
Votre.elue.citoyenne@gmail.com

Mouton et Autruche contractés créent le mot hybride Moutruche…. Une nouvelle race serait-elle en voie d’éclosion  ?

Combinant les traits de personnalité du mouton réputé pour suivre le troupeau  sans se poser de question ni désobéir,  et ceux de l’autruche connue pour s’enfouir la tête dans le sable dès que la moindre peur est provoquée,  le terme   » moutruche « , résultant de l’association de la  1ère  syllabe du capriné  et des deux dernières du volatile,  désignerait ces humains qui obéissent sans contredire et  qui suivent scrupuleusement à la lettre toutes les injonctions qui leur sont imposées en se cachant  et en se voilant la face dès qu’ils ont peur !

Les citoyens français ne sont-ils plus que des autruches qui préfèrent ne pas voir ce qui est en train de se jouer et de se tramer  en enfouissant symboliquement leur tête dans le sable, ou sont-ils  des moutons  bien dociles qui ne veulent surtout pas  » bêler  » en dehors du troupeau ? Peut-être les deux à la fois ….?

Je veux bien que l’on fasse la promotion des vaccins contre le covid lorsque l’on est persuadé que c’est la seule prophylaxie disponible actuellement…. Mais dans ce cas,  quelle efficacité  revient à cette prophylaxie, quand on constate après des mois de vaccination de masse et une couverture vaccinale à plus de 90%, qu’elle n’empêche pas ceux qui se sont soumis à toutes les injections avec un schéma vaccinal complet d’attraper  et  de transmettre le virus, d’en  développer une forme grave et d’être hospitalisé et pour certain d’en mourir malgré tout ?

Face à de tels arguments, qu’ont a répondre les aficionados des injections répétées aux réfractaires à cette vaccination qui leur semble inefficace et plus dangereuse que bénéfique ?  Peut-on leur reprocher de refuser ces injections encore en phase expérimentale alors que les lois et les traités internationaux leur donne raison, et  qu’ils sont les seuls et les premiers garants de leur santé et de leur intégrité sanitaire et physique avant même le gouvernement  ?

Est-il juste de leur mener une vie d’enfer, de leur faire subir  un odieux  chantage à la perte d’emploi et au licenciement, au refus d’accès à l’hôpital pour leurs habituels suivis médicaux, des interdictions de mener une vie digne, heureuse  et désirable, afin de les obliger à subir ces injections pour lesquelles les laboratoires qui les fabriquent ne veulent même pas assumer la responsabilité  des effets indésirables dommageables à la vie et à la santé humaine  de leurs produits ?

Est-il équitable de créer un apartheid  économique,  sanitaire et social pour contraindre par des pressions, de la culpabilisation et des mesures autoritairement coercitives, les non vaccinés à consentir à un acte auquel ils répugnent et qui les effraie plus qu’ils ne les rassure ?

La discrimination pour des raisons de santé est interdite en France par le code pénal en son article  225-1, aussi bien que par la convention européenne des droits de l’homme en son article 14. Dans cette même convention européenne, se trouve en l’article 17, l’interdiction  de l’abus de droit et en son article 18, la limitation de l’usage des restrictions aux droits….

Le gouvernement français est par conséquent très loin de respecter ces droits……   Mais les  » moutruches  » également !

 

Article  rédigé  le  29  décembre  2021  par  Catherine  Medioni

Quand certains ne balayent pas devant leur porte à Aulnay-sous-Bois

Nous vivons une période difficile, inédite et terrible pour les plus fragiles : épidémie de Covid, confinements, restrictions et désormais le pass sanitaire. Les personnes non vaccinées vont devoir se priver de plusieurs loisirs et services, une campagne de vaccination forcée est imposée en s’appuyant sur des doses de laboratoires Américains pour la plupart.

Si pour ma part je n’adhère pas aux thèses complotistes (je n’ose imaginer que ceux qui nous gouvernent nous veulent du mal à ce point), je comprends que beaucoup se posent des questions sur ce qui nous est imposé (la léthalité du Covid-19 est plutôt faible chez les plus jeunes et les dernières informations montrent que ces vaccins ne protègent pas ni de la propagation du virus ni de la mort, même s’ils semblent réduire les cas graves). Ainsi comme nos grands-parents sont vaccinés contre la grippe et pas nous, on peut aller les voir sans problème, sans risque pour leur santé. Ce n’est pas le cas, selon les spécialistes et ceux qui nous gouvernent, avec les vaccins anti-Covid.

Le débat est en place, certaines chaînes de TV donnent la parole à ceux qui sont contre la vaccination obligatoire pour tous, d’autres font passe-plat avec la communication du gouvernement. C’est ainsi, et libre à chacun de se faire une idée. Certains cependant n’hésitent pas à insulter l’autre camp, notamment ceux qui sont pour la vaccination et qui catégorisent les « anti-vax » de complotistes, parfois d’abrutis ou de personnes sans cervelle. C’est bas, mais si cela leur permet de montrer leur « supériorité » supposée, pourquoi pas.

Notre blog est la cible d’attaque depuis plusieurs jours par un autre blog politique (qui ne dit pas forcément son but), notamment notre rédactrice Catherine Medioni. S’il est vrai que les articles de Mme Medioni peuvent être critiqués et qu’il est possible que certaines données ne soient pas fiables (pour rappel, nous sommes blogueurs bénévoles, pas des journalistes de BFM qui gagnent 8000 € par mois avec une logistique infinie), certaines attaques sous la ceinture me paraissent disproportionnées. Quand ce même site annonçait des âneries, jamais nous n’avions osé critiquer car, de notre point de vue, l’erreur est possible, et chacun est libre d’aborder une information à sa façon, notamment quand on est bénévole.

Ce n’est pas mon habitude de répondre à ces attaques et ces bassesses d’un autre blog mais face à cette attitude contre Catherine Medioni, je ne pouvais rester sans réponse. Il serait bon que ce blog se mette à balayer devant sa porte et se fasse une auto-critique. Plusieurs articles et faits ont en effet défrayé la chronique :

  • Quand on annonce que Bruno Beschizza, Maire d’Aulnay-sous-Bois, allait devenir ministre de l’Intérieur d’Emmanuel Macron quand on sait la fidélité de ce dernier à sa famille politique et à Nicolas Sarkozy, il y a de quoi rire ou pleurer. Pourquoi pas la première adjointe Séverine Maroun ministre de la Culture ? Ou le désormais conseiller départemental Frank Cannarozzo le prochain homme qui va aller dans l’espace avec la fusée d’Elon Musk ?
  • Quand on fait des remontrances à longueur de journée pour soutenir l’écologie et que l’on roule en Diesel pour faire dans l’année plusieurs allers retours de plusieurs centaines de kilomètres pour rejoindre sa résidence secondaire, est-ce vraiment approprié ? Je roule en Diesel également (Crit ‘R 2 mais peu importe) et je rejoins avec ma famille mon lieu de vacances en voiture, et si l’écologie m’importe beaucoup en faisant des gestes au quotidien (petits trajets à pied, circuit court au niveau de l’alimentation, jamais de clim dans la voiture…) jamais je n’oserai critiquer les autres sur leur manque d’action pour la planète car je pourrais faire beaucoup plus de mon côté
  • Quand on pousse les gens à aller voter mais que l’on ne va pas aller voter soi-même, quel crédit accorder ? Bien-sûr il peut y avoir un événement familial mais la procuration existe et quand on est engagé politiquement, c’est la moindre des choses à faire. Surtout quand on rabâche que M. Beschizza va bétonner et détruire Aulnay, le minimum est de se faire entendre avec son bulletin

Il y a plein d’autres éléments où je pourrais revenir dessus mais je vais m’arrêter là. Encore une fois, on peut critiquer les articles de Catherine Medioni, moi-même je n’y adhère pas totalement (même si je ne suis pas vacciné et que je ne compte pas vraiment le faire pour le moment). Mais de là à faire des articles pour tenter un buzz pour démonter encore une fois de jeter le discrédit, il y a un pas. Nous respectons la ligne éditoriale des autres blogs et nous ne remettons pas en cause leur travail (bénévole), on s’attend à un peu de réciprocité.

Un nouveau mot français de… M. Jean D’Ormesson

Jean-dOrmessonHumour, réalité… ? à chacun de choisir…
 Je vous prie d’enregistrer le dernier mot de notre belle langue française, avec la définition par l’un de ses plus farouches défenseurs : Jean d’Ormesson.
« L’INAPTOCRATIE »

DÉFINITION :   

  • Un système de gouvernement où les moins capables de gouverner sont élus par les moins capables de produire et où les autres membres de la société les moins aptes à subvenir à eux-mêmes ou à réussir, sont récompensés par des biens et des services qui ont été payés par la confiscation de la richesse et du travail d’un nombre de producteurs en diminution continuelle.

Source : contribution externe

Guerre civile en Syrie, Libye et Irak. Séisme au Népal. Titre du jour des médias français : l’accouchement de Kate Middleton

Kate_MiddletonComme chaque matin, la rédaction d’Aulnaycap épluche l’actualité locale et nationale afin de connaitre les évènements survenus ou à venir. Quelle ne fut pas notre surprise de voir qu’aujourd’hui, la plupart des médias français axait leur principal titre sur l’accouchement de Kate Middleton, duchesse de Cambridge :

  • Le Parisien titre : « Royal Baby 2 : la Duchesse de Cambridge admise à la maternité »
  • Le Point titre : « Royal Baby : Kate admise à la Maternité » (notons dans le titre « Kate »)
  • BFM TV titre : « Royal Baby 2 : c’est parti pour l’accouchement »
  • Le Figaro titre : « Kate Middleton admise à la maternité »

 Si cet évènement heureux (nos l’espérons tous) a de quoi réjouir les proches de Madame Middleton et pourquoi pas, une partie des Britanniques attachés à leur Monarchie, quel en est l’impact direct pour les Français ?

Alors que la guerre civile fait rage en Syrie, en Libye et en Irak, que plus de 6 000 morts sont maintenant recensés à cause du séisme au Népal, que des milliers de migrants tentent au péril de leur vie de traverser la Méditerranée chaque semaine, et que 14 militaires français sont accusés de viols sur enfants en Centrafrique, les médias français préfèrent se focaliser sur cet évènement de la Monarchie Britannique.

A croire que certains regrettent la disparition de la Monarchie Française (quoique certains disent que l’on s’en approche un peu avec la 5ème république…)

Nirvana : the man who sold the world, et qui a vendu Aulnay-sous-Bois ?

nirvana

Vidéo

Nouvelle tradition chez Aulnaycap, le billet d’humeur du Vendredi soir en musique ! Et pour inaugurer cette série, rien de tel que de replonger quelques années en arrière, où le Rock faisait encore office de référence dans le domaine musical.

Le titre de ce billet est un brin provocateur, même si dans mon for intérieur, je ne peux que me poser ce genre de question à longueur des délibérations découvertes en conseil municipal.

Car le constat est très amer : Quand ce n’est pas l’EPFIF qui récupère des parcelles en plein milieu des zones pavillonnaires pour y densifier l’habitat (Croix-Blanche, Soleil Levant, Rue des Pavillons), c’est au tour de Deltaville de récupérer des bouts de terrain pour y construire des immeubles ou des « équipements d’intérêt public », sans oublier toutes ces constructions qui ont lieu dans le quartier du Centre-Gare Nord de la ville.

Et pour couronner le tout, les copropriétaires des résidences Savigny ou de la Morée découvrent que des personnes bien intentionnées souhaitent transférer certains appartements dans le giron de Plaine de France SA pour les transformer en logements sociaux.

Toutes ces opérations ne resteront pas sans conséquence pour les Aulnaysiens et la ville, qu’elle reste à Gauche ou bascule à droite, devra subir toutes ces transformations qui ont été accordées.

Toutes ces péripéties sont peu reluisantes, ces opération au coup par coup, cette vente à la découpe m’incitent à faire le rapprochement avec le tube de Nirvana : « The man who sold the World » (l’homme qui a vendu le monde) ? Certes le fond est différent, le texte de Nirvana, repris du même tube que David Bowie, est bien plus spirituel. Ceci étant, la perche était trop belle pour ne pas la saisir et écrire ce présent article ! Jusqu’à me demander ce que je ferai si, par hasard, je tombais face à face avec l’homme qui a vendu Aulnay-sous-Bois…

Aller, pour aborder un week-end bien mérité, je vous propose d’écouter cette chanson envoutante en cliquant sur l’image. Enjoy !

%d blogueurs aiment cette page :