Archives du blog

Certains médecins comme Benjamin Rossi à Aulnay-sous-Bois en ont ras-le-bol des personnes non-vaccinées

Pour Benjamin Rossi, infectiologue au Centre hospitalier intercommunal à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), cette difficulté supplémentaire existait dès la quatrième vague. « Beaucoup de personnes hospitalisées cet été étaient anti-médecine, nuance-t-il. On a eu droit à des patients très en colère contre nous. Je dis toujours à ces patients récalcitrants : « Vous êtes en hospitalisation libre, vous pouvez partir ». Je ne cherche pas à convaincre qui que ce soit. »

Même sentiment du côté de l’urgentiste, qui a passé plusieurs semaines en centre de vaccination. « Autant en mars, les personnes âgées participaient à cet effort collectif avec plaisir. Autant cet été, certains venaient se faire vacciner à contrecœur, pour « garder une vie ». Je répondais aux questions, faisais un dessin pour expliquer l’ARN messager. Mais cela demande du temps. » Un temps précieux dont manquent ces soignants, de moins en moins nombreux face à de plus en plus de patients.

Source et article complet : 20Minutes

Pass sanitaire, 3e dose, durcissement sur le chômage, retraites : résumé du discours du président Emmanuel Macron

Emmanuel Macron s’est exprimé pour la 9e fois depuis l’annonce du premier confinement en mars 2020. Sur fond de campagne présidentielle à peine voilée et sous la bienveillance très surprenante des journalistes de France 2 qui ne tarissent pas d’éloges à son égard, le président de la république a fait quelques annonces qui n’ont pas laissé de marbre une bonne partie des français :

  • Depuis décembre 2020, environ 100 millions de doses furent injectées et environ 51 millions de français sont entièrement vaccinés
  • Environ 6 millions de français éligibles pas encore vaccinés, le président « encourage » les non-vaccinés à prendre leurs responsabilités
  • La 3e dose sera nécessaire à partir du 15 décembre pour prolonger la validité du pass sanitaire pour les personnes de plus de 65 ans, mais aussi pour les personnes atteintes de comorbidités
  • Une campagne de rappel pour les 50-64 ans aura lieu à partir de début décembre
  • Le contrôle du pass sanitaire sera renforcé dans les prochains jours notamment dans les restaurants, les clubs de sport et les lieux culturels
  • La réforme des retraites est reportée pour 2022 mais Emmanuel Macron estime qu’il faut travailler plus longtemps tout en indiquant que la retraite ne doit pas être une fatalité
  • La suppression des allocations chômage pour celles et ceux qui ne rechercheront pas activement un emploi
  • La diminution des allocations chômages dès le 4e mois (et non le 6e mois comme jusqu’à présent)
  • La construction de nouveaux réacteurs nucléaires pour garantir l’indépendance énergétique de la France

Prolongation du pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022, le député d’Aulnay-sous-Bois Alain Ramadier avait dit non !

Alain Ramadier

La proposition du gouvernement d’étendre la possibilité de recourir au pass sanitaire jusqu’au 31 juillet 2022 avait fait grincer des dents. Le Sénat, dominé par le parti LR, avait proposé quelques amendements comme réduire cette extension au 28 février 2022, mais aussi de pouvoir territorialiser le pass sanitaire (certaines régions de France sont plutôt épargnées).

Sans remettre en cause l’efficacité du vaccin, beaucoup estiment que le pass sanitaire accentue les tensions avec une application parfois incompréhensible (le jeunes adolescents plutôt épargnés par les cas graves sont obligés d’avoir un pass sanitaire pour aller faire du sport en club, mais le pass sanitaire n’est pas obligatoire dans le métro bondé ou dans les classes de collège surchargées…).

Finalement, l’Assemblé Nationale a quasiment supprimé tous les amendements des sénateurs. Plus de territorialisation et possibilité de recourir à ce pass sanitaire jusqu’au 31 juillet. Le député de la circonscription d’Aulnay-sous-Bois, Les Pavillons-sous-Bois et Bondy Sud-Est, Alain Ramadier, a voté contre.

Si les vaccins ont permis de réduire l’apparition de cas graves notamment chez les personnes âgées (d’un facteur de 5 à 20 selon différentes études), ces vaccins n’empêchent pas la propagation de l’épidémie et perdent rapidement en efficacité (si bien qu’il faut, pour les personnes âgées ou fragiles, se faire vacciner tous les 6 mois). Chez les jeunes, l’efficacité de ces vaccins est nettement moins avérée. Récemment, un jeune homme de 41 ans, certes fragile, est mort du Covid même en ayant un schéma vaccinal complet.

Non, les « antivax » et les « anti pass ne sont pas tous des fachos !

A chaque événement, sur chaque sujet de société, sur chaque débat politique, les débats peuvent être vifs tant il est rare d’obtenir une adhésion unanime, sans parler d’un consensus. La mise en place du pass sanitaire et la quasi obligation de se faire vacciner sont des sujets récurrents dans les débats télévisés et les discussions mouvementées sur les réseaux sociaux (ce type de réseau qui n’a de social que le nom).

Si la majorité des français s’est faite vaccinée, bon gré mal gré, afin de conserver une « vie normale » et ne pas à devoir perdre emploi, réelle vie sociale et associative, une minorité d’irréductibles ne veut pas entendre parler de vaccination. Au travers de manifestations et de témoignages, ces personnes refusent le vaccin pour diverses raisons : peur des effets secondaires, incompréhension de l’utilité de se faire vacciner pour les plus jeunes et volonté de garder une certaine liberté de choix.

Il n’est pas rare sur les réseaux sociaux et même sur les plateaux de télévision de voir des « spécialistes », des « procureurs de la doxa dominante » et des « bienpensants autoproclamés » de discréditer ces personnes anti vaccins, anti pass et de les qualifier littéralement de « facho ». Ce terme utilisé à tout bout de champ quand on est à court d’argument peut apparaître un peu bête et surtout ridiculiser celles et ceux qui le profèrent. Pour celles et ceux qui ont connu le fascisme, le nazisme et le franquisme, cette qualification doit être très mal interprétée tant ces personnes qui, paradoxalement, prétendent défendre la liberté d’expression, n’hésitent pas à jeter en pâture celles et ceux qui souffrent de cette situation.

Il y a toutes sortes de catégorie sociale chez les anti pass, les personnes sont de toutes origines ethniques, de toutes religions. On y trouve des ouvriers, des cadres, des dirigeants, des jeunes, des retraités, des commerciaux, des personnes sans emploi. On y trouve également des personnes issues des « minorités visibles », des catholiques, des musulmans, des athées. Comment est-il possible alors de qualifier tous ces gens de fachos ?

Celles et ceux qui se disent démocrates, souvent de Gauche, prétendent défendre les libertés individuelles et la constitution, ne sont pas ceux qui terrorisent par leur méthodes d’un autre temps ? A l’heure où les français doivent s’unir pour affronter l’une des plus graves crises économiques que la France a à subir, ne faudrait-il pas au contraire plus de compassion, de solidarité, quelle que soit l’opinion ?

Calendrier vaccinal 2014

Mycobacterium tuberculosisLe calendrier vaccinal 2014 est disponible. Il est mis à jour sur la base des recommandations du Haut conseil de la santé publique (HCSP). Le calendrier vaccinal fixe les vaccinations applicables aux personnes résidant en France en fonction de leur âge, émet les recommandations vaccinales générales et des recommandations vaccinales particulières propres à des conditions spéciales (risques accrus de complications, d’exposition ou de transmission) ou à des expositions professionnelles.

La politique de vaccination est élaborée par la ministre chargée de la santé qui rend public le calendrier des vaccinations après avis du Haut conseil de la santé publique (HCSP).

Les recommandations vaccinales liées à des voyages et séjours à l’étranger font l’objet d’un avis spécifique du HCSP actualisé chaque année.

Pour en savoir plus

Calendrier des vaccinations et recommandations vaccinales 2014

Article proposé par Annie Neveu

%d blogueurs aiment cette page :